De fausses vacances de postes ont circulé plusieurs fois, au nom du Fonds des Nations Unies pour la démocratie (UNDEF) et du Département de l'appui aux missions (DAM), par le biais de sites internet n'appartenant pas au système des Nations Unies et d'emails imitant des adresses de courriels de l'ONU. Dans certains cas, des correspondances falsifiées signées du vrai nom d'officiels de l'UNDEF et du DAM ont été envoyées, demandant aux candidats potentiels d'envoyer des copies de documents personnels et même de l'argent.

Entités du Secrétariat, l'UNDEF et le DAM mettent en ligne des vacances de postes sur careers.un.org et, dans le cadre des vacances temporaires, sur le site intranet des Nations Unies, iSeek. Il est impératif de ne pas porter attention à ces emails ou ces sites internet, et de faire passer cette information à ceux qui pourraient en pâtir.

L’ONU sait que différentes escroqueries véhiculées par courrier électronique, par des sites Web, par la poste ou par télécopieur sont faussement présentées comme émanant d’elle ou ayant un rapport avec elle.

Ces escroqueries peuvent avoir pour but de soutirer de l’argent à leurs victimes ou, dans certains cas, d’obtenir des renseignements personnels les concernant. Ce sont des entreprises frauduleuses.

Il s’agit de lettres envoyées par courrier électronique, par télécopie, par la poste ou depuis un site Web, qui ont l’air d’être des offres de personnes agissant au nom de l’ONU, d’un des fonds et programmes des Nations Unies ou d’une des autres entités du système des Nations Unies. La correspondance, les documents, les adresses électroniques et les sites Web peuvent sembler être ceux d’un organisme des Nations Unies, par exemple le papier à lettre peut passer pour le papier à lettre officiel de l’organisation concernée, avec l’emblème ou le nom des Nations Unies, ou quelque chose d’approchant, et des adresses de courrier électronique et de site Web comportant une partie ou la totalité des mots Organisation des Nations Unies (« United Nations »), ou un nom s’en approchant, ou le nom d’une entité du système des Nations Unies, soit réelle soit fictive.

Les escroqueries prennent de multiples formes. Elles n’ont strictement rien à voir avec l’ONU ni avec les organismes des Nations Unies. Il en apparaît de plus en plus souvent de nouvelles. En voici quelques exemples :

Escroqueries à l’emploi

Les offres d’emploi ou vacances de poste accompagnées d’une demande de règlement de frais sont frauduleuses. Il est possible que les escrocs ne vous demandent de l’argent qu’après que vous avez accepté l’offre frauduleuse. L’ONU ne perçoit de frais à aucun stade du recrutement (candidature, entretien, traitement, formation ou autre). D’autre part, elle ne s’intéresse à aucune information bancaire. Il faut refuser toute demande de paiement de frais ou de renseignements et la signaler à la police de votre lieu de résidence et à l’ONU.

Les convocations aux entretiens électroniques sont frauduleuses. L’ONU ne conduit pas d’entretiens par e-mail.

Les entités qui prétendent faussement participer aux activités de recrutement de l’ONU peuvent s’appeler « US Committee for UN », « United Nations Center for Development Initiative » ou « United Nations Global Military Intelligence », par exemple, mais il se peut qu’il y en ait beaucoup d’autres.

Autres types d’escroquerie :

Il s’agit d’entités telles que :

  • « United Analyze », qui prétend faussement bénéficier du soutien de l’ONU;
  • Le « National Awareness Program on HIV/AIDS » et le programme « Mutual Partnership », qui prétendent tous deux, faussement, avoir un lien avec le Secrétaire général de l’ONU;
  • La « United Nations Lottery » (Loterie des Nations Unies), qui n’a en fait rien à voir avec l’ONU, et la « British Lottery International », qui prétend faussement avoir l’aval de l’ONU;
  • La « United Nations Organization Anti-Terrorism/Money Laundering Unit », qui n’a en fait rien à voir avec l’ONU et qui demande qu’on lui paie ce qu’elle appelle des « Anti-Terrorism Money Laundering Certificates » pour lever des ordres d’opposition au versement de fonds (« United Nations Stop Orders », qui n’ont, eux non plus, rien à voir avec l’ONU).
  • On peut aussi recevoir de la correspondance faussement présentée comme venant d’une entité du système des Nations Unies qui existe réellement, par exemple le « Joint United Nations Programme on HIV/AIDS (UNAIDS) » [Programme commun des Nations Unies sur le VIH et le sida (UNAIDS)] où sont offerts de l’argent, un emploi, des voyages gratuits ou des visas.

L’UTILISATION DU NOM ET DE L’EMBLÈME DE L’ONU OU D’AUTRES ENTITÉS AUX FINS DE CES ESCROQUERIES N’EST PAS AUTORISÉE, ET ELLE EST INTERDITE PAR LA LOI; LES AUTORITÉS COMPÉTENTES EN SERONT INFORMÉES.

IL CONVIENT DE FAIRE PREUVE DE LA PLUS GRANDE PRUDENCE FACE À TOUTE CORRESPONDANCE SUSPECTE. EN ENVOYANT DE L’ARGENT OU DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS AUX AUTEURS DE CE GENRE DE COURRIER FRAUDULEUX, ON S’EXPOSE À SUBIR UN PRÉJUDICE FINANCIER ET À SE FAIRE VOLER SON IDENTITÉ.

Si une instance d'avis de vacance de poste suspect ou une offre d'emploi suspecte est connu par vous, veuillez porter cette question à notre attention, en utilisant le lien suivant:
Contactez-nous.
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2016 United Nations. All rights reserved