Nationalité

Malaisie

Formation

Master en politique publique, faculté de politique publique Lee Kuan Yew, Université nationale de Singapour, Singapour

Licence en science politique, Barnard College, New York, États-Unis

Langues

Malais, anglais

Les Nations Unies font l’histoire, en quelque sorte, et mes écrits conservent cette histoire. J’aime lire les actualités et savoir que parfois, notre travail fait la Une. Les questions que nous traitons concernent tout le monde et couvrent tous les domaines : droits de l’homme, économie, politique, gouvernance, guerre et paix, agriculture et industrie, services sociaux, climat et environnement. J’ai l’impression d’être au service du monde.

Mon parcours professionnel est éclectique: j’ai travaillé comme superviseur pétrolier, inspectant le fret à son arrivée au port de Singapour. J’ai parcouru toute la Malaisie, étudiant le secteur de l’artisanat en vue de rédiger une analyse pour l’Agence malaise de développement de l’artisanat. Aux États-Unis, j’ai travaillé dans un bureau d’étude de l’opinion publique, analysant l’opinion des Américains sur des questions comme le crime et la fiscalité. Nos clients étaient souvent les gouvernements des États. À Londres, j’ai travaillé pour le Partenariat du Commonwealth pour la gestion de la technologie (Commonwealth Partnership for Technology Management), une organisation internationale qui planifie des conférences auxquelles assistent des présidents, des premiers ministres, des chefs d’entreprise et des groupes locaux. J’ai également travaillé comme rédactrice indépendante, rédigeant des rapports pour des organismes de surveillance de grandes industries.

J’ai beaucoup aimé travailler pour une filiale du secrétariat du Commonwealth et j’ai vu le grand potentiel des organisations multilatérales. En 2004, j’ai donc posé ma candidature pour un emploi aux Nations Unies – la plus grande organisation de politique publique du monde, un endroit où je pouvais utiliser à bon escient mon diplôme de Master en politique publique ainsi que mes compétences d’écriture et de recherche. Sur le plan personnel, l’Organisation me plaît parce que mon enfance a baigné dans les relations internationales : mon père était dans le service diplomatique malais et j’ai grandi au Japon, en Libye, à Los Angeles, à Londres et au Brunéi.

J’ai été engagée comme attachée de presse pour les communiqués de presse au Secrétariat des Nations Unies. Les journalistes externes ne sont pas autorisés à s’en charger – nos résumés sont donc une façon pour eux de savoir ce qui se passe aux réunions. Nous faisons rapport sur les sessions de l’Assemblée générale où les chefs d’État et de gouvernement, les ministres et représentants des missions permanentes auprès des Nations Unies prennent la parole et exposent les positions de leur pays sur une série de questions mondiales. Nous rédigeons aussi les rapports de réunion des différents comités de l’Assemblée et autres organes de l’ONU, ainsi que ceux des délibérations du Conseil de sécurité qui abordent les différentes menaces pour la paix mondiale, le développement et la stabilité au quotidien. Tous les matins, je lis les nouvelles en ligne et consulte le Journal des Nations Unies pour voir le programme du jour. Nous travaillons par deux et avec mon coéquipier, nous passons en moyenne six heures par jour dans une salle pleine de diplomates, à rédiger des rapports en temps réel concernant ce qui se dit à propos de questions mondiales essentielles. En fin de journée, nous publions un résumé des actualités sur notre site Web.

La première année, j’ai couvert le Sommet mondial 2005, notamment des réunions de la deuxième Commission de l’Assemblée générale (commission économique et financière). Bill Gates, Président de Microsoft, a pris la parole à la Commission expliquant pourquoi il est important que les donateurs maintiennent le flux d’aide financière vers les nations en développement, afin de réaliser les objectifs du Millénaire pour le développement des Nations Unies, en particulier ceux qui s’attachent à éradiquer l’extrême pauvreté et la faim, à combattre le VIH et le sida, la malaria et d’autres maladies. Il était intéressant de voir que les Nations Unies réunissent des représentants des gouvernements et une personnalité influente du secteur privé pour aller au fond des choses et non se contenter de grands principes abstraits. J’ai également couvert la première réunion de la Commission de consolidation de la paix, ce qui a renforcé mon sentiment que les Nations Unies sont un forum pour réaliser des objectifs concrets.

En 2009, je faisais partie de l’équipe de soutien sur les changements climatiques du Secrétaire général. Nous avons demandé aux gouvernements de présenter des déclarations vidéo concernant un traité pour succéder au Protocole de Kyoto. C’était une idée novatrice et nous avons reçu des vidéos de grands et petits pays, même du Vatican. Vous pouvez les consulter sur le site Web du Sommet sur les changements climatiques. Il était important de participer à ce Sommet, où les Présidents Barack Obama et Hu Jintao ont fait leur première apparition aux Nations Unies, parce que les changements climatiques nous concernent tous, en particulier les jeunes qui hériteront de notre planète.

En dehors du travail, je suis toujours agréablement surprise du nombre de gens que je rencontre et qui s’intéressent vraiment aux Nations Unies. Ils veulent en savoir davantage et posent des tas de questions pour savoir qui j’ai rencontré et quels sont les sujets brûlants. L’Organisation suscite l’admiration de beaucoup de gens.

 

 

 

Recherchez-vous un poste dans ce réseau ?
Intitulé emploiNiveauCd appelRéseau professionnelFamille d'emploiDépartement / BureauLieu d'affectationDate limite
SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION (P-3) P-388389Information et gestion des conférencesInformationProgramme des Nations Unies pour l'environnementMONTREAL26/01/2018
Spécialiste de l'information P-388311Information et gestion des conférencesInformationDépartement de l'informationNEW YORK24/01/2018
Fonctionnaire de l’information P-388833Information et gestion des conférencesInformationProgramme des Nations Unies pour l'environnementNAIROBI24/01/2018
Chef de la Section de l’interprétation P-589045Information et gestion des conférencesLanguesOffice des Nations Unies à VienneVIENNE18/01/2018
Interprète, arabe (2 postes) P-489590Information et gestion des conférencesLanguesDépartement de l'Assemblée générale et de la gestion des conférencesNEW YORK13/01/2018
LANGUAGE SERVICE ASSISTANT G-589758Information et gestion des conférencesLanguesDépartement de l'Assemblée générale et de la gestion des conférencesNEW YORK13/01/2018
12345

Recherchez-vous un poste dans d'autres réseaux? 
select
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2017 United Nations. All rights reserved