Nationalité

Kenya

Formation

Maîtrise d’économie agricole, Université de Reading, Royaume-Uni

Licence d’économie et d’informatique, Université de Waterloo, Canada

Langues

Anglais, français, swahili

Parfois le travail d’élaboration d’une politique donne l’impression d’être très éloigné de l’impact que sa mise en œuvre a sur la vie des gens. Mais il ne fait pas de doute que cela permet de changer les mentalités. On peut, en aidant les décideurs à mieux comprendre les liens qu’il y a entre la dégradation de l’environnement et la pauvreté, agir sur des millions de gens. C’est pourquoi la manière dont les politiques de développement sont élaborées et le financement alloué peut améliorer les perspectives d’avenir pour les pauvres du monde. Tel est le travail dans lequel je suis engagée chaque jour aux Nations Unies.

Je suis économiste agricole de formation, avec des antécédents d’ordre académique. J’avais dans l’idée de devenir dans mon pays natal, le Kenya, une universitaire respectée et bien établie, mais les Nations Unies m’ont enlevée pour m’engager dans une nouvelle direction qui me comble. Je suis entrée il y a neuf ans dans l’Organisation des Nations Unies comme consultante pour l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et le Fonds international de développement agricole en Europe et en Afrique. Au début, mon but était d’utiliser mes compétences en matière d’orientation sur le terrain, mais mon immersion dans un climat de travail si multiculturel, si divers et si motivant m’a apporté tellement plus que ce que je n’aurais jamais pu espérer.

L’une des plus grandes satisfactions qu’il y a à travailler avec les Nations Unies est de travailler avec les gouvernements et les sociétés civiles des pays dans lesquels on réalise des projets. C’est un privilège d’être considéré comme un ami en qui on peut avoir confiance et comme un conseiller impartial dans des domaines importants du développement. Je crois à l’action collective aux niveaux communautaire, national et international pour la réalisation d’objectifs communs. Quand vous travaillez pour les Nations Unies, vous ne faites pas que travailler pour vous-même; tout ce que vous faites agit sur le monde qui vous entoure.

Le groupe Afrique : pauvreté et environnement, dans lequel je travaille, est petit. Nous sommes sept et nous avons chacun des attributions qui nous conduisent à soutenir, au niveau des pays, des initiatives liées à la pauvreté et à l’environnement. Cela veut dire que notre petite équipe doit travailler avec des équipes bien plus grandes dans les pays à programme. Afin de bien travailler, notre groupe fait son travail dans un esprit de respect mutuel et de collaboration étroite. Il est certainement essentiel de bien s’entendre.

Le respect de la diversité est capital dans mon travail, tant à l’intérieur de mon équipe et de l’ensemble de l’Organisation que dans les pays dans lesquels je travaille. Dans ma situation, une bonne compréhension de ce que mon collègue ou partenaire pense ou attend du monde en général aide à établir une bonne communication - à pouvoir comprendre et à être compris. Il faut promouvoir l’entente pour pouvoir travailler avec des parties prenantes aussi nombreuses et aussi diverses.

Mon objectif principal est d’aider mes partenaires – fonctionnaires, société civile et universitaires – à avoir une large compréhension des multiples dimensions de la pauvreté. Etre pauvre, ce n’est pas seulement n’avoir aucun revenu, mais c’est aussi n’avoir pas de possibilités d’améliorer son bien-être. Cela comprend la santé, l’éducation, un environnement dégradé et la possibilité de participer au processus de prise des décisions. Je le fais en montrant qu’il est impossible d’avoir une croissance économique durable sans investir dans un environnement salubre et dans le capital humain.

J’utilise toute sorte d’études, d’outils d’évaluation et d’exposés pour montrer combien les pauvres sont tributaires de ce que l’environnement et les ressources naturelles leur fournissent. Je donne aussi des conseils sur les procédés qui existent pour planifier, investir et suivre l’évolution du développement, ceci pour montrer les avantages qu’il y a à investir dans la réduction de la pauvreté et à vivre dans un environnement salubre.

Mon travail aux Nations Unies m’a conduite à parcourir le globe. J’ai vécu dans quatre pays – l’Italie, le Nigeria, la Tanzanie et le Kenya – depuis mes débuts en 1999. J’ai aussi travaillé à des projets en Ouganda et au Botswana.

C’est un travail dur et qui est exigeant en matière de déplacements et d’heures de bureau. J’essaie de mener une vie équilibrée et saine afin de ne pas perdre de vue l’objet de ma mission et de demeurer émotionnellement stable. J’aime faire la cuisine, lire, écouter de la musique et faire des promenades dans la campagne. Quand je ne suis pas au bureau, j’essaie de ne plus penser au travail et de me détendre avec ma famille. J’ai une fille qui a près de quatre ans et qui a passé les premières années de sa vie dans deux pays différents. Je pense que vivre dans des environnements culturels différents est bon pour les enfants. S’il peut parfois être difficile d’élever des enfants quand on est conduit à beaucoup se déplacer, tout cela devient possible quand on est soutenu dans sa vie familiale et dans son travail. J’ai eu d’excellents supérieurs hiérarchiques, joui d’une grande souplesse dans mon temps de travail et pu compter sur le solide appui de ma famille, ce qui m’a permis de continuer à faire ce que je fais bien et que j’aime faire.

Recherchez-vous un poste dans ce réseau ?
Intitulé emploiNiveauCd appelRéseau professionnelFamille d'emploiDépartement / BureauLieu d'affectationDate limite
Économiste P3 P-387820Questions économiques et sociales et développementAffaires économiquesCommission économique pour l'Amérique latine et les CaraïbesSANTIAGO21/01/2018
Spécialiste des affaires sociales P-389506Questions économiques et sociales et développementAffaires socialesDépartement des affaires économiques et socialesNEW YORK20/01/2018
Économiste hors classe P-587856Questions économiques et sociales et développementAffaires économiquesConférence des Nations Unies sur le commerce et le développementGENÈVE19/01/2018
SPÉCIALISTE DE LA GESTION DES PROGRAMMES P-486114Questions économiques et sociales et développementDirection de programmesProgramme des Nations Unies pour l'environnementPANAMA CITY19/01/2018
STATISTICIAN P-388686Questions économiques et sociales et développementStatistiquesDépartement des affaires économiques et socialesNEW YORK17/01/2018
Directeur de la Division des transports D-188117Questions économiques et sociales et développementAffaires économiquesCommission économique et sociale pour l'Asie et le PacifiqueBANGKOK15/01/2018
12345678910

Recherchez-vous un poste dans d'autres réseaux? 
select
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2017 United Nations. All rights reserved