Nationalité

France

Formation

Diplôme en production audiovisuelle, Université de Lyon, France

Licence en sciences politiques, Université de Genève, Suisse

Langues

Français, anglais

Je travaille dans l’ombre, je participe à la production de programmes télévisés et radiophoniques qui présentent le travail des Nations Unies dans le monde entier. Ce sont de puissants outils de communication. Ces dernières années, Internet a amélioré la qualité, la rapidité de transmission et l’accessibilité de nos produits multimédias, y compris de nos retransmissions vidéo en direct. Une grande partie de notre travail est disponible en ligne à l’adresse unmultimedia.org.

Mon intérêt pour les Nations Unies date de l’adolescence. J’étais scolarisé au lycée international de la petite ville française de Ferney-Voltaire, près de la frontière suisse. C’était intéressant de rencontrer des étudiants du monde entier. Les parents d’un grand nombre d’entre eux travaillaient aux Nations Unies.

En 1991, j’ai commencé ma carrière dans l’audiovisuel comme assistant au Bureau de liaison de Genève du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), qui aide les pays en voie développement à développer leurs capacités en résolvant leurs problèmes économiques et sociaux. Le PNUD venait de lancer son premier groupe audiovisuel. C’était passionnant. Nous avons produit un magazine TV mensuel d’une heure qui associait des images et une musique attrayantes pour présenter les accomplissements du PNUD.

La série s’est révélée efficace. Elle est devenue très populaire dans les pays en voie de développement. En 1995, elle était diffusée dans 80 pays. Un bref reportage vidéo peut atteindre un plus large public – y compris les analphabètes – qu’une publication de 150 pages sur le même thème. Par exemple, nous avons réalisé un documentaire sur les techniques agricoles innovantes utilisées en Bolivie et des Kenyans qui l’avaient vu ont contacté le PNUD parce qu’ils souhaitaient apprendre ces techniques.

Je souhaitais acquérir de l’expérience dans ce domaine. Lorsque la série s’est arrêtée en 2004, j’ai donc postulé au Département des opérations de maintien de la paix (DOMP) des Nations Unies. La même année, les Nations Unies ont commencé leurs opérations au Burundi. Le Conseil de sécurité les a mandatées pour restaurer la paix après plusieurs années de guerre civile et j’ai été recruté pour créer la section TV de la mission. Nous avons produit une émission hebdomadaire qui expliquait les activités de l’Organisation aux Burundais. Lors des élections de 2005, notre équipe a eu l’importante tâche d’expliquer le processus électoral.

Au Burundi, j’ai rencontré et épousé une Burundaise. Nous vivons actuellement à Ferney-Voltaire (France) et j’occupe le poste d’assistant d’information du Groupe de radio et télévision de l’Office des Nations Unies à Genève. Mon groupe s’occupe de la couverture multimédia des événements de l’ONUG. Ces productions sont utilisées pour les émissions du Groupe de radio et télévision du siège de New York. Nous réalisons également des reportages pour deux séries télévisées : « 21st Century », un magazine d’informations mensuel de 30 minutes composé de reportages à caractère social, et « UN in Action », une série de court-métrages sur des projets d’activité sur le terrain, dont un que nous avions réalisé sur l’amélioration de l’efficacité énergétique dans les villes d’Europe de l’Est, qui a été diffusé lors de la Conférence sur le changement climatique qui s’est déroulée à Copenhague en 2009.

Chaque année, l’ONUG accueille plus de 8 000 réunions, parmi lesquelles les conférences du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme et du Bureau de la coordination des affaires humanitaires. De nombreux événements sont retransmis en direct à la télévision et nous produisons souvent des reportages pour les émissions d’informations du soir. Mon travail consiste à coordonner toutes les équipes techniques et les aspects administratifs afin de respecter les délais. Je couvre les visites du Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, et d’autres dignitaires, dont une récente conférence sur le désarmement donnée par Mikhaïl Gorbatchev, ancien président de l’Union soviétique. Je m’occupe également des réservations de nos studios par des sociétés de presse externes souhaitant interviewer des fonctionnaires des Nations Unies.

J’envisage de travailler à Genève pendant un moment car ma femme et moi avons un bébé. Dans l’avenir, je veux poursuivre ma carrière à la Section de l’information, peut-être au siège de New York. J’aimerais participer une nouvelle fois à une mission car travailler sur le terrain est une expérience extraordinaire.

Recherchez-vous un poste dans ce réseau ?
Intitulé emploiNiveauCd appelRéseau professionnelFamille d'emploiDépartement / BureauLieu d'affectationDate limite
SPÉCIALISTE DE LA COMMUNICATION (P-3) P-388389Information et gestion des conférencesInformationProgramme des Nations Unies pour l'environnementMONTREAL26/01/2018
Spécialiste de l'information P-388311Information et gestion des conférencesInformationDépartement de l'informationNEW YORK24/01/2018
Fonctionnaire de l’information P-388833Information et gestion des conférencesInformationProgramme des Nations Unies pour l'environnementNAIROBI24/01/2018
Chef de la Section de l’interprétation P-589045Information et gestion des conférencesLanguesOffice des Nations Unies à VienneVIENNE18/01/2018
Interprète, arabe (2 postes) P-489590Information et gestion des conférencesLanguesDépartement de l'Assemblée générale et de la gestion des conférencesNEW YORK13/01/2018
LANGUAGE SERVICE ASSISTANT G-589758Information et gestion des conférencesLanguesDépartement de l'Assemblée générale et de la gestion des conférencesNEW YORK13/01/2018
123456

Recherchez-vous un poste dans d'autres réseaux? 
select
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2017 United Nations. All rights reserved