Nationalité

RD Congo

Formation

Master en linguistique, Université de Kisangani, Kisangani, RD Congo

Master en pédagogie appliquée, école normale de Bukavu, Bukavu, RD Congo

Langues

Anglais, français, lingala, otetela, swahili, tshiluba

J’ai grandi dans un environnement où la paix était l’un des principaux idéaux. Nous avons été éduqués pour que chacun soit le gardien de l’autre; cela m’est resté, mais je ne me rendais pas compte que ce serait ma vie. À l’âge adulte, j’ai été témoin de conflits et de guerres impliquant mon pays. Tous ont été accompagnés de souffrance pour des civils innocents. D’une certaine façon, je me suis toujours trouvé au milieu, tentant d’aider les victimes de ces atrocités.

Pendant plus de 20 ans, j’ai consacré ma vie à soigner les blessés et à m’occuper des personnes déplacées : une passion qui est devenue un mode de vie lors du génocide rwandais de 1994, qui a amené des réfugiés dans la partie orientale de mon pays et pendant la guerre civile de 1998 dans mon pays natal, qui s’est intensifiée en 2004.

J’ai une formation d’enseignant et j’aime enseigner, mais je pense que j’étais destiné à travailler à promouvoir les valeurs humaines et les principes humanitaires. Sans doute est-ce cela qui m’a attiré aux Nations Unies : je voulais faire partie d’une organisation qui œuvre à la justice et à la paix, de sorte que les êtres humains puissent vivre une vie normale.

Ma carrière aux Nations Unies a débuté en 2005, dans ma province natale de Kisangani, la troisième base de la MONUC par ordre de grandeur. J’ai débuté en tant que professeur d’anglais pour le personnel employé à Kisangani, avant d’aller à Kinshasa en tant qu’assistant de programmes au Bureau de l’état de droit.

L’état de droit est essentiel pour la paix durable dans les pays qui sortent d’un conflit. Ma section aide les autorités locales à renforcer le système judiciaire. Nous donnons des conseils et lançons des programmes pour les fonctionnaires en charge des différents processus de justice afin de protéger les droits de l’homme, quelles que soient les circonstances.

Nous travaillons spécifiquement par la réforme des systèmes correctionnels pour protéger les droits fondamentaux des prisonniers : leur donner les conditions nécessaires pour bénéficier d’un procès équitable et entamer des projets de réinsertion dans les prisons, pour qu’ils deviennent des membres productifs de la collectivité à leur libération.

Je suis responsable de toutes les tâches administratives en appui des Spécialistes des questions pénitentiaires déployés dans le cadre de la Mission. Outre l’organisation d’une base de données de tous les partenaires impliqués dans la justice civile et militaire, je facilite et organise des ateliers ainsi que des séminaires pour le personnel du système judiciaire et je travaille à des projets avec les Spécialistes des questions pénitentiaires.

C’est un travail très gratifiant. Pendant de nombreuses années, j’ai œuvré à rendre espoir aux gens qui souffraient à cause de l’effondrement de l’état de droit. Aujourd’hui, j’ai l’occasion d’aider ceux qui travaillent dans le système judiciaire à comprendre les conséquences chaque fois que le système ne protège pas les gens.

Récemment, j’ai organisé une formation sur la justice militaire pour le personnel militaire et les procureurs locaux. Nous sommes arrivés à un chapitre sur la violence sexuelle et l’abus sexuel. Quand j’ai commencé à expliquer les conséquences des crimes sexuels et des abus sur les victimes, avec des images, j’ai observé que certains participants se mettaient à pleurer. Ils avaient du mal à croire que des êtres humains puissent faire les choses qu’ils voyaient sur les photos, ainsi que les conséquences à long terme pour la vie future des victimes.

Le pouvoir que nous avons ensemble, en tant que grande organisation, d’influencer le changement et d’amener les autorités locales à faire ce qu’il faut pour leur population est très gratifiant.

Avant d’entrer dans l’Organisation, j’ai travaillé de nombreuses années comme maître de conférence universitaire et consacré mes loisirs à des activités de secours pour la Croix-Rouge en République démocratique du Congo : d’abord en tant que bénévole, puis en tant que Président de la section provinciale.

Recherchez-vous un poste dans ce réseau ?
Intitulé emploiNiveauCd appelRéseau professionnelFamille d'emploiDépartement / BureauLieu d'affectationDate limite
Senior Legal Officer P-588016Affaires juridiquesAffaires juridiquesBureau des affaires juridiquesNEW YORK28/01/2018
SENIOR LEGAL OFFICER P-589325Affaires juridiquesAffaires juridiquesHaut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'hommeGENÈVE06/01/2018
Senior Legal Officer (Chief of Analysis, File Preparation and Sharing Section) P-589135Affaires juridiquesAffaires juridiquesHaut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'hommeGENÈVE06/01/2018

Recherchez-vous un poste dans d'autres réseaux? 
select
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2017 United Nations. All rights reserved