Nationalité

États-Unis

Formation

Master en gestion de la sécurité des entreprises, Webster University, campus de la base aérienne de Bolling, Washington, DC, États-Unis

Licence en administration publique, Université du District de Columbia, Washington, DC, États-Unis

Langues

Anglais, igbo

J’ai rejoint les Nations Unies en 2002 en tant que formateur adjoint en sécurité au siège des Nations Unies à New York. À cette époque, j’ai beaucoup appris sur le fonctionnement du réseau de sécurité de l’Organisation. Plus important encore, j’ai appris que le cadre de sécurité change selon les lieux d’affectation et les missions. Après deux années passées à New York, j’ai eu l’opportunité de noter ces changements lorsque je suis devenu chef adjoint de la sécurité en Sierra Leone.

En Sierra Leone, j’étais principalement responsable de la planification et de la préparation des enquêtes pour violation de la sécurité. Les enquêtes étant assorties de nombreuses obligations administratives, cette fonction incluait de nombreuses tâches. J’étais également chargé de superviser ces enquêtes. À cette époque, la Sierra Leone était considérée comme une région à « haut risque » en raison de la guerre civile. J’étais donc très occupé.

Ensuite, j’ai rejoint la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) comme responsable de la sécurité. Je supervisais 7 agents de la sécurité et 33 assistants de la sécurité. Mon équipe a également collaboré étroitement avec sept sites d’observation militaire et avec la police locale. Ensemble, nous avons fourni un excellent service de sécurité à la communauté des Nations Unies. Je crois que mon expérience la plus enrichissante au Sahara occidental date de la modernisation de tous les sites d’observation militaire, lorsque nous avons veillé au respect des normes minimales de sécurité opérationnelle par chaque équipe. Nous avons pu ainsi renforcer l’efficacité du système de sécurité pour tous les employés des Nations Unies travaillant à la MINURSO. Nous avons travaillé en étroite coordination avec les agences, les fonds et programmes des Nations Unies présents dans la région de la mission. Ce type de gestion de la sécurité est courant au sein des équipes de pays des Nations Unies du monde entier.

En 2007, j’ai été promu chef de la sécurité de la Mission des Nations Unies au Népal (MINUNEP). J’étais chargé de créer une section de la sécurité comprenant plus de 1 000 personnes. Cette tâche a nécessité sept agents de la sécurité et 15 assistants recrutés sur place. Le Népal sortait à peine d’un conflit et la mission devait aider le Gouvernement à organiser les premières élections de son assemblée constituante. Cette mission différait de mon travail en Afrique parce que ce n’était pas une mission de maintien de la paix. Il s’agissait plutôt d’une mission politique dans un pays où une équipe de pays des Nations Unies était présente depuis longtemps. Cette mission a néanmoins été difficile car l’adaptation des normes de sécurité de base en vigueur a demandé beaucoup de temps et de discussions aux équipes de pays des Nations Unies.

Après mon poste au Népal, je suis devenu chef adjoint de la sécurité à l’Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour (MINUAD). Aujourd’hui, je dirige une équipe de 200 agents de sécurité internationaux et de plus de 500 agents de sécurité locaux. Je suis principalement responsable de l’appui administratif et logistique de cette zone de sécurité à « haut risque ». Cette mission est considérée comme la plus grande mission des Nations Unies dans le monde. Sa tâche principale consiste à aider le Gouvernement du Soudan et les mouvements armés à conclure des accords de paix complets. Malheureusement, la région du Darfour est toujours assez instable et nous travaillons sans relâche pour garantir une sécurité totale et efficace à tous les fonctionnaires.

Les Nations Unies requièrent les sacrifices de quelques-uns pour le bien du plus grand nombre. Je recommande et j’encourage les candidats à prendre la pleine mesure de ce sacrifice durant leur candidature. Mais le fait de donner le meilleur de soi-même pour rendre ce monde meilleur est très gratifiant.

Recherchez-vous un poste dans ce réseau ?
Intitulé emploiNiveauCd appelRéseau professionnelFamille d'emploiDépartement / BureauLieu d'affectationDate limite
CAPITAINE DE SECURITE G-789364Sûreté et sécurité internesSécuritéOffice des Nations Unies à GenèveGENÈVE11/01/2018
SERGEANT G-589527Sûreté et sécurité internesSécuritéCommission économique pour l'Amérique latine et les CaraïbesSANTIAGO09/01/2018
Security Sergeant [Filled from Roster] G-588425Sûreté et sécurité internesSécuritéOffice des Nations Unies à VienneVIENNE05/01/2018
SECURITY LIEUTENANT G-688408Sûreté et sécurité internesSécuritéOffice des Nations Unies à GenèveGENÈVE29/12/2017
FIRE SAFETY OFFICER F-690287Sûreté et sécurité internesSûretéUnited Nations Mission in the Republic of South SudanJUBA29/12/2017
Agent de Protection Rapprochée F-590313Sûreté et sécurité internesSécuritéUnited Nations Mission in the Republic of South SudanJUBA29/12/2017
1234

Recherchez-vous un poste dans d'autres réseaux? 
select
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2017 United Nations. All rights reserved