Nationalité

Bhoutan

Formation

Maîtrise en administration des affaires de l'Université internationale du Japon, Minami Uonuma

Diplôme de premier cycle en sciences, Collège de Sherubtse, Université de Delhi, Kanglung, Bhoutan

Langues

Anglais, dari, dzongkha, hindi, japonais, népalais et urdu

Mon lieu d’affectation est situé dans les hautes montagnes de la vallée de Bâmiyân dans la région de Hazaradjat, au cœur de l’Afghanistan. Notre bureau se trouve à une altitude d’environ 2 600 mètres, bien loin des postes basés sur les sites de New York, de Bangkok ou de Genève que nombre de personnes associent à l'Organisation des Nations Unies. Je vis avec mes collègues dans une maison d’hôtes, où chacun de nous a été en mesure de trouver sa place en toute autonomie. Depuis mon arrivée, je me suis découvert une passion pour la cuisine, peut-être parce qu’en raison de la situation éloignée du site et de son climat très froid (-40° C en hiver), l’envie de se réunir autour d’une table avec mes collègues pour dîner constitue un excellent moyen de mieux se connaître et de comprendre les compétences que chacun est à même d'apporter à la mission.

Toutefois, j’avais conscience de la réalité des conditions de vie associées à un tel isolement. J’ai grandi dans un petit village de l’Himalaya. Mes parents étaient agriculteurs; ils cultivaient du gingembre et du riz non décortiqué et ils élevaient des vaches. J’ai travaillé en tant que fonctionnaire pendant dix ans dans des régions reculées loin de toute capitale, identiques à celle où j’avais grandi. J'ai été confronté à tous les défis et épreuves auxquels les gouvernements provinciaux doivent faire face, notamment établir des budgets très serrés et régler des conflits.

Mais j'étais animé par un esprit d’initiative et je ressentais un manque eu égard au travail que j’exerçais pour le Gouvernement. Dès lors, en 2000, j’ai décroché une maîtrise à l’université internationale du Japon avant de retourner au Bhoutan pour créer une société de conseil en gestion. Je me suis déplacé à travers le pays afin d’aider les communautés locales à mettre en œuvre des projets de développement mais je souhaitais voyager à l’étranger. C’est ainsi que j’ai posé ma candidature auprès du Service régional du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) en Malaisie. Depuis, mon rôle de conseiller auprès de la Banque asiatique de développement (BASD), la Commission économique et sociale pour l’Asie et le Pacifique (ONU), (CESAP) et le Centre de recherches pour le développement international m'a conduit de la République démocratique populaire lao, en Indonésie, aux Maldives et à travers la région Asie-Pacifique. Parmi mes expériences préférées, je garde en mémoire la mise en œuvre d’un projet dans les Îles Cook, alors que la population de cette petite île tropicale avait grand besoin de renforcer son économie par le biais de la création d’emplois et d’autres services d'appui. Impossible d’imaginer un cadre plus différent que celui de l’Afghanistan et pourtant la confiance et les rapports que j'ai développés avec la communauté locale se sont révélés identiques.

Je travaille au sein des Nations Unies depuis plus de trois ans désormais et j’ai compris qu’un spécialiste des affaires civiles doit avant tout être doté de l’aptitude à donner confiance, notamment dans les communautés déchirées au sein desquelles ce sentiment s’est effrité sous l’effet des conflits. Au sein de la Mission d'assistance des Nations Unies en Afghanistan (MANUA), nous avions pour mandat de soutenir le Gouvernement afghan dans ses efforts visant à améliorer la sécurité, la gouvernance et le développement économique. Cette mission comptait près de 1 500 membres du personnel, dont environ 80 % étaient des ressortissants afghans, en poste à travers le pays.

J'avais pour mission de collaborer avec les gouverneurs, les maires et les conseillers provinciaux, afin de les aider à diriger leur communauté de façon plus efficace. Selon moi, pour mener à bien une telle tâche, il est indispensable de nouer des rapports personnels étroits. Chaque communauté est différente et il est primordial de porter une oreille très attentive aux attentes spécifiques de chacune d’elles.

Par le passé, la population était réticente aux votes électoraux ou pour demander de l’aide auprès des institutions car elle ne pensait pas pouvoir leur faire confiance. Aujourd’hui, grâce à notre aide, la population a compris qu’elle avait le droit d’influer sur le Gouvernement et que ces institutions existaient pour les servir.

Une large part de mes activités visant à renforcer cette conviction facilitait la transmission des idéaux de l’Organisation des Nations Unies en matière d’intégrité et de service aux représentants gouvernementaux que je côtoyais. Le fait de voir les fonctionnaires locaux avec lesquels je travaille prendre à bras-le-corps l'avenir de leur pays, me motive chaque jour à poursuivre mes activités en tant que fonctionnaire international au sein de l’Organisation des Nations Unies.

Recherchez-vous un poste dans ce réseau ?
Intitulé emploiNiveauCd appelRéseau professionnelFamille d'emploiDépartement / BureauLieu d'affectationDate limite
Coordonnateur (affaires politiques) P-3100528Paix et questions politiques et humanitairesAffaires politiquesDépartement des opérations de maintien de la paixNEW YORK04/11/2018
Spécialiste des droits de l’homme (2 postes) P-3103603Paix et questions politiques et humanitairesDroits de l’hommeHaut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'hommeGENÈVE04/11/2018
Spécialiste des questions politiques P-4100012Paix et questions politiques et humanitairesAffaires politiquesDépartement des affaires politiquesNEW YORK01/11/2018
Spécialiste des droits de l’homme P-4102068Paix et questions politiques et humanitairesDroits de l’hommeHaut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'hommeGENÈVE01/11/2018
Spécialiste des droits de l’homme P-4102665Paix et questions politiques et humanitairesDroits de l’hommeHaut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'hommeNEW YORK01/11/2018
Spécialiste des droits de l’homme P-3103177Paix et questions politiques et humanitairesDroits de l’hommeHaut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'hommeGENÈVE28/10/2018
12345678910...>>

Recherchez-vous un poste dans d'autres réseaux? 
select
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2018 United Nations. All rights reserved