vacance de poste

Intitulé publication: Traducteur de langue française, P3 (Temporary Job Opening)
Intitulé code d’emploi: TRANSLATOR, FRENCH
Département / Bureau: Commission économique pour l'Afrique
Lieu d'affectation: ADDIS ABABA
Période de candidature: 22 janvier 2019 - 05 février 2019
No de l’appel á candidature: 19-Language-ECA-110094-J-Addis Ababa (L)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Créée en 1958, la CEA est l’une des cinq commissions régionales établies par le Conseil économique et social de l’ONU. Elle a pour mandat d’appuyer le développement économique et social de ses membres, d’encourager l’intégration intrarégionale et de promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique. Regroupant 54 États membres et agissant à la fois en tant qu’organisme régional des Nations Unies et en tant que composante clé du paysage institutionnel africain, la CEA est bien placée pour contribuer de façon exceptionnelle à la résolution des problèmes de développement du continent. Son objectif stratégique s’articule autour de la conception d’idées et d’actions en faveur d’une Afrique renforcée, inclusive et transformée, dans le cadre du Programme de développement durable à l’horizon 2030 (Programme 2030) et de l’Agenda 2063 de l’Union africaine, grâce à ses trois fonctions essentielles qui sont d’être un organe de réflexion, d’organiser des réunions et de mener des opérations.


Le poste est à pourvoir à la Section des publications et de la gestion des conférences au sein de la Division des publications, des conférences et de la gestion des connaissances de la CEA à Addis-Abeba. Le titulaire travaille sous la supervision générale du Chef de la Section des publications et de la gestion des conférences, et sous la supervision directe du Chef du Groupe de traduction et d’édition de langue française.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le titulaire exerce les fonctions ci-après :

- Traduire, sous le contrôle de réviseurs, des documents couvrant les questions diverses (sociales, économiques, financières, administratives, scientifiques ou techniques) traitées à la CEA ;

- Assurer le service des réunions de la Commission et de ses bureaux sous-régionaux en tant que membre d’une équipe, et traduire leurs rapports sous le contrôle de réviseurs ;

- Relever tout nouvel élément terminologique et le porter à l’attention des réviseurs ;

- S’acquitter d’autres tâches connexes, selon que de besoin.

Résultats escomptés:
Produire des traductions précises et complètes d’une grande variété de documents, ainsi que des comptes rendus analytiques de séance précis et fidèles.

Compétences

Professionnalisme: Bonne aptitude à la rédaction; grand souci d’exactitude, de cohérence et de fidélité pour rendre l’esprit, le style et les nuances du texte original; bonne compréhension des sujets traités; aptitude à utiliser toutes les sources de référence, de consultation et d’information se rapportant au texte à traduire; aptitude à maintenir un certain rythme et un certain volume de production, compte tenu de la difficulté des textes et des délais fixés. • Tirer fierté de son travail et de ses réalisations; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels; persévérer face aux obstacles et aux difficultés; garder son calme dans les situations de crise. Prendre l’initiative et la responsabilité de faire place aux impératifs de parité des sexes et d'assurer une égale participation des femmes et des hommes dans tous les domaines de compétence.

Esprit d’équipe : Être apte à collaborer avec des collègues à la réalisation des objectifs de l’Organisation; solliciter les apports en appréciant à leur juste valeur les idées et compétences de chacun et être prêt à apprendre des autres ; faire primer l’intérêt de l’équipe sur son intérêt personnel ; savoir se ranger aux décisions finales du groupe, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa propre position; savoir partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans tous échecs.

Connaissances technologiques : Se tenir au fait de l’innovation technologique ; comprendre les avantages et les inconvénients que présente la bureautique ; s’employer activement à appliquer la technologie aux tâches qui s’y prêtent ; être disposé à s’initier aux technologies nouvelles.

Formation

Diplôme universitaire du premier cycle ou titre équivalent décerné par une université ou un établissement de niveau comparable. Les candidats doivent avoir réussi le concours de recrutement de traducteurs de langue française de l’ONU. Les candidat(e)s qui n’ont pas réussi le concours seront tout de même pris(es) en considération pour autant qu’ils justifient d’un diplôme et d’une expérience au niveau universitaire supérieur.

Expérience professionnelle

Au moins deux ans d’expérience de la traduction au sein du système des Nations Unies. Une connaissance des questions très diverses (sociales, économiques, financières, administratives, scientifiques et techniques) dont s’occupe la CEA et une spécialisation reconnue dans un domaine fondamental, technique ou administratif sont souhaitables.

Connaissances linguistiques

Parfaite maîtrise du français, qui doit être la langue principale du candidat, et excellente connaissance de l’anglais.

Méthode d'évaluation

Les candidats qualifiés pourront être invités à participer à une épreuve d’évaluation et à un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

•Le présent poste temporaire est ouvert pour une durée de 364 jours et en fonction de la performance du titulaire, il peut être prorogé.

•Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies tenant à ce que son personnel comprenne autant de femmes que d’hommes, les candidatures de femmes sont fortement encouragées.

• Pour ce poste, les personnes originaires des États Membres suivants, qui étaient sous-représentés ou n’étaient pas représentés au Secrétariat de l’ONU au 30 novembre 2018, sont vivement encouragées à faire acte de candidature : Afghanistan, Andorre, Angola, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Bahreïn, Bélarus, Belize, Brésil, Brunéi, Cabo Verde, Cambodge, Chine, Chypre, Comores, Dominique, Émirats arabes unis, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie, Gabon, Grenade, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Îles Marshall, Îles Salomon, Indonésie, Iran (République islamique d’), Japon, Kiribati, Koweït, Lesotho, Libéria, Libye, Liechtenstein, Luxembourg, Micronésie (États fédérés de), Monaco, Monténégro, Mozambique, Nauru, Norvège, Oman, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Qatar, République arabe syrienne, République bolivarienne du Venezuela, République centrafricaine, République de Corée, République démocratique populaire lao, République populaire démocratique de Corée, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines, Samoa, Sao Tomé-et-Principe, Soudan du Sud, Suriname, Thaïlande, Timor-Leste, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu.

•Tout fonctionnaire titulaire d’un engagement de durée déterminée, continu ou permanent peut faire acte de candidature à tel ou tel poste temporaire dont la classe ne dépasse pas celle immédiatement supérieure à la sienne. Tout fonctionnaire de la classe G-6 ou G-7 peut également faire acte de candidature à tel ou tel poste temporaire de la catégorie des administrateurs jusqu’à la classe P-3 comprise, dès lors qu’il possède les qualifications requises et remplit toutes les autres conditions voulues pour le poste considéré. Est considéré comme candidat externe tout fonctionnaire nommé à titre temporaire qui postule à d’autres postes temporaires, toutes classes confondues, sous réserve de la disposition 4,16 b) ii) du Règlement du personnel. Par suite, tout fonctionnaire nommé à titre temporaire dans la catégorie des services généraux ou une catégorie apparentée ne peut postuler qu’à des postes de ces catégories. Pour de plus amples renseignements sur les critères d’admission, prière de se référer à la section 5 du document ST/AI/2010/4/Rev.1 relatif aux engagements temporaires. En outre, dans sa résolution 66/234, l’Assemblée générale « souligne que le Secrétaire général ne devrait qu’à titre exceptionnel affecter temporairement à des postes d’administrateur ou de fonctionnaire de rang supérieur des agents des services généraux qui n’ont pas réussi le concours pour la promotion à la catégorie des administrateurs organisé à l’intention des fonctionnaires des autres catégories et prie le Secrétaire général de veiller à ce qu’à compter du 1er janvier 2013 les affectations de ce type ne se prolongent pas au-delà d’une période d’un an ». Par conséquent, les candidats des services généraux ou d’une catégorie équivalente pouvant prétendre à des postes temporaires d'administrateur qui n’ont pas réussi le concours ne peuvent être engagés qu’à titre exceptionnel, avec l’accord du Bureau de la gestion des ressources humaines, lorsque nul autre candidat qualifié n’a pu être trouvé.
•Compte tenu des crédits disponibles, le poste pourra être ouvert aux seuls candidats domiciliés au lieu d’affectation.
•S’il peut permettre au candidat retenu d’acquérir une nouvelle expérience professionnelle, cet engagement est à durée limitée et n’a aucune incidence sur la future occupation du poste. Tout candidat externe retenu est soumis aux dispositions en vigueur du système de sélection du personnel ST/AI/2010/3, tel que modifié, et de l’instruction administrative ST/AI/2010/4/Rev.1. Les fonctionnaires titulaires d’un engagement à titre temporaire dans la catégorie des administrateurs et des fonctionnaires de rang supérieur qui occupent un poste approuvé pour un an au moins ne peuvent faire acte de candidature ni être engagés de nouveau à ce poste pendant les six mois qui suivent la fin de leurs fonctions. Cette restriction ne s’applique pas aux fonctionnaires titulaires d’un engagement temporaire affectés à un poste approuvé pour un an au moins dans un lieu d’affectation approuvé pour une opération de maintien de la paix ou une mission politique spéciale.
•On entend par «candidat interne» tout fonctionnaire recruté par voie de concours conformément à la disposition 4,16 du Règlement du personnel ou sur avis des organes centraux de contrôle conformément à la disposition 4,15 du Règlement du personnel.
•Prière de noter que les candidats devront satisfaire non seulement aux conditions requises pour ce poste, mais aussi aux critères énoncés au paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte. Les Nations Unies s’attendent aux plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité chez l’ensemble de son personnel, ce qui inclut, entre autres, le respect des droits de l’homme et du droit humanitaire. Les candidats pourraient être soumis à un contrôle basé sur ces normes, notamment mais pas exclusivement pour savoir s’ils sont coupables ou sont présumés coupables de violations du droit international relatif aux droits de l’homme et du droit international humanitaire.
•Pour de plus amples renseignements sur les indemnités de fonctions, prière de se référer au document ST/AI/1999/17. Pour plus de précisions sur l’administration des engagements temporaires, prière de consulter le document ST/AI/2010/4/Rev.1.
•Le Statut du personnel, le Règlement du personnel et les règles et textes administratifs régissant les nominations de fonctionnaires peuvent être consultés à l’adresse suivante: http://un.org/french/grhr_manuel/French.

• Pour ce poste, les candidats originaires des États Membres suivants, qui sont non représentés ou sous-représentés au Secrétariat de l’ONU au 31 décembre 2016, sont vivement encouragés à présenter leur candidature : Afghanistan, Andorre, Angola, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Australie, Bahreïn, Bélarus, Belize, Brésil, Brunéi Darussalam, Cabo Verde, Cambodge, Chine, Comores, Dominique, Émirats arabes unis, États fédérés de Micronésie, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie, Gabon, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Honduras, Îles Marshall, Indonésie, Iraq, Japon, Kiribati, Koweït, Lesotho, Lettonie, Libéria, Libye, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Mozambique, Nauru, Norvège, Oman, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pologne, Qatar, République bolivarienne du Venezuela, République centrafricaine, République démocratique populaire lao, République islamique d’Iran, République populaire démocratique de Corée, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et les Grenadines, Sao Tomé-et-Principe, Soudan du Sud, Suriname, Tchad, Thaïlande, Timor-Leste, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu, et Vietnam.

• Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies est résolu à atteindre l’objectif de parité hommes-femmes dans son personnel. Les femmes sont vivement encouragées à envoyer leur candidature.

Charte des Nations Unies

Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. (Charte des Nations Unies - Chapitre III, Article 8). Le Secrétariat des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2019 United Nations. All rights reserved