vacance de poste

Intitulé publication: SPÉCIALISTE DES AFFAIRES HUMANITAIRES, P4 (Temporary Job Opening)
Intitulé code d’emploi: Spécialiste des affaires humanitaires
Département / Bureau: Bureau de la coordination des affaires humanitaires
Lieu d'affectation: PANAMA CITY
Période de candidature: 03 juin 2019 - 16 juin 2019
No de l’appel á candidature: 19-Humanitarian Affairs-OCHA-117987-J-Panama City (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Ce poste est à pourvoir au Bureau de la coordination des affaires humanitaires à N’Djamena (Tchad). Le titulaire fait rapport au Chef du Bureau de la coordination des affaires humanitaires au Tchad.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le titulaire s'acquitte des fonctions ci-après :

• Assurer les fonctions de Chef adjoint du Bureau et fournir un appui au Chef du Bureau pour l'administration quotidienne du Bureau, notamment dans la planification stratégique, la préparation du plan de travail annuel, le cadre de résultats et le le plan d'estimation des coûts du Bureau, ainsi que dans les tâches de suivi et d'établissement de rapports connexes.
• Administrer l'élaboration de plans de travail des bureaux auxiliaires et suivre les résultats qui y sont liés.
• Conseiller le Chef du Bureau sur les directives générales au sujet de questions spécifiques ; Plus généralement, examiner un large éventail de questions de politique générale touchant la préservation des principes humanitaires et l'acheminement efficace de l'aide humanitaire, ainsi que les liens avec les autres domaines connexes (ex. : protection, transition de coordination aux homologues nationaux) et donner des avis à ce sujet.
• Rédiger des notes de synthèse soumises à examen sur des questions de politique générale.
• Suivre et analyser et l'évolution de la situation humanitaire, de la gestion des secours en cas de catastrophe ou de situation d'urgence au Tchad et en rendre compte.
• Diriger des projets complexes et de grande envergure, notamment des missions d’évaluation en cas de catastrophe et autres missions ou y participer ; coordonner l’aide humanitaire internationale et l’assistance d’urgence en cas de catastrophe complexe ou d’urgence, et apporter l’appui nécessaire (personnel, financements, matériel spécialisé, fournitures, etc.) ; Établir des comptes rendus d'activité à l'intention de la communauté internationale, faire le bilan de la situation et recenser les écarts et les besoins non satisfaits.
• Aider à organiser les appels à l'assistance internationale ; veiller à la bonne affectation et au bon emploi des contributions des donateurs canalisées par l'intermédiaire du Bureau de la coordination des affaires humanitaires. Cela comprend également l'appui aux propositions du Fonds central pour les interventions d'urgence.
• Organiser et préparer les réunions des groupes intersectoriels et s'assurer que leur plan de travail reflète les priorités de l'équipe humanitaire pays (EHP).
• Aider les homologues tchadiens à renforcer leurs capacités de prise en charge des situations d'urgence ; Élaborer des indicateurs spécialement conçus pour le pays en collaboration avec les experts et assurer le suivi de ces indicateurs ; Recommander des mesures en se fondant sur l'analyse des informations pertinentes.
• Lancer et coordonner des activités se rapportant aux projets de coopération technique et d'assistance technique dans le cadre des interventions en cas de catastrophe et de la planification préalable des secours ; Formuler des propositions de projet et établir les descriptifs de projet correspondants ; Fournir un appui technique au travail sur le terrain ; réviser et éclaircir les rapports de projet en vue de les soumettre aux donateurs.
• Analyser les technologies nouvelles en matière de gestion ou de prévision des catastrophes et aider à leur adoption.
• Organiser et réaliser des études sur les questions relatives aux affaires humanitaires, aux secours d'urgence et sur d'autres questions connexes ; Organiser le suivi, en particulier des réunions interinstitutions d'examen technique pour appuyer l'élaboration de politiques et la prise de décision sur des questions importantes. Assurer l'application des recommandations issues des études pertinentes.
• Diriger ou aider à l’établissement de rapports, études, notes d’information, principes d’action, correspondances, exposés, documents destinés aux organes délibérants et autres documents du Bureau de la coordination des affaires humanitaires.
• Travailler en partenariat avec les autres organismes humanitaires pour planifier et évaluer les programmes d'aide humanitaire et de secours d'urgence complexes ; contribuer à faire en sorte que les constatations les plus récentes, les enseignements tirés de l'expérience, les directives de politique générale, etc. soient incorporés dans ces activités, y compris les considérations liées à la problématique hommes-femmes.
• Établir et entretenir des contacts avec les représentants des pouvoirs publics, les autres organismes des Nations Unies, les organisations non gouvernementales, les missions diplomatiques, les médias, etc. ; Veiller à l'existence de mécanismes appropriés pour faciliter la collaboration et les échanges d'informations à l'intérieur et à l'extérieur du système des Nations Unies, notamment au sujet des moyens d'alerte rapide et de la planification d'urgence, etc.
• Agir en tant que principal interlocuteur sur des sujets spécifiques ou des questions liées aux politiques, notamment en relation avec la préservation des princpes humanitaires, l'accès humanitaire, ainsi que veiller à ce que l'assistance humanitaire soit fournie de manière efficace ; Se tenir informé de l’évolution récente ; assurer la liaison avec les autres organisations humanitaires, les donateurs, etc. ; assurer la mise en place de mécanismes de contrôle et de communication des rapports ; Donner des informations et des avis sur diverses questions connexes.
• Organiser des groupes de travail, réunions, conférences et consultations avec les autres institutions et partenaires en rapport avec les questions humanitaires et les secours d’urgence, et y participer.
• Animer et diriger l'équipe de travail placée sous sa responsabilité et guider et superviser le travail des fonctionnaires moins expérimentés.
• S’acquitter de toutes autres tâches qui pourraient lui être confiées.

Compétences

Professionnalisme : Connaissance d'une vaste gamme de questions concernant l'aide humanitaire, les secours d'urgence et les aspects des droits de l'homme qui s’y rapportent. Capacité d'analyse conceptuelle et stratégique, notamment aptitude à analyser et exposer les aspects humanitaires de problèmes complexes qui nécessitent une réponse coordonnée de l'ONU. Aptitude avérée à résoudre les problèmes et solide capacité de jugement pour appliquer le savoir-faire technique au règlement d'une variété de questions et de problèmes complexes. Bonne connaissance de la région ou du pays d’affectation, notamment dans ses dimensions politiques, économiques et sociales. Aptitude à négocier, à convaincre et à emporter l’adhésion, de même qu’à travailler dans des circonstances extrêmement contraignantes, parfois dans un cadre très stressant (troubles civils, catastrophes naturelles, situations de misère, etc.). Connaissance des politiques, directives et mandats institutionnels applicables à l'assistance humanitaire, ainsi que des organismes des Nations Unies. Aptitude avérée à mener à bien des études approfondies et à formuler des conclusions et des recommandations. Aptitude à mettre les questions et les perspectives humanitaires, y compris les questions relatives à l'égalité des sexes, en rapport avec les programmes politiques, économiques, sociaux et relatifs aux droits de l’homme dans le pays ou la région touché(e). Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d'honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans des situations de crise. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

APTITUDE À LA COMMUNICATION : S'exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit
Écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient ; Poser les questions voulues afin d'obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue ;
Adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s'adresse ; partager l'information avec tous ceux qu'elle intéresse

ESPRIT D’ÉQUIPE : Collaborer avec ses collègues afin d'atteindre les objectifs de l'Organisation ; Solliciter les apports, apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun et être prêt à apprendre de lui ; Faire passer l'intérêt de l'équipe avant son avantage personnel ; Accepter les décisions finales du groupe et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre ; Partager les réussites de l'équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.

Formation

Diplôme universitaire du niveau de la maîtrise dans le domaine des sciences politiques, des sciences sociales, de l'administration publique, des études internationales, de l'économie, de l'ingénierie, des sciences de la terre ou dans toute autre discipline apparentée. À défaut, un diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années d’expérience professionnelle pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans les domaines des affaires humanitaires, de la préparation aux situations d’urgence, de la gestion des secours en cas de crise ou d’urgence, de la reconstruction et du développement ou dans tout autre domaine connexe. Au moins quatre années d'expérience professionnelle au niveau international sont souhaitables. Une expérience de la réalisation d'analyses de fond et de la rédaction de rapports techniques est souhaitable. Une expérience au sein d'un organisme appliquant le régime commun des Nations Unies.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais et du français est indispensable. La connaissance d’une autre langue officielle de l'Organisation est un atout.

Méthode d'évaluation

Les candidats qualifiés pourront être invités à participer à une évaluation puis, éventuellement, à un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

Ce poste est financé pour une durée déterminée d'un an. L'engagement ne sera prolongé que si le mandat du Bureau est prorogé et si les fonds nécessaires sont disponibles.

Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils sont censés changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles en vigueur.

Charte des Nations Unies

Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. (Charte des Nations Unies - Chapitre III, Article 8). Le Secrétariat des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Aucun frais de dossier

L'ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2019 United Nations. All rights reserved