vacance de poste

Intitulé publication: SENIOR POLITICAL AFFAIRS OFFICER, P5 (Temporary Job Opening)
Intitulé code d’emploi: Spécialiste des affaires civiles hors classe
Département / Bureau: Opération hybride Union africaine-Nations Unies au Darfour
Lieu d'affectation: ZALINGUEI
Période de candidature: 26 juillet 2020 - 01 août 2020
No de l’appel á candidature: 20-Civil Affairs-UNAMID-139014-J-Zalinguei (M)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Le poste est situé dans la Section de la gouvernance et de la stabilisation communautaire (GCSS) de l'Opération hybride UA-ONU au Darfour (MINUAD) basée à Zalingei, au Soudan. L'agent principal des affaires civiles relèvera du chef de la Section de la gouvernance et de la stabilisation communautaire (GCSS).

Responsabilités

Dans le cadre des pouvoirs délégués, le / la titulaire sera responsable des tâches suivantes:

Profil de base:
• Soutient le chef de la Section de la gouvernance et de la stabilisation communautaire (GCSS) dans tous les aspects des affaires civiles, du DDR et du travail de réduction de la violence communautaire (CVR), y compris en fournissant des orientations politiques et l'élaboration de stratégies.
• Assure la cohérence du travail de la GCSS dans son ensemble conformément au mandat de la mission. Supervise et surveille le travail des agents des affaires civiles et du DDR sous sa responsabilité dans l'exercice de l'ensemble de leurs fonctions.
• Supervise les activités de rapport du GCSS.
• Conçoit et coordonne divers projets et activités de dépenses spécialisées / financement programmatique pour le GCSS afin de promouvoir les objectifs généraux de la Section, y compris des programmes conjoints avec l'équipe de pays des Nations Unies et d'autres acteurs, le cas échéant. Surveille les activités pour s'assurer que les programmes de travail de fond sont exécutés en temps opportun et de manière efficace, en tenant compte de l'inclusivité, y compris le ciblage des femmes et des jeunes.
• Gère les processus de planification et de budgétisation pertinents pour le GCSS, conformément aux procédures de l'ONU et de la mission. Anticipe les changements de l'environnement et propose des ajustements dans les priorités ou l'approche en conséquence.
• S'assure que les informations et les analyses fournies par les responsables des affaires civiles et du DDR au niveau local sont collectées et présentées de manière cohérente et planifiée. Fournit une analyse globale des tendances et des problèmes en fonction des contributions de diverses zones géographiques. S'assure que l'analyse des affaires civiles et du DDR / CVR est intégrée dans l'analyse globale et la planification au niveau régional.
• Coordonne (à travers les disciplines et les priorités thématiques telles que le soutien à l'engagement de la société civile dans la consolidation de la paix, la promotion du renforcement de la confiance, la CVR, la cohésion sociale, la prévention et l'atténuation des conflits, le soutien à l'extension de l'administration de l'État et le retour des services de base) pour garantir l'efficacité partenariat, coordination et échange d’informations entre la composante des affaires civiles et les partenaires de la mission et hors mission. S'assure que tous les partenaires et interlocuteurs sont conscients du rôle et des contributions du GCSS dans le cadre de l'effort global de la Mission et des Nations Unies.
• Soutient le Chef du GCSS dans la gestion globale de la Section, en entreprenant ou en supervisant les tâches programmatiques et administratives nécessaires à son fonctionnement.
• Conçoit et supervise le plan de travail du GCSS. S'assure que tous les acteurs de la mission GCSS et non-GCSS partagent une compréhension du mandat et des opérations de la mission et agissent de manière cohérente et cohérente. Coordonne avec les partenaires de l'équipe de pays des Nations Unies dans ce domaine d'opérations pour assurer un effort cohérent du système des Nations Unies.
• Effectuer d'autres tâches selon les besoins, conformément à la directive politique du DOMP / DAM sur les affaires civiles.


La gestion des conflits:
• Gère le soutien du GCSS aux acteurs nationaux et locaux dans la conception de stratégies et de processus de gestion et de résolution des conflits.
• Convoque ou supervise le soutien au dialogue et à la négociation entre les groupes en conflit. Facilite, permet ou médiatise le dialogue, le cas échéant.
• Gère des partenariats avec les acteurs concernés pour prôner la protection et l'autonomisation des groupes exclus et / ou menacés dans le plein respect du droit humanitaire et international, y compris des mécanismes de partage d'informations, de réponse aux crises et de protection des civils si nécessaire.
• Identifie et coordonne une réponse à des facteurs de conflit spécifiques au niveau social, y compris en mobilisant une réponse d'autres acteurs, le cas échéant.
• Identifie et conçoit des activités pratiques de soutien de la GCSS pour les acteurs constructifs de la société civile.
• Identifie et supervise l’appui à la mise en œuvre du mandat de protection des civils des missions.

Appui à la restauration et à l'extension de l'autorité étatique:
• Élabore des stratégies pour améliorer la coopération efficace entre le GCSS et les institutions publiques compétentes en vue de renforcer l'appropriation locale du processus de paix, de renforcer les capacités, de promouvoir la coopération entre les autorités et les acteurs communautaires et sociaux concernés, ainsi que d'appuyer les opérations, les politiques et la prise de décision processus le cas échéant.
• Assure une identification cohérente à l'échelle nationale des besoins de soutien des autorités locales et la conception d'activités pratiques du SMCG pour y répondre. S'assure que les travaux du GCSS sont menés en coordination avec d'autres acteurs, en particulier le PNUD, et dans le cadre d'un programme conjoint le cas échéant.
• Assure un soutien cohérent et approprié de la GCSS au dialogue et à la coopération entre les autorités et les acteurs communautaires et sociaux concernés et encourage le développement de structures de responsabilité et de transparence.

Compétences

Professionnalisme : connaissance des contextes dans lesquels les opérations de maintien de la paix fonctionnent et aptitude à contribuer de manière significative à la vision stratégique globale de la Mission. Aptitude à élaborer une vision et à mettre en œuvre un plan visant à aider les acteurs nationaux au niveau national à conceptualiser, concevoir et mettre en œuvre des processus de gestion des conflits ou de réconciliation. - Aptitude à élaborer une vision et à mettre en œuvre un plan de soutien aux acteurs nationaux au niveau national pour conceptualiser, concevoir et mettre en œuvre un processus de renforcement des institutions étatiques. Connaissances approfondies et capacité démontrée à traiter des questions stratégiques liées au renforcement des institutions et à la gouvernance. Montre la fierté dans le travail et dans les accomplissements; fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet; est consciencieux et efficace dans le respect des engagements, le respect des délais et l'atteinte des résultats; est motivé par des préoccupations professionnelles plutôt que personnelles; fait preuve de persistance face à des problèmes ou des défis difficiles; reste calme dans des situations stressantes. Assurer le leadership et assumer la responsabilité d'intégrer les perspectives genre et d'assurer la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines de travail.

Aptitude à planifier et à organiser: Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Esprit d’équipe : Collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l'Organisation ; solliciter les apports, apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun et être prêt à apprendre de lui ; faire passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel ; accepter les décisions finales du groupe et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre ; partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.

Compétences en matière d'encadrement
Qualités de chef: Servir de modèle à son entourage ; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ; s'employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s'assurer des appuis ; prévoir les conflits et s'efforcer de les résoudre à l'amiable ; s'investir dans le changement et le progrès ; ne pas se cantonner dans le statu quo ; avoir le courage de prendre des positions impopulaires. Fournir des directives et prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d'assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités ; faire la preuve d'une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs masculins et féminins et manifester la volonté d'atteindre cet objectif.

Sûreté de jugement/aptitude à décider: Discerner les éléments clefs dans les situations complexes et aller rapidement au cœur du problème. Recueillir toute l’information nécessaire avant de prendre une décision. S’interroger sur l’incidence à la fois bénéfique et préjudiciable que les décisions peuvent avoir avant de se déterminer. Ne prendre de décisions qu’après en avoir mesuré les conséquences pour autrui et pour l’Organisation. Ne proposer de lignes d’action ou formuler de recommandations qu’en toute connaissance de cause. Vérifier les hypothèses en les confrontant aux faits. S’assurer que les dispositions qu’il est envisagé de prendre répondent aux besoins explicitement ou implicitement exprimés. Savoir prendre des décisions douloureuses quand les circonstances l’exigent.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du Master dans le domaine des sciences sociales, des sciences politiques, des relations internationales, de l'administration publique, de l'anthropologie, du droit, de l'économie ou dans toute autre discipline apparentée. À défaut, un diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d'expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Un minimum de dix ans d'expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans les affaires civiles, les affaires politiques, l'administration publique, le DDR, le CVR ou dans des domaines connexes est requis.
Un minimum de trois ans d’expérience dans les fonctions de gestion et de supervision est requis.
Un minimum de cinq ans d'expérience dans la gestion des conflits, la facilitation, la médiation ou la négociation, avec un accent sur les fonctions de planification analytique et stratégique est exigé.
Une expérience de la gestion de programmes et de projets est requise.
Une expérience de la facilitation d'événements de dialogue structuré entre différentes parties et d'activités et de processus de réconciliation est souhaitable.
Une expérience de travail sur la gouvernance, le soutien aux fonctions gouvernementales essentielles ou dans des domaines connexes est souhaitable.
Une expérience des conseils politiques dans les domaines du renforcement des institutions et du soutien à la gouvernance dans un contexte de conflit ou d'après-conflit est souhaitable.
Une expérience de l'appui au renforcement des acteurs de la société civile est souhaitable.
Une expérience professionnelle préalable au Darfour ou au Soudan est requise.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat des Nations Unies. Pour le poste annoncé, la maîtrise de l'anglais est requise.

Méthode d'évaluation

L’évaluation des candidats qualifiés pourrait inclure un exercice d’évaluation, pouvant être suivi d’un entretien informel.

Notice spéciale

•Ce poste n’est vacant que pour une période provisoire s’achevant le 31/12/2020. Si le candidat sélectionné est un fonctionnaire du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies, il s’agira d’une affectation temporaire.

• Si cette affectation temporaire peut permettre au candidat sélectionné d’acquérir de l’expérience, elle ne porte que sur une période limitée et ne préjuge en rien de la sélection du futur titulaire du poste.

• Selon les modalités de financement du poste à pourvoir, le droit de faire acte de candidature pourrait être limité aux candidats basés dans le lieu d’affectation concerné.

• Pour cette vacance de poste temporaire, le droit de faire acte de candidature pourrait être limité aux « candidats internes », qui ont été recrutés à l’issue d’un concours, dont les modalités sont prévues par la disposition 4.16 du Règlement du personnel, ou d’une procédure de sélection sanctionnée par un organe central de contrôle, comme prévu par la disposition 4.15 dudit Règlement.

• Les fonctionnaires des organisations appliquant le régime commun des Nations Unies qui atteindront l’âge réglementaire de départ à la retraite au cours de la période considérée ne peuvent pas se porter candidats.Le fait de faire acte de candidature ou d’être sélectionné pour cette vacance de poste temporaire est sans effet sur l’âge réglementaire de départ à la retraite, cette date ne pouvant être repoussée.

•Les retraités ayant dépassé l’âge de départ obligatoire à la retraite qui souhaitent être considérés pour cet emploi temporaire, doivent sélectionner “départ à la retraite” pour le motif de leur depart. Les retraités ne peuvent être employés par l’Organisation que si les conditions suivantes sont remplies : (a) L’Organisation ne peut faire face à ses besoins opérationnels, aucun fonctionnaire qualifié n’étant disponible pour exercer les fonctions considérées; (b) L’engagement proposé n’a pas d’effets préjudiciables sur les perspectives de carrière ou les possibilités de réaffectation d’autres fonctionnaires et constitue un moyen économique et rationnel de répondre aux besoins du service.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Aucun candidat ne sera pris en considération par l'ONU s’il s'est rendu coupable de violation du droit international des droits de l'homme ou du droit international humanitaire, d'exploitation sexuelle, d'atteinte sexuelle ou d'infraction autre qu'une infraction mineure au code de la route, ou s'il existe des motifs raisonnables de croire que le candidat a été impliqué dans la commission de l'un de ces actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait de profiter ou de tenter de profiter d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. L'expression « atteinte sexuelle » désigne toute intrusion physique à caractère sexuel commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle intrusion.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2020 United Nations. All rights reserved