vacance de poste

Intitulé publication: Coordonnateur résident (Algérie), D1
Intitulé code d’emploi: COORDONNATEUR RÉSIDENT
Département / Bureau: Système des coordonnateurs résidents
Lieu d'affectation: ALGIERS_ISC
Période de candidature: 07 septembre 2020 - 22 octobre 2020
No de l’appel á candidature: 20-Sustainable Development-RCS-140868-R-Algiers (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Dans sa résolution 72/279 du 31 mai 2018, l'Assemblée générale a créé une fonction de coordination spécialisée, impartiale, habilitée et axée sur le développement durable pour le système de développement des Nations Unies, en s'appuyant sur les compétences et les atouts de toutes les entités du système de développement des Nations Unies, y compris les agences spécialisées et non résidentes.
Le système des Coordonnateurs résidents assure la coordination de toutes les organisations des Nations Unies qui s'occupent des activités opérationnelles de développement au niveau des pays, quelle que soit la nature de leur présence dans le pays. Il comprend le Coordonnateur résident des Nations Unies, l'Equipe de Pays des Nations Unies et le bureau du Coordonnateur résident et est desservi par le Bureau pour la coordination du développement des Nations Unies.
Conformément à ce mandat de l’Assemblée générale, le Coordonnateur résident (CR) est le représentant le plus haut du système de développement des Nations Unies (SDNU) au niveau du pays. Il est chargé de diriger l’Equipe de Pays et d’assurer la responsabilité à l’échelle du système sur le terrain - y compris par le biais d'un modèle matriciel de double rapport - pour le Cadre de Coopération des Nations Unies et la coordination du soutien de l’ONU aux pays dans leur mise en œuvre de l’Agenda 2030. Il/elle apporte à ce rôle une appréciation de l'étendue des atouts des Nations Unies au service de la consolidation de la paix.
Le Coordonnateur résident est le représentant désigné du secrétaire général, auquel il rend compte. Le Coordonnateur résident rend également compte chaque année au gouvernement hôte de la mise en œuvre du PNUAD à l'échelle du système.
Le système des Coordonnateurs résidents est axé sur la promotion du développement durable, sans laisser personne derrière, et avec l'éradication de la pauvreté sous toutes ses formes et dimensions comme objectif global, conformément à la nature intégrée de l'Agenda 2030 pour le développement durable. Dans l'exercice de ses fonctions, le Coordonnateur résident est guidé par le PNUAD et les cadres, normes et standards internationaux respectifs convenus entre les États membres des Nations unies.

Responsabilités

•Représente les Nations Unies au plus haut niveau de l'État et, avec le(s) représentant(s) des agences concernées, encourage l'engagement avec le gouvernement, la société civile, les partenaires bilatéraux et multilatéraux, les universités et le secteur privé pour permettre au système de développement des Nations Unies de répondre aux besoins, aux priorités et aux défis du développement durable au niveau national afin de faire avancer l'Agenda 2030 et de plaider pour une action et une accélération des Objectifs de Développement Durable (ODD) ;
•Assure, en tant que chef de l'Equipe de pays des Nations Unies, la coordination des activités opérationnelles de développement des Nations Unies et de l'intervention du système sur le terrain pour soutenir les pays dans leur mise en œuvre de l'Agenda 2030 ;
•Dirige l'Equipe de pays des Nations Unies dans l'élaboration, le suivi et la présentation de rapports sur le PNUAD, et permet à l'Equipe de pays des Nations Unies de mettre en œuvre le PNUAD, en pleine consultation avec le gouvernement, et en s'engageant avec divers partenaires ;
•Coordonne l'appui du système des Nations Unies au gouvernement, en adoptant une approche préventive et en identifiant et en atténuant les risques pour la réalisation des ODD et leur bénéfice pour tous ;
•Soutient, catalyse et plaide pour le travail des agences, fonds et programmes membres de l'Equipe de pays et aide les représentants des agences à atteindre les objectifs spécifiques de leur agence ;
•Coordonne les contributions des entités des Nations Unies à l'analyse du contexte et des tendances, y compris une Analyse Commune du Pays de haute qualité, en partageant les principales conclusions avec le gouvernement et en tenant le Secrétaire général informé, le cas échéant ;
•Promeut et défend les valeurs, normes et principes fondamentaux de la Charte des Nations Unies, notamment le respect et la protection des droits de l'homme et de l'égalité des sexes, et plaide en faveur de l'engagement des ODD à ne laisser personne derrière dans la réalisation des objectifs de développement durable, et à atteindre les plus éloignés en premier ;
•En collaboration avec les entités du système de développement des Nations Unies, engage, convoque et forge des partenariats stratégiques aux niveaux national et sous-national avec diverses entités, notamment avec la société civile, les syndicats et les organisations d'employeurs, les réseaux de jeunes, le secteur privé, les parlementaires, les universités, les médias et les groupes de réflexion, ainsi que la communauté du développement au sens large, autour du soutien collectif des Nations Unies à l'Agenda 2030 ;
•Avance, avec le gouvernement et l'Equipe de pays des Nations Unies et les entités régionales concernées, le partage des connaissances et la collaboration au niveau régional, les échanges sud-sud et triangulaires, les initiatives multinationales et transfrontalières en vue d'obtenir de meilleurs résultats à l'échelle du système et un impact plus important sur la mise en œuvre de l'Agenda 2030 dans le pays ;
•Identifie et exploite l'expertise et les atouts de l'ensemble du système de développement des Nations Unies, résident ou non résident, afin d'améliorer les résultats partagés, de combler les lacunes dans la couverture des ODD, d'utiliser efficacement les mandats, les capacités, les avantages comparatifs et de collaboration au sein du système des Nations Unies pour ce faire et de garantir l'alignement des efforts de développement des Nations Unies sur les besoins et les priorités de développement nationaux, de favoriser la cohérence et l'impact, et de réduire les chevauchements, les doubles emplois et la fragmentation ;
•Assure la gouvernance et la surveillance des instruments de financement du système au niveau national. Poursuit le financement, au nom du système de développement des Nations Unies, des efforts conjoints des Nations Unies, des plans et initiatives à l'échelle du système en soutien au PNUAD et des financements publics et privés pour la mise en œuvre de l'Agenda 2030 ;
•Dirige l'engagement continu et la poursuite du programme normatif des Nations Unies, conformément aux traités, conventions et recommandations internationaux et régionaux, en soutenant le développement des capacités nationales dans les domaines normatifs et opérationnels, conformément aux mandats respectifs et sur la base de l'avantage comparatif, des rôles et des responsabilités des Nations Unies ;
•Favorise un environnement favorable à l'intérieur et à l'extérieur des Nations Unies, visant à faciliter la collaboration, la collecte de connaissances et de données, l'analyse et le partage des pratiques afin de soutenir une contribution dynamique et avant-gardiste des Nations Unies au pays, en s'appuyant sur les connaissances et l'expertise mondiales de l'ensemble du système des Nations Unies pour favoriser l'accès du pays aux solutions de développement durable ;
•Facilite l'accès aux ressources nationales, régionales et mondiales pour faire avancer de nouvelles voies et pistes d'innovation autour, mais pas seulement, du financement et des nouvelles technologies pour le développement durable ;
•Dirige et améliore, avec l'Equipe de pays des Nations Unies, la communication stratégique qui fait avancer les efforts du système des Nations Unies et les résultats collectifs pour promouvoir l'Agenda 2030, y compris pour les objectifs et les priorités nationaux de développement durable afin de générer un soutien et une appropriation positifs de la part du public ;
•Lorsque est nommé(e) responsable de la sécurité, assure une coordination efficace de la sécurité au niveau du pays et est responsable devant le Secrétaire général, par l'intermédiaire du Secrétaire général adjoint à la sûreté et à la sécurité, de la sécurité du personnel des Nations Unies et des membres de leur famille éligibles, des locaux et des biens des Nations Unies dans tout le pays, la zone désignée ou la mission, et dirige l'Equipe Interagence de Gestion de la Sécurité ;
•Encourage et favorise l'apprentissage du personnel et la mise en œuvre des règles et des politiques concernant le personnel, notamment en matière de prévention des abus et du harcèlement sexuels, et de parité entre les sexes ;
•Gère un système matriciel de double rapport avec les members de l’Equipe de Pays des Nations Unies en ce qui concerne leurs contributions aux objectifs du PNUAD et les résultats collectifs du système de développement des Nations Unies en vue de la réalisation de l'Agenda 2030 au niveau des pays, conformément au Cadre de Gestion et de Responsabilité ;
•Faire progresser, avec l'Equipe de Pays des Nations Unies, les mesures spécifiques à chaque pays pour promouvoir les opérations communes des Nations Unies, y compris les locaux et les services administratifs communs, afin de permettre un travail conjoint et de générer une plus grande efficacité, des synergies et une plus grande cohérence, conformément à la résolution 71/243 de l'Assemblée générale ;
•Dans les contextes où une aide humanitaire internationale est nécessaire, et où un Coordonnateur humanitaire distinct n'est pas désigné et lorsqu'il n'y a pas d'organisme chef de file, dirige et coordonne les efforts d'intervention des Nations Unies et des acteurs humanitaires concernés, conformément à la résolution 46/182 de l'Assemblée générale et aux résolutions connexes, en facilitant les liens entre les programmes humanitaires et de développement pour un impact renforcé et durable ;
•Dans les situations de conflit et d'après-conflit, facilite l'intégration du travail de l'Equipe de Pays des Nations Unies avec les missions de maintien de la paix ou politiques des Nations Unies afin de contribuer pleinement au renforcement de la résilience, à la prévention, à la consolidation de la paix et à la planification et la gestion de la transition ;
•Gère et fournit une orientation stratégique et une supervision au bureau du Coordonnateur résident.

Compétences

• Professionnalisme: Excellente connaissance des opérations du système de développement des Nations unies et compréhension approfondie de l'évolution conceptuelle et politique vers l'Agenda 2030, de l'intégration des politiques, du développement de partenariats et des processus de planification et de financement nationaux pour le développement durable, de la mobilisation des ressources ainsi que de la compréhension des cadres normatifs pertinents des Nations unies ; Démontrer une expérience dans la conduite d'un programme de transformation; tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise

• Qualités de chef: Servir de modèle à son entourage ; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ;s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable ; s’investir dans le changement et le progrès; ne pas se cantonner dans le statu quo ; avoir le courage de prendre des positions impopulaires.
Assurer le leadership et prend la responsabilité d'intégrer les perspectives de genre et de garantir la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines de travail ; démontrer sa connaissance des stratégies et son engagement envers l'objectif de l'équilibre entre les sexes dans le personnel.

• Aptitude à donner confiance: Créer le climat voulu pour que chacun puisse s’exprimer et agir sans crainte de rétorsion ; diriger de façon cohérente et prévisible ; jouer la carte de la transparence ; faire confiance à ses collègues et subordonnés ainsi qu’aux clients ; reconnaître le mérite ; donner suite aux décisions convenues ; traiter avec doigté l’information délicate ou confidentielle

Formation

Maîtrise - ou diplôme de troisième cycle équivalent - en études du développement, relations internationales, sciences politiques, économie, sciences sociales, droits de l'homme, droit ou domaines étroitement liés (pour les candidats par ailleurs qualifiés, un diplôme universitaire de premier niveau avec une combinaison pertinente de qualifications universitaires et d'expérience peut être accepté en lieu et place d'un diplôme universitaire de troisième cycle).

Expérience professionnelle

Au moins 15 ans d'expérience substantielle avec résultats dans des rôles de direction au niveau international (dont cinq ans d'expérience cumulée dans les domaines du développement, des droits de l'homme, de l'état de droit, de la consolidation de la paix ou de l’humanitaire au niveau national en dehors de son propre pays).
Une expérience préalable de Coordonnateur résident est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise de l’anglais et du français est exigée. La connaissance de l'arabe est souhaitable.

Méthode d'évaluation

L'évaluation des candidats qualifiés peut comprendre un examen des candidatures et/ou un entretien fondé sur les compétences

Notice spéciale

Ce poste sera disponible en septembre 2021, à moins que le titulaire actuel du poste ne soit réaffecté avant cette date.
L'éligibilité à ce poste est limitée aux candidats qui sont membres du Resident Coordinator Pool.
Seuls les membres du Resident Coordinator Pool qui ont été officiellement désignés par leur entité des Nations Unies (s'ils sont membres du personnel des Nations Unies) seront pris en considération.
La nomination à ce poste est limitée au système des Coordonnateurs résidents dans ce lieu d'affectation spécifique.
Les membres du personnel du Secrétariat sélectionnés pour ce poste au sein du Bureau pour la coordination du développement des Nations Unies conserveront leur statut contractuel actuel et leur droit de retourner dans leur entité actuelle.
Les membres du personnel d'autres entités des Nations Unies, s'ils sont sélectionnés, seront détachés conformément à l'Accord interagences concernant le transfert, le détachement ou le prêt du personnel du Système des Nations Unies pour la durée de leur affectation en tant que Coordonnateur résident, après quoi ils conserveront le droit de retourner dans leur organisation d'origine.
Les Coordonnateurs résidents peuvent postuler à des postes s’ils ont un an ou moins de service restant dans leur lieu d’affectation actuel à partir de la disponibilité du poste indiquée.
Le Secrétariat des Nations Unies s'est engagé à atteindre un équilibre 50/50 entre les sexes au sein de son personnel. Les femmes sont vivement encouragées à postuler.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved