vacance de poste

Intitulé publication: Fonctionnaire chargé de la gestion des programmes (connaissance et analyse des risques), P3
Intitulé code d’emploi: SPÉCIALISTE DE LA GESTION DES PROGRAMMES
Département / Bureau: Bureau des Nations Unies pour la Réduction des Risques de Catastrophe
Lieu d'affectation: SUVA
Période de candidature: 09 décembre 2020 - 22 janvier 2021
No de l’appel á candidature: 20-Programme Management-UNDRR-144190-R-Suva (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Créé en décembre 1999, le Bureau des Nations Unies pour la prévention des catastrophes (UNDRR) est l’entité chargée, au sein du système des Nations Unies, de coordonner les activités de prévention des catastrophes et de créer des synergies entre les activités de l’Organisation des Nations Unies et des organisations régionales dans ce domaine et les activités menées dans les pays développés comme dans les pays moins développés. Dirigé par le (la) Représentant(e) spécial(e) du (de la) Secrétaire général(e) pour la réduction des risques de catastrophe, l’UNDRR compte plus de 100 fonctionnaires répartis entre son siège à Genève et ses bureaux régionaux. Plus précisément, l’UNDRR oriente la mise en œuvre du Cadre de Sendai pour la réduction des risques de catastrophe (2015-2030), en assure le suivi et l’analyse et fait rapport sur les progrès accomplis à cet égard, appuie les efforts déployés aux niveaux régional et national pour mettre en œuvre le Cadre, favorise les initiatives et s’emploie à mieux faire connaître les moyens de prévenir les catastrophes dans le monde en collaboration avec les États Membres de l’ONU et un large éventail de partenaires et de parties prenantes, notamment la société civile, le secteur privé, les parlementaires et la communauté scientifique et technique.

Le poste à pourvoir au Bureau sous-régional de l’UNDRR à Suva (Fidji). Le (la) titulaire, qui relève du (de la) Chef du Bureau sous-régional, est chargé(e) au premier chef des produits et services à fournir dans le cadre du projet de renforcement des services hydrométéorologiques et des systèmes d’alerte précoce dans le Pacifique dirigé par l’Initiative sur les systèmes d’alerte précoce aux risques climatiques (Initiative CREWS).

Responsabilités

Sous la direction générale du (de la) Chef du Bureau sous-régional, le (la) titulaire :

‒Contribue à l’élaboration de programmes et de projets dans le cadre de l’Initiative CREWS, les met en œuvre et les évalue ; suit et analyse l’élaboration et la mise en œuvre des programmes et des projets ; examine les documents et rapports pertinents ; recense les problèmes et les questions à régler et prend des mesures correctives ; se tient en rapport avec les parties concernées ; s’assure que des mesures de suivi sont prises ;
‒Aide les États Membres de la région à élaborer et à exécuter leur plan de réduction des risques de catastrophe, en procédant à une évaluation des risques, en créant une base de données sur les pertes dues aux catastrophes et en élaborant des profils de risque de catastrophe ; coordonne les questions relatives à la connaissance et à l’analyse des risques de catastrophe dans la région du Pacifique, présente une perspective régionale en la matière au réseau mondial de praticiens de l’UNDRR et lui transmet les enseignements tirés de l’expérience régionale ;
‒Collabore étroitement avec ses collègues du Service du suivi du Cadre de Sendai, au siège de l’UNDRR, qui sont chargé(e)s d’analyser, de modéliser et de signaler les risques à l’échelle mondiale ainsi que de gérer les bases de données sur les pertes dues aux catastrophes ;
‒Lance et coordonne des activités de sensibilisation, en particulier avec des groupes de la société civile ; élabore un programme de formation sur la communication d’informations relatives aux risques aux populations vulnérables et anime des ateliers de formation, des séminaires, etc. ; fait des exposés sur certains sujets et certaines activités ;
‒Participe aux réunions nationales ou régionales consacrées à la mise en œuvre du Cadre de Sendai, en accordant une attention particulière aux systèmes d’alerte précoce inclusifs, donne des conseils spécialisés sur des questions de fond et des questions ayant trait aux programmes, et s’entretient avec les représentant(e)s d’autres institutions au sujet des programmes, de questions de fond et de questions d’organisation ;
‒Établit des études de cas et d’autres documents (projets de documents d’information, analyses, chapitres de rapports et d’études, contributions à des publications, etc.) traitant des systèmes d’alerte précoce inclusifs dans le Pacifique et présentant une analyse des risques de catastrophe dans la région ;
‒Recense les besoins en matière de renforcement des capacités dans la région du Pacifique et élabore un plan relatif à la mise en place d’un système d’alerte précoce intégré et inclusif dans un pays déterminé du Pacifique ;
‒Élabore des directives à appliquer au niveau régional (et qui seront référencées à l’échelle mondiale) sur la manière d’intégrer les questions de genre et de handicap dans les systèmes d’alerte précoce ;
‒Fournit un appui technique aux consultations, réunions, conférences et autres, notamment en proposant des questions à inscrire à l’ordre du jour, en cherchant des participant(e)s et en élaborant des documents et des exposés ;
‒Contribue, à son niveau, aux tâches de programmation et d’administration nécessaires au bon fonctionnement du Bureau sous-régional, et notamment élabore les plans de travail et les budgets, contrôle l’exécution du budget et des programmes dans le contexte de la gestion axée sur les résultats et établit des rapports à ce sujet ;
‒S’assure que les produits fournis respectent les normes de qualité ; veille à ce que les rapports soient clairs, objectifs et fondés sur des données exhaustives et à ce qu’ils correspondent aux activités prescrites ;
‒Assure la coordination avec les autres partenaires de l’Initiative CREWS, en particulier l’Organisation météorologique mondiale, la Banque mondiale et le secrétariat du Programme régional océanien de l’environnement ;
‒S’acquitte de toutes autres tâches qui lui sont confiées par le (la) Chef du Bureau sous-régional.

Compétences

Professionnalisme : connaissance et compréhension des théories, notions et méthodes propres à la réduction des risques de catastrophe, à l’adaptation aux changements climatiques et à d’autres aspects de la gestion des risques ; aptitude à cerner les problèmes, à les analyser et à contribuer à les résoudre ; aptitude à recueillir des données à l’aide de diverses méthodes ; capacité d’analyse théorique et d’évaluation permettant de mener en toute indépendance des travaux de recherche et d’analyse et, plus particulièrement, expérience de l’utilisation de diverses sources de recherche, dont les sources électroniques sur Internet et Intranet, et d’autres bases de données ; aptitude à faire preuve de discernement quant aux tâches à accomplir, à planifier son propre travail et à faire face à des priorités concurrentes. Tire fierté de son travail et de ses réalisations ; fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporte à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agit pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévère face aux obstacles et aux difficultés ; garde son calme dans les situations de crise. Veille à tenir compte de la question du genre dans tous les domaines et à assurer la participation égale des femmes et des hommes à toutes les activités.

Esprit d’équipe : collabore avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation ; sollicite les apports, apprécie à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun(e) et est prêt(e) à apprendre des autres ; fait passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel ; accepte les décisions finales du groupe et s’y plie, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre ; partage les réussites de l’équipe et assume sa part de responsabilité dans ses échecs.

Sens des responsabilités : assume toutes ses responsabilités et honore ses engagements ; livre les produits dont il/elle a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité ; se conforme aux règles et procédures de l’Organisation ; soutient ses subordonné(e)s, les encadre et assume la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées ; prend personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Formation

Diplôme universitaire de deuxième cycle (master ou équivalent) en administration des entreprises, en gestion ou en économie, ou dans une discipline apparentée. Un diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’une expérience pertinente peut être considéré comme un équivalent acceptable.

Expérience professionnelle

Au moins cinq années d’expérience, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine de la gestion de projets ou de programmes ou de l’administration, ou dans un domaine connexe, et de l’établissement d’alliances et de partenariats stratégiques sont exigées.
Une expérience professionnelle acquise au niveau international est exigée.
Une expérience acquise dans le domaine de la réduction des risques de catastrophe est exigée.
Une expérience de la sensibilisation à des questions délicates auprès de gouvernements et d’autres parties est souhaitable.
Une expérience de travail au sein d’équipes géographiquement dispersées est souhaitable.
Une expérience acquise dans la région du Pacifique est souhaitable.
Une expérience de l’appui à des systèmes d’alerte et d’intervention rapides est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais est indispensable et la connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est souhaitable.

Méthode d'évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à prendre part à une épreuve d’évaluation et à un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

Le poste est à pourvoir dans le cadre d’un projet pour une période initiale d’un an. La reconduction du poste et du contrat dépendra de la prorogation du projet et de la disponibilité des fonds.

Le Secrétariat de l’ONU s’emploie résolument à équilibrer les effectifs masculins et féminins. Les femmes sont vivement encouragées à faire acte de candidature.

Pour l’Organisation des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement et l’emploi du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité, tout en tenant compte de la diversité géographique. Toutes les décisions de recrutement sont prises sur la base des qualifications des candidates et candidats et des besoins de l’Organisation. L’Organisation des Nations Unies s’engage à créer un environnement diversifié et inclusif et à instaurer un climat de respect mutuel. Elle recrute et emploie les membres de son personnel quels que soient leur identité de genre, leur orientation sexuelle, leur race, leur religion, leur origine culturelle ou ethnique ou leur handicap. Des aménagements raisonnables peuvent être prévus pour faciliter la participation des candidates ou candidats handicapé(e)s aux procédures de recrutement lorsque cela est indiqué et demandé dans le dossier de candidature.

Conformément au paragraphe 7.11 de l’instruction administrative ST/AI/2012/2/Rev.1, les candidat(e)s recruté(e)s dans le cadre du programme Jeunes administrateurs n’étant pas resté(e)s en poste à leur premier lieu d’affectation pendant au moins deux ans ne peuvent présenter leur candidature.

Charte des Nations Unies

En vertu du paragraphe 3 de l'Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d'assurer à l'Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d'intégrité, notamment mais non exclusivement s’agissant du respect du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les candidats pourront faire l’objet d’une présélection sur la base de ces critères, notamment mais non exclusivement dans le but de vérifier s’ils ont commis ou sont soupçonnés d’avoir commis des infractions pénales ou des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils peuvent consulter le Guide rapide « Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d'instructions pour le candidat (en anglais seulement), en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises relatives à leur qualification, notamment mais non exclusivement, à leur formation, leur expérience professionnelle et leurs compétences linguistiques, conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Les candidats seront exclus de la procédure d'examen s'il n'est pas démontré dans leur candidature qu'ils répondent à tous les critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation. Ils sont tenus de fournir des informations complètes et précises. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved