vacance de poste

Intitulé publication: Enquêteur, P3
Intitulé code d’emploi: Enquêteur
Département / Bureau: Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux
Lieu d'affectation: ARUSHA
Période de candidature: 20 novembre 2020 - 19 décembre 2020
No de l’appel á candidature: 20-Investigation-RMT-144853-R-Arusha (R)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Le poste est à pourvoir au sein du Bureau du Procureur du Mécanisme international appelé à exercer les fonctions résiduelles des Tribunaux pénaux (le « Mécanisme »), à la division d’Arusha. Le titulaire du poste travaille sous la supervision du Responsable de la Division d’Arusha/juriste hors classe et/ou des juristes. *Le contrat du candidat retenu est subordonné à l’approbation du budget.

Responsabilités

•Il mène les enquêtes selon les besoins des affaires relevant des fonctions essentielles et autres fonctions dévolues au Mécanisme. Il facilite les recherches liées aux affaires pour les procureurs et les enquêteurs de passage et procède ou participe à la préparation des réponses aux demandes d’assistance des autorités nationales et autres.
•Il supervise la recherche de documents spécifiques et examine les documents identifiés en vue de leur communication à la Défense ou aux autorités requérantes.
•Il rédige à l’intention des archivistes des conseils relatifs aux documents, au recueil des éléments de preuve du Bureau du Procureur et aux demandes de recherches liées aux affaires.
•Il engage le dialogue avec les témoins eu égard aux fonctions essentielles du Bureau du Procureur.
•Il est responsable de la planification professionnelle et de la conduite des enquêtes qui lui sont confiées.
•Il fournit un soutien aux enquêtes (comprenant la communication d’éléments de preuve) menées dans le cadre des procès et des procédures d’appel et de toute autre question relative aux affaires soulevées devant la division du Mécanisme à Arusha, comme les demandes en réexamen et les affaires d'outrage.
•Il effectue des déplacements pour soutenir les travaux susmentionnés, pouvant comprendre l’interrogatoire de témoins, l’enregistrement de déclarations de témoins, l’ouverture de nouvelles pistes d’enquête, l’arrestation de fugitifs, les enquêtes sur de nouveaux moyens de preuve fournis ou l’identification d’éléments de preuve en réfutation dans le cadre de procédures d’appel ou de révision.
•Il examine le produit du travail de renseignement et d’analyse afin de déterminer les mesures d’enquête ultérieures.
•Il recueille les déclarations de victimes et de témoins et rassemble les éléments de preuve ou autres documents obtenus au cours des enquêtes, il veille à ce que les éléments de preuve ou autres documents soient conservés comme il se doit et prend la responsabilité de consigner les déclarations, éléments de preuve ou autres documents dans les recueils de preuve du Bureau du Procureur et, de manière générale, d’assurer la conservation de l’ensemble des éléments de preuve, déclarations et autres documents pertinents.
•Il examine les documents reçus à communiquer.
•Il entretient des relations cordiales et de coopération avec les autorités nationales, régionales et internationales chargées des enquêtes et des poursuites et aide leurs agents compétents, suite à des demandes officielles de ces derniers, dans leur recherche de documents pertinents pour les poursuites nationales.
•Il propose et/ou met en place des systèmes et procédures garantissant que les enquêtes sont menées avec professionnalisme et efficacité.
•Il s’acquitte d’autres fonctions que lui confie le Procureur, le juriste hors classe, le Chef de l’équipe chargée de la recherche des fugitifs et/ou un juriste expérimenté saisi de l’affaire.
•Il collabore et apporte son soutien aux travaux du Bureau du Procureur, le cas échéant.

Compétences

•Professionnalisme — Le titulaire du poste a connaissance des méthodes de prise de contact, de recrutement et de gestion des sources. Il a connaissance des techniques d’enquête criminelle, et en particulier de l’utilisation de l’analyse dans les enquêtes complexes. Il a connaissance des méthodes et procédures d’enquête criminelle et possède une expérience de la préparation des témoins et des éléments de preuve dans le cadre de poursuites judiciaires, plus particulièrement dans le contexte du TPIR et/ou du TPIY. Il est capable de s’adapter en fonction des circonstances et des conditions de travail en cours d’enquête, et il a une aptitude à modifier les procédures et méthodologies en conséquence. Il a une aptitude à penser clairement et logiquement et à analyser des données complexes et obscures à partir d’une multitude de sources. Il possède une bonne connaissance et expérience pratique de l’utilisation de directives internes en matière de gestion et de protection des sources confidentielles. Il a une bonne maîtrise de l’informatique et une connaissance pratique des logiciels utilisés pour les enquêtes criminelles. Il tire fierté de son travail et de ses réalisations. Il fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; il apporte à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; il agit pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; il persévère face aux obstacles et aux difficultés ; il conserve son calme dans les situations de crise. Il est soucieux du respect du principe de l’égalité des sexes en assurant la pleine et égale participation des hommes et des femmes dans tous les aspects du travail ;

•Esprit d’équipe — Le titulaire du poste collabore avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’institution. Il sollicite les apports en appréciant à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun ; il se montre disposé à apprendre des autres ; il fait passer l’intérêt général de l’équipe avant son intérêt particulier. il accepte les décisions finales du groupe et s’y plie, même si celles-ci ne cadrent pas toujours avec ses opinions ; il sollicite l’avis des autres en valorisant leurs idées et leurs compétences ;

•Sens des responsabilités — Le titulaire du poste assume toutes ses responsabilités et honore ses engagements. Il livre les produits dont il a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en respectant les normes de qualité ; il se conforme aux règles et procédures de l’organisation ; il soutient ses subordonnés, les encadre et assume la responsabilité des tâches qu’il leur délègue ; il endosse la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Formation

Diplôme universitaire supérieur (master ou équivalent) en criminologie, enquêtes criminelles, justice pénale ou dans une discipline apparentée. Un diplôme universitaire de premier cycle ou une formation/un diplôme équivalent en méthodes d’enquêtes criminelles délivré par une école de police reconnue et conjugué à deux (2) années supplémentaires d’expérience professionnelle des méthodes d’enquêtes criminelles peut être envisagé au lieu du diplôme universitaire supérieur.

Expérience professionnelle

Au moins cinq (5) années d’expérience professionnelle, assortie d’une progression des responsabilités, dans le domaine des enquêtes criminelles ou du maintien de l’ordre, et une solide expérience au niveau international.
Une collaboration substantielle à des enquêtes criminelles longues et complexes, en particulier dans des affaires de crimes violents, est nécessaire.

Connaissances linguistiques

La maîtrise (à l’oral comme à l’écrit) de l’une des langues de travail du Mécanisme, à savoir l’anglais ou le français, est exigée ; la connaissance de l’autre langue serait un atout.

Méthode d'évaluation

Les candidats présélectionnés pourront être invités à passer une épreuve technique suivie d’un entretien visant à déterminer leurs compétences.

Notice spéciale

Remarque spéciale :
Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies est résolu à atteindre l’objectif de parité hommes-femmes dans son personnel. Les femmes sont vivement encouragées à envoyer leur candidature.
La nomination à ce poste est limitée au Mécanisme. *Le contrat du candidat retenu est subordonné à l’approbation du budget. Le contrat du candidat retenu sera d’une durée limitée conformément au financement prévu initialement pour le poste. Le renouvellement du contrat dépend de la prorogation du mandat et/ou des fonds disponibles. Les Tribunaux internationaux n’étant pas intégrés au Secrétariat, les membres du personnel de l’ONU qui y travaillent sont affectés ou détachés par leur département ou leur service d’origine. La nomination des membres du personnel de l’ONU est soumise à l’autorité du Secrétaire général. Les membres du personnel sont censés assumer périodiquement de nouvelles fonctions, conformément aux règles et procédures en vigueur, et peuvent à cet effet être redéployés par le Secrétaire général sur d’autres postes dans toute l’Organisation selon l’évolution des besoins et des mandats.

REMARQUE À L’ATTENTION DES CANDIDATS DÉJÀ PRÉSÉLECTIONNÉS
Les candidats présélectionnés doivent manifester leur intérêt et faire part de leur disponibilité pour les postes vacants en soumettant une version mise à jour de leur notice personnelle et une lettre de motivation.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved