vacance de poste

Intitulé publication: OCCUPATIONAL HEALTH OFFICER, P3
Intitulé code d’emploi: SPÉCIALISTE DE SANTÉ AU TRAVAIL
Département / Bureau: Liste de candidats présélectionnés et gérer par le Département de l'appui opérationnelle
Lieu d'affectation: Field Locations
Période de candidature: 22 février 2021 - 23 mars 2021
No de l’appel á candidature: 21-Medical-RADOS-148048-P- (M)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Ces postes sont à pourvoir dans des missions des Nations Unies sur le terrain. La/le Responsable de la santé au travail (P3) rend compte à une Directrice/un Directeur ou une cheffe/un chef de l’appui à la mission ou à une/un médecin-cheffe/chef, à une/un médecin du travail ou à une/un responsable de la sécurité selon la structure de la mission. L'objectif du poste est de soutenir les aspects de santé au travail de la gestion de la sécurité et de la santé au travail de la mission, et comprend l'identification des dangers sur le lieu de travail, l'atténuation des dangers basée sur la prévention, un examen des incidents et l'élaboration de mesures d'atténuation ultérieures afin prévenir la récidive. Ces actions garantissent que les opérations sont menées efficacement tout en respectant le devoir de vigilance de l'organisation en matière de santé et de sécurité du personnel et des personnes susceptibles d'être affectées par leur travail. Ce poste à une relation hiérarchique fonctionnelle avec la cheffe/le chef de la SST, DHMOSH / DOS ou sa déléguée/son délégué.

Responsabilités

Dans le cadre des pouvoirs délégués, le responsable de la santé au travail sera responsable des tâches suivantes:

Étant donné que ces responsabilités sont variables par rapport aux fonctions de médecins-cliniciens et d’Agent de la sécurité au travail, le pourcentage de temps consacré aux tâches peut changer en fonction du poste.
Veuillez noter que bien que toutes les fonctions comprennent à la fois des éléments relatifs à la santé et à la sécurité, ce poste met l’accent sur la composante santé au travail.

Surveiller les risques évitables pour la santé et la sécurité dans l'environnement de travail
- Prélever des échantillons, mesurer ou tester les expositions physiques, chimiques et biologiques dans l'environnement du lieu de travail qui peuvent générer des risques pour la santé du personnel.
- Évaluer les facteurs ergonomiques susceptibles d'affecter la santé du personnel par le biais d'enquêtes et d'inspections directes.
- Examiner les incidents.
- Évaluer les conditions et des comportements généraux de travail.

Fournir un soutien en matière de santé au travail au personnel :
- Effectuer des tâches cliniques, y compris des soins cliniques ambulatoires et des urgences, et des campagnes de promotion de la santé selon un programme préétabli.
- Effectuer des contrôles médicaux périodiques et d'emploi conformément aux politiques de l'ONU.
- Fournir des autorisations médicales de voyage.
- Examiner et certifier les congés de maladie, et donner des conseils sur les programmes de retour au travail et les demandes d'aménagement raisonnable.
- Fournir un soutien et préparer des recommandations en matière d'invalidité.

Évaluer les risques en matière de santé et de sécurité :
- Effectuer des analyses des risques professionnels spécifiques à une tâche et des évaluations des risques professionnels sur en lien spécifique avec le lieu de travail.
- Enquêter sur les accidents du travail, les expositions et les quasi-accidents.
- Évaluer les incidents en appliquant les méthodes de gestion des risques acceptées par les Nations unies.
- Développer des stratégies d'atténuation pour le personnel et la direction.
- Enregistrer et communiquer le processus d'évaluation et de gestion des risques en utilisant le système de notification des incidents EarthMed des Nations Unies.
- Contrôler les performances en matière de santé et de sécurité par rapport aux principaux indicateurs de performance des Nations Unies en rassemblant des informations provenant de diverses sources, y compris le système de notification des incidents et les points de référence/comparateurs établis.

Améliorer le système de gestion de la Santé et Sécurité au Travail (SST) des Nations Unies
- Aider à l'élaboration de politiques, de normes et d'orientations mondiales et locales en matière SST.
- Fournir des conseils en matière de santé et de sécurité au travail aux comités locaux de SST.
- Développer des programmes de SST tels que la sécurité routière, la sécurité sur le lieu de travail, etc.
- Développer les aspects de santé et de sécurité au travail des plans de continuité des activités.
- Veiller à ce que toutes les opérations soient conformes aux règles et politiques en matière de SST aux Nations Unies et au DOS/DPPA.

Offrir une formation en santé et sécurité au travail et renforcer les capacités :
- Dispenser des cours de formation en santé et sécurité au travail.
- S'assurer que le personnel est conscient de ses rôles et responsabilités dans tous les aspects du travail de santé et de sécurité, y compris le respect de la politique de santé et de sécurité.

Autres
- En l'absence du responsable de la sécurité et de la santé au travail, superviser les opérations quotidiennes de la section SST.
- S’acquitter d'autres tâches qui pourraient lui être confiées

Compétences

Professionnalisme :
Connaissance en surveillance des risques évitables pour la santé et la sécurité dans l'environnement de travail. Capacité à fournir un soutien au personnel en matière de santé au travail, à évaluer les risques en matière de santé et de sécurité, et à fournir une expertise sous forme de conseils, formations et renforcement des capacités dans le domaine de la santé et la sécurité au travail. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations. Faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du Sujet. Apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer Les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés. Agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels. Persévérer face aux obstacles et aux difficultés. Garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

Aptitude à la communication :
S’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit. Écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient. Poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue. Adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse. Partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.

Sens de responsabilités :
Assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements. Livrer les produits dont on a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité Se conformer aux règles et procédures de l’Organisation. Soutenir ses subordonnés, les encadrer et assumer la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées. Prendre personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Formation

Diplôme universitaire de niveau maîtrise ou diplôme équivalent dans un domaine de la pratique clinique de la santé, tel que la médecine, les soins infirmiers, la santé paramédicale ou les sciences cliniques de la santé est requis. Un diplôme universitaire de premier cycle combiné à deux années supplémentaires d'expérience qualifiante en santé au travail peut être accepté à la place du diplôme universitaire supérieur.
Une formation universitaire ou professionnelle spécialisée en santé et sécurité au travail est souhaitable.

Expérience professionnelle

Une expérience à responsabilité progressive d'au minimum cinq (05) ans en tant qu'infirmière/infirmier autorisé(e), auxiliaire médical(e) ou équivalent est requise.
Un minimum de trois (03) ans d'expérience directe dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail, de la santé environnementale, de la sécurité sur le lieu de travail ou des sciences des risques ou dans des domaines connexes est requis.
Une (1) année d'expérience en prestation de services en securité et santé au travail ou un domaine connexe, pour ou dans une opération sur le terrain du système commun des Nations Unies ou d'une organisation internationale comparable est souhaitable.
Une expérience dans la planification et la communication de plans de sécurité des activités est souhaitable.
Une expérience en matière de sécurité et de santé au travail dans une organisation internationale ou multinationale est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L'anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat des Nations Unies. La maîtrise de l'anglais (à l'oral et à l'écrit) est requise. La connaissance du français est souhaitable.

Méthode d'évaluation

L’évaluation des candidats qualifiés pourrait inclure un exercice d’évaluation, pouvant être suivi d’un entretien d’appréciation des compétences.

Notice spéciale

Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies tient une liste de candidats préselectionnés et disponibles pour pourvoir les postes vacants dans les opérations de maintien de la paix, les missions politiques spéciales et autres opérations sur le terrain.

Le présent avis de vacance de poste est publié aux fins de la constitution d’un fichier de candidats présélectionnés pour le poste La/le Responsable de la santé au travail (P3). Le processus d'évaluation complet dure six mois en moyenne ; tous les candidats recevront par écrit la réponse à leur candidature, que celle-ci soit acceptée ou non, dans les 14 jours suivant la fin du processus. Les candidats retenus seront ajoutés au fichier de candidats présélectionnés et seront invités à postuler aux postes vacants dans les missions, qui sont exclusivement ouverts aux membres inscrits sur le fichier de candidats présélectionnés. L'inscription sur le fichier de candidats présélectionnés ne garantit pas la sélection.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved