vacance de poste

Intitulé publication: Chief, Pension Entitlements Section, P5
Intitulé code d’emploi: Spécialiste d'administration hors classe
Département / Bureau: Caisse commune du personnel des Nations Unies-Administration des pensions
Lieu d'affectation: GENEVA
Période de candidature: 14 mai 2021 - 27 juin 2021
No de l’appel á candidature: 21-Administration-UNJSPF PA-154640-R-Geneva (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Cadre organisationnel

La Caisse commune des pensions du personnel des Nations Unies est un organisme interinstitutions, créé par l’Assemblée générale des Nations Unies en 1949. Elle verse des prestations dans 17 monnaies à plus de 70 000 bénéficiaires résidant dans 190 pays et fournit des services à plus de 130 000 participants travaillant dans les 25 organisations qui lui sont affiliées.

La Section des droits à pension de l’Administration des pensions de la Caisse gère la participation à la Caisse et le calcul et le traitement des droits à pension. Le (la) Chef de la Section des droits à pension de Genève fait rapport à la Directrice des opérations de la Caisse.

Responsabilités

Dans la limite des pouvoirs qui lui sont délégués, le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après :
. Planifier, diriger et superviser la gestion des activités de la Section, qui administre et gère les opérations liées à la participation à la Caisse, à la cessation de service et aux prestations de retraite (notamment la détermination et le calcul de tous les types de pensions et le système complexe d’ajustement des pensions).
. Concevoir des méthodes, des documents, des procédures et des bonnes pratiques s’en servir pour assurer efficacement la formation du personnel et la prestation de services aux clients.
. Fournir à l’équipe dirigeante des éléments de fond et des orientations générales utiles à l’établissement des documents de positions et des rapports sur les prestations et avantages que celle-ci présente à l’organe directeur de la Caisse, à savoir le Comité mixte, en conduisant des études sur la manière dont les changements recommandés ou examinés par le Comité ou approuvés par l’Assemblée générale influeraient sur le régime actuel, en analysant l’impact que ces changements auraient sur la détermination et le traitement des pensions, en établissant des projections sur leurs incidences sur les processus de travail et en formulant des recommandations sur les moyens de les mettre en oeuvre le plus efficacement possible.
. Trouver et recommander des solutions permettant de régler des questions complexes d’ordre général ou concernant des cas individuels et donner des orientations sur ces sujets aux membres du personnel et aux autres parties intéressées.
. Veiller à ce que les travaux de la Section soient d’excellente qualité.
. En coordination avec le Service des systèmes d’information (ainsi que la Section des services financiers et la Section des droits à pension de New York), produire des analyses et d’autres documents techniques (concernant notamment les spécifications des systèmes et la mise en place de tests de routine) relatifs à tous les systèmes utilisés par la Section, participer à la conception et à l’évaluation de nouveaux systèmes plus perfectionnés et veiller à la bonne application des modifications des Statuts et Règlements de la Caisse ou du système d’ajustement des pensions telles qu’approuvées par l’Assemblée générale.
. S’exprimer au nom de l’Administration des pensions, au niveau interinstitutionnel, en ce qui concerne la détermination et l’éclaircissement des procédures et pratiques de gestion des activités liées à la participation à la Caisse et à la cessation de service, notamment en diffusant ces procédures et pratiques auprès des secrétaires des comités locaux des pensions du personnel et d’autres membres du personnel
administratif des organisations affiliées à la Caisse, de manière à garantir que celle-ci reçoive en temps voulu des informations sur les pensions qui soient exactes et clairement présentées et lui permettent de traiter les prestations. Donner des conseils et des orientations au personnel exécutif et administratif et à d’autres représentants d’organisations affiliées en ce qui concerne les droits à prestation.
. Assurer des tâches administratives d’ordre général, notamment en ce qui a trait à l’établissement du budget, au contrôle de la performance et à son suivi et aux activités de liaison avec l’Office des Nations Unies à Genève en matière d’appui général et de questions administratives.
. Superviser et encadrer le personnel de la Section et diriger et superviser les processus d’évaluation de la performance et de recrutement, en tenant dûment compte des besoins institutionnels, du principe de représentation équilibrée des femmes et des hommes et des autres valeurs de la Caisse.
. Conduire, sur demande, des études et des analyses spéciales.

Compétences

Professionnalisme : Connaître et comprendre les Statuts, les Règlements et le système d’ajustement des pensions de la Caisse ; maîtriser le domaine de l’administration des pensions et en particulier la question des droits à prestations ; être capable de donner des conseils spécialisés sur les questions liées aux droits à pension ; être capable d’établir des rapports et des documents de haute qualité sur des questions techniques relatives à l’administration des pensions ou des droits à prestations. Être capable de revoir et de réviser les documents établis par ses collaborateurs et collaboratrices ; être capable d’appliquer les règles, les règlements, les politiques et les directives voulues. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise.

Aptitude à planifier et à organiser : Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Aptitude à la communication : Disposer d’excellentes capacités de rédaction et de communication orale et écrite ; être capable d’exposer des points délicats concernant des décisions et prises de position importantes et de les justifier devant le personnel, y compris devant des fonctionnaires de rang supérieur (le personnel de direction, la direction, etc.); être capable d’exposer oralement des notions complexes ; savoir rédiger des rapports clairs, concis et pertinents.

Qualités de chef : servir de modèle à son entourage ; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis ; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable ; s’investir dans le changement et le progrès ; ne pas se cantonner dans le statu quo ; avoir le courage de prendre des positions impopulaires.

Suivi du comportement professionnel : déléguer les pouvoirs, l’autorité et la compétence requis à ses subordonnés ; veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour
tous ; estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences ; suivre l’avancement du travail au regard des échéances ; s’entretenir régulièrement avec ses subordonnés des résultats qu’ils obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires ; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs ; faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master dans le domaine de la finance, de la gestion des ressources humaines, de l’administration d’entreprise ou de l’administration publique ou dans une discipline apparentée. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins dix ans d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine des prestations dues au personnel, du calcul des droits à pension, de l’administration des régimes d’assurance connexes, de la gestion des ressources humaines, de la paie ou dans un domaine connexe.
Cinq années d’expérience de la gestion d’équipes sont souhaitables.
Une expérience de l’administration des pensions acquise dans une organisation appliquant le régime commun des Nations Unies ou dans toute autre organisation nationale ou internationale similaire est souhaitable.
Une expérience de l’utilisation d’un progiciel de gestion intégré est souhaitable.
Une expérience du domaine des régimes de pension à prestations définies est souhaitable.
Une expérience de la gestion du changement institutionnel est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise de l’anglais et du français est exigée. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est souhaitable.

Méthode d'évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à participer à une évaluation et à un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

Les procédures applicables en matière de ressources humaines sont régies par un mémorandum d’accord conclu entre la Caisse et le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies.

Tout(e) candidat(e) issu(e) d’une organisation affiliée à la Caisse est considéré(e) comme un(e) candidat(e) interne, pourvu qu’il ou elle ait été nommé(e) conformément aux procédures de nomination et de promotion applicables à son organisation.

Les fonctionnaires sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils (elles) sont censé(e)s changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur.

La Caisse tenant à ce que son personnel comprenne autant de femmes que d’hommes, les candidatures de femmes sont fortement encouragées.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved