vacance de poste

Intitulé publication: SECURITY COORDINATION OFFICER, P3
Intitulé code d’emploi: Administrateur responsable de la coordination des mesures de sécurité
Département / Bureau: Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes
Lieu d'affectation: SANTIAGO
Période de candidature: 04 juin 2021 - 18 juillet 2021
No de l’appel á candidature: 21-Security-ECLAC-156853-R-Santiago (R)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Le poste à pourvoir relève de la Section des services de sûreté et de sécurité, Division de l'administration. L'agent de sécurité fait rapport au Chef des services de sécurité.

La Commission économique pour l'Amérique latine et les Caraïbes est l'une des cinq commissions régionales des Nations Unies. Elle a été créée en 1948 dans le but de contribuer au développement économique et social de la région. Elle a notamment pour mandat la conception, le suivi et l'évaluation des politiques publiques et la prestation aux gouvernements de services consultatifs, d'experts et de formation, ainsi que le soutien à la coopération régionale et internationale et aux activités de coordination. Pour plus d'informations, veuillez consulter notre site web www.eclac.org.

Responsabilités

Sous la supervision générale du Chef des services de sécurité, l'agent de sécurité accomplit les tâches suivantes:
• Élaborer un projet de plan de sécurité pour la mission, le pays de destination ou la zone géographique, y compris tous les aspects liés à l'élaboration, au développement, à la mise en œuvre et l'actualisation du plan.
• Maintenir des communications permanentes avec les points focaux de sécurité et tous les autres organismes concernés par le maintien de la paix et d'autres missions afin de garantir une coordination optimale en matière de sécurité.
• Participer comme membre de l'équipe de coordination du dispositif de sécurité des Nations Unies, et contribuer à la mise en œuvre et à l'évaluation de l'efficacité du plan de sécurité.
• Évaluer les conditions locales prédominantes en matière de sécurité, identifier les tendances de la sécurité et conseiller le personnel des Nations Unies, le personnel du projet et les personnes à charge quant aux éventuels problèmes de sécurité telle que les mines, les enlèvements, les attaques à main armée, les arrestations et les détentions.
• Évaluer de manière permanente les routes d'évacuation par air, par terre et par mer ainsi que les ressources disponibles en cas d'urgence, et veiller à ce que soient disponibles les véhicules, les aéronefs, les bateaux, l'approvisionnement en carburant et les routes praticables.
• S'assurer que les appareils de détection d'incendie et d'équipements de lutte contre les incendies soient disponibles dans les installations. • Mettre en place un plan d'évacuation en cas d'incendie et organiser des exercices d'intervention et des formations, selon les besoins.
• Veiller au maintien de la sécurité dans les bureaux en réalisant des inspections physiques de sécurité des installations, en délivrant des badges d'identité et, chaque fois que possible, des vérifications des antécédents et un contrôle au point d'entrée.
• Apporter des conseils et organiser des formations pour le personnel et leurs personnes à charge à propos des mesures de sécurité résidentielle, telles que la pose de grillages sur les fenêtres, les systèmes d'alarme antivol et les verrous pour minimiser les cambriolages.
• Entretenir un dialogue avec les autorités et certaines institutions internationales telles que la Croix-Rouge/le Croissant-Rouge, en cas de catastrophes naturelles.
• S'assurer qu'un système de communication d'urgence soit disponible en réalisant des vérifications périodiques afin de déterminer si le système fonctionne correctement; prendre les dispositions voulues pour effectuer les réparations ou les ajustements nécessaires.
• Mener des enquêtes sur les accidents ayant impliqué des véhicules des Nations Unies et élaborer des rapports de conclusion.
• Mener des enquêtes sur les incidents en matière de sécurité impliquant des membres du personnel des Nations Unies, le personnel du projet ou les ayants droit à charge.
• Assumer la responsabilité de la gestion du contingent de garde.
• Maintenir une protection rapprochée pour les hauts fonctionnaires, selon que de besoin.
• Effectuer des formations en matière de sécurité dans des domaines tels que le système de gestion du dispositif de sécurité, les responsabilités des coordinateurs de zones et des gardiens et la sensibilisation quant à la sécurité du personnel.

Compétences

• PROFESSIONNALISME: Connaissance et compréhension des théories, concepts et approches spécifiques à un secteur particulier, à un domaine fonctionnel ou à tout autre domaine spécialisé. Capacité de détecter les problèmes, de les analyser et de participer à leur solution. Capacité de participer à la collecte de données à l'aide de diverses méthodes. Compétences analytiques et évaluatives onceptuelles pour mener des recherches et des analyses indépendantes, y compris la connaissance et l'expérience de l'utilisation de diverses sources de recherche, y compris les sources électroniques sur l'internet, l'intranet et d'autres bases de données. Capacité à faire preuve de discernement dans le contexte des tâches qui lui sont confiées, à planifier son propre travail et à gérer des priorités antagonistes. Faire preuve de fierté pour le travail et les réalisations; faire preuve d'une compétence professionnelle et d' une maîtrise du sujet abordé; être consciencieux(se) et efficace pour honorer les engagements, en respectant les délais et obtenant des résultats; être motivé(e) par des intérêts professionnels plutôt que personnels; faire preuve de persistance face aux difficultés et aux défis; conserver
son sang-froid dans les situations stressantes. Assumer la responsabilité de prendre en compte la perspective d'égalité des sexes et veiller à une participation équitable des femmes et des hommes dans tous les aspects du travail.

• COMMUNICATION: S'exprimer et rédiger de façon claire et efficace; être à l'écoute des autres, interpréter correctement les messages émis par d'autres personnes et y apporter une réponse appropriée; poser les questions voulues afin d'obtenir des éclaircissements et faire preuve d'intérêt pour la communication bilatérale; adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel il/elle s'adresse; faire preuve d'ouverture d'esprit dans le partage et la diffusion de l'information et informer les personnes concernées.

• PLANIFICATION ET ORGANISATION: Établir des objectifs clairs compatibles avec les stratégies concertées; identifier et ajuster les tâches prioritaires et les mandats selon que de besoin; consacrer le temps et les ressources requises pour s'acquitter de sa tâche; prévoir les risques et tenir compte des imprévus dans la planification; superviser et ajuster les plans et les actions s'il y a lieu; tirer le meilleur parti du temps disponible.

• QUALITÉS DE CHEF: Servir de modèle à son entourage: habiliter les autres à traduire la visée en résultats; être proactif dans l'élaboration de stratégies pour atteindre les objectifs; établir et entretenir des relations avec un large éventail de personnes pour comprendre les besoins et obtenir leur appui ; prévoir et résoudre les conflits en recherchant des solutions mutuellement acceptables; favoriser le changement et les améliorations; ne pas se cantonner dans le statu quo; avoir le courage de prendre des positions impopulaires.

• SUIVI DU COMPORTEMENT PROFESSIONNEL: Déléguer les pouvoirs, l'autorité et la compétence requis à ses subordonnés; veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous; estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences; suivre l'avancement du travail au regard des échéances; s'entretient régulièrement avec ses subordonnés des résultats qu'ils obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires; encourager le risque et soutenir la créativité et l'initiative; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs; et faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Un diplôme universitaire de troisième cycle (maîtrise ou son équivalent) en gestion de la sécurité, en administration des affaires, en sciences politiques et sociales, en psychologie, en relations internationales ou dans un domaine connexe. À défaut, un diplôme du niveau de la licence assorti de deux années d'expérience professionnelle pertinente peut être accepté.

Expérience professionnelle

Cinq (5) années au moins d'expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés sont requises dans le domaine militaire, policier, de la gestion de la sécurité, de préférence dans le contexte policier ou militaire ou dans un domaine connexe.
Une expérience de commandement ou de gestion dans le secteur public ou privé ou dans le secteur des entreprises est exigée.
Une expérience dans un système de gestion de la sécurité au sein des Nations Unies ou d'autres organisations internationales similaires est un atout.
Une expérience de la gestion des services de sécurité et de sûreté au sein du système des Nations unies ou d'une organisation internationale similaire est souhaitable.

Connaissances linguistiques

Les langues de travail du Secrétariat des Nations Unies sont l'anglais et le français. Pour ce poste, la maîtrise de l'espagnol et de l'anglais est nécessaire.

NOTE: La « maîtrise de » est égale à « couramment » dans les quatre domaines (parler, lire, écrire et comprendre).

Méthode d'évaluation

L'évaluation des candidat(e)s qualifié(e)s peut inclure un exercice d'évaluation suivi d'un entretien axé sur l'appréciation des compétences

Notice spéciale

- Les candidats recrutés dans le cadre du programme des jeunes professionnels qui n'ont pas occupé pendant au moins deux ans le poste de leur affectation initiale ne peuvent pas postuler à ce poste.
- Les membres du personnel sont placés sous l'autorité du Secrétaire général qui leur fixe les tâches à accomplir. Dans ce contexte, tous les fonctionnaires peuvent être appelés à changer périodiquement de fonction au cours de leur carrière, conformément aux règles et procédures en vigueur.
- Un fonctionnaire titulaire d'un engagement temporaire dans la catégorie des services généraux ou les catégories apparentées ne peut postuler qu'à des postes appartenant à ces catégories. Pour de plus amples informations sur les conditions d'admissibilité, veuillez vous reporter à la section 5 de l'instruction administrative ST/AI/2010/4Rev.1 sur les nominations temporaires.
- Le Secrétariat de l'ONU s'est engagé à atteindre un équilibre 50/50 entre les sexes au sein de son personnel. Les femmes sont fortement encouragées à poser leur candidature à ce poste. La CEPALC est pleinement attachée à la mise en œuvre de la stratégie du système des Nations Unies sur la parité entre les sexes présentée par le Secrétaire général en septembre 2017.
- Un/e fonctionnaire titulaire d'un engagement temporaire qui est recruté/e dans la catégorie des administrateurs et fonctionnaires de rang supérieur, en vertu d'un engagement temporaire et placé/e dans un poste autorisé pour un an ou plus ne peut pas postuler ou être renommé/e à son poste actuel dans les six mois qui suivent la fin de son service actuel. Pour de plus amples informations sur les conditions d'admissibilité, veuillez vous reporter à la section 5 de l'instruction administrative ST/AI/2010/4Rev.1 sur les nominations temporaires.
- Pour ce poste, les candidat/es des États membres suivants, quisont non représentés ou sousreprésentés au Secrétariat de l'ONU au 30 novembre 2017, sont vivement encouragé/es à poser leur candidature : Afghanistan, Andorre, Angola, Antigua et Barbuda, Arabie Saoudite, Bahreïn, Belize, Brésil, Brunei Darussalam, Cap-Vert, Cambodge, Chine, Comores, Cuba, Dominique, Émirats Arabes Unis, États fédérés de Micronésie, États-Unis d'Amérique, Fédération de Russie, Gabon, Grenade, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Japon, Kiribati, Koweït, Lesotho, Liberia, Libye, Liechtenstein, Luxembourg, Marshall (Îles), Monaco, Mozambique, Nauru, Norvège, Oman, Palau, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Qatar, République bolivarienne du Venezuela, République Centrafricaine, République de Corée, République démocratique populaire lao, République islamique d'Iran, République populaire démocratique de Corée, Saint Vincent et les Grenadines, Sainte-Lucie, Salomon (Îles), Sao Tomé et Principe, Sud-Soudan, Suriname, Thaïlande, Timor-Leste, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved