vacance de poste

Intitulé publication: Chef de bureau, Affaires humanitaires, D1 [Filled from Roster]
Intitulé code d’emploi: Chef de bureau des affaires humanitaires
Département / Bureau: Bureau de la coordination des affaires humanitaires
Lieu d'affectation: Juba
Période de candidature: 23 juin 2021 - 06 août 2021
No de l’appel á candidature: 21-Humanitarian Affairs-OCHA-158357-R- (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Ce poste est à pourvoir à la Division des opérations et de la communication du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (BCAH), qui est le service du secrétariat de l'ONU chargé de rassembler les acteurs humanitaires afin d'assurer des interventions cohérentes en cas d'urgence. Le BCAH veille également à la mise en place d'un cadre permettant à chaque acteur de contribuer aux efforts d'intervention généraux. Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires a pour mission de mobiliser et de coordonner une action humanitaire efficace et reposant sur des principes, en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux afin de soulager la souffrance humaine en cas de catastrophes et d'urgences ; de promouvoir les droits des populations dans le besoin ; de promouvoir la préparation aux situations d'urgence et leur prévention et de faciliter des solutions durables.

Ce poste est à pourvoir au Bureau de la coordination des affaires humanitaires à Juba, Soudan du Sud. Le Chef de Bureau appuie le Coordonnateur résident et le Coordonnateur de l’action humanitaire des Nations Unies sous la direction générale du Directeur de la Division des opérations et de la mobilisation du Bureau de la coordination des affaires humanitaires.

Responsabilités

Dans la limite des pouvoirs qui lui sont délégués, et sous la direction générale du (de la) Directeur(trice) de la Division des opérations et de la communication de l’OCHA et en appui au (à la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies et Coordonnateur(trice) de l’action humanitaire, le (la) Chef de bureau exerce les fonctions et responsabilités ci-après :

POLITIQUE HUMANITAIRE

• Assurer la fonction de conseiller principal en matière de politiques auprès du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies et Coordonnateur(trice) de l’action humanitaire, de l’équipe de pays des Nations Unies et de l’équipe de pays pour l’action humanitaire en ce qui concerne la protection des principes humanitaires et les initiatives visant à faciliter la fourniture efficace de l’assistance et de la protection humanitaires ;
• Établir et entretenir des contacts avec la communauté internationale afin de faire connaître et mettre en avant les questions d’ordre humanitaire ;
• Agir pour renforcer la coopération entre les organisations humanitaires sur les questions de politique générale qui les concernent et servir d’interlocuteur(trice) clé pour les partenaires gouvernementaux ;
• Offrir des conseils et des orientations au (à la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies et Coordonnateur(trice) de l’action humanitaire, à l’équipe de pays des Nations Unies et à l’équipe de pays pour l’action humanitaire en ce qui concerne les affaires humanitaires et mettre en avant ces questions, y compris la coordination par groupe sectoriel, le financement humanitaire, la coordination civilo-militaire, l’accès humanitaire, etc.

INTERVENTION HUMANITAIRE/COORDINATION

• Fournir un soutien stratégique au (à la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies et Coordonnateur(trice) de l’action humanitaire dans la préparation, la mise en oeuvre et le suivi d’un aperçu des besoins humanitaires et d’un plan d’aide humanitaire cohérents et complets, en sollicitant des contributions des autorités compétentes, des organismes des Nations Unies, des organisations non gouvernementales et autres et en négociant avec ceux-ci ;
• Consulter régulièrement le (la) Coordonnateur(trice) de l’action humanitaire, les directeurs d’organismes et programmes des Nations Unies, les chefs de mission des organisations non gouvernementales, le Gouvernement et la communauté des donateurs au sujet de tous les aspects pertinents de la mise en oeuvre et de l’exécution des activités humanitaires, afin de s’assurer que les structures de coordination aux niveaux local, provincial et national fonctionnent de manière cohérente et rentable, y compris en prêtant son concours aux évaluations de la coordination selon que de besoin ;
• Appuyer la planification, le suivi et l’évaluation des programmes humanitaires, en facilitant la prise en compte des enseignements tirés de l’expérience, des principes directeurs, etc. dans les activités d’intervention humanitaire ;
• Promouvoir les meilleures pratiques en matière de planification, d’intervention et d’évaluation humanitaires ;
• Faciliter la mobilisation de ressources interinstitutions à l’appui des interventions, notamment par l’intermédiaire de fonds humanitaires de financement communs, du Fonds central pour les interventions d’urgence et d’autres mécanismes pertinents pour les situations d’urgence en cours, émergentes ou nouvelles ;
• Créer, développer et maintenir des mécanismes de coordination efficaces avec l’équipe humanitaire de pays et d’autres acteurs humanitaires clés ;
• Mettre en place et administrer des systèmes de gestion de l’information afin de recenser efficacement les secteurs ayant des besoins humanitaires et les activités visant à appuyer les efforts de coordination et d’intervention, y compris les analyses de la coordination, en vue d’éclairer efficacement la prise de décisions ;
• Consolider et renforcer les liens entre la surveillance sur le terrain, la gestion de l’information, les efforts de coordination, les opérations et la prise de décision ;
• Faciliter la mise en oeuvre des engagements pertinents du Comité permanent interorganisations et de l’ONU dans l’ensemble de l’intervention humanitaire collective et dans le cadre des opérations de l’OCHA visant à lutter contre l’exploitation et les atteintes sexuelles, la violence fondée sur le genre et à favoriser la responsabilité envers les personnes touchées ;
• Apporter, en temps voulu, une assistance adaptée au (à la) Coordonnateur(trice) résident(e)/Coordonnateur(trice) de l’action humanitaire et, le cas échéant, aux équipes des Nations Unies pour la gestion des catastrophes dans la réponse aux catastrophes et aux situations d’urgence ;
• Soutenir les efforts interinstitutions visant à renforcer les capacités de l’Organisation des Nations Unies, des gouvernements et de la société civile dans les pays afin de gérer les réponses aux catastrophes naturelles ;
• Fournir un appui et une direction techniques aux institutions gouvernementales et aux organismes humanitaires locaux dans le but de renforcer les capacités nationales de gestion des situations d’urgence et des catastrophes ;
• Promouvoir le dialogue, les alliances régionales, le partage des connaissances et des ressources entre les acteurs humanitaires nationaux, ou régionaux selon les cas, en matière de réduction des risques de catastrophe, de préparation aux situations d’urgence et aux catastrophes et organisation des secours ;
• Promouvoir et diriger des processus de planification des interventions d’urgence en étroite coopération avec les entités concernées ;
• Élaborer des initiatives conjointes sur la gestion des catastrophes, notamment des dispositifs d’alerte rapide, avec d’autres acteurs des Nations unies et, le cas échéant, des acteurs régionaux ;
• S’il y a lieu, sous la direction générale du (de la) directeur(trice) adjoint(e) compétent(e) de la Division des opérations et en partenariat avec d’autres services de l’OCHA, s’employer à renforcer les réseaux et mécanismes régionaux pour une intervention rapide et efficace dans les nouvelles crises humanitaires.

GESTION DU BUREAU/REPRÉSENTATION DE L’OCHA

• Assumer la responsabilité de Chef de bureau de l’OCHA dans le lieu d’affectation désigné, en assurant la supervision de toutes les tâches programmatiques et administratives nécessaires au bon fonctionnement du bureau et de tout bureau annexe, et en rendant compte de l’utilisation des ressources et des résultats obtenus ;
• Recruter du personnel en tenant dûment compte de la parité entre les sexes et de l’équilibre géographique.
• Représenter le Bureau aux réunions internationales, régionales ou nationales et diriger et superviser l’organisation de réunions, séminaires, etc., portant sur des questions de fond. Gérer la préparation et l’organisation fonctionnelles de ces réunions ou séminaires ;
• Assurer une supervision régulière et efficace du personnel de l’OCHA, notamment le diriger et le gérer et assurer son perfectionnement et sa formation ; encourager le travail d’équipe et la communication entre les
membres du personnel ; renforcer les liens entre le personnel hors Siège et les collègues dans les bureaux régionaux et au Siège ;
• Promouvoir le mandat, les objectifs et les outils de l’OCHA dans la zone désignée au moyen de contacts avec le gouvernement, les missions diplomatiques, les entités des Nations Unies, les organisations non gouvernementales et les médias ;
• Conduire, élaborer, superviser et mener à bien la procédure de planification et de budgétisation des activités, appuyer la mobilisation de ressources et assurer une gestion financière saine ;
• Veiller à ce que le Bureau produise en temps voulu des contributions de haute qualité, notamment des plans de travail complets, des comptes-rendus de situation concis et factuels, des études analytiques, des produits d’information exhaustifs et fondés sur des faits ; s’assurer, avant leur achèvement, que tous les produits des sections placées sous sa responsabilité sont conformes aux normes applicables, afin de garantir le respect des mandats correspondants ;
• Coordonner les travaux menés par les différentes unités de travail relevant du Bureau et par d’autres organismes et organes des Nations Unies ainsi que par la communauté humanitaire, les organisations non gouvernementales, le Gouvernement et la communauté des donateurs sur tous les aspects pertinents de la mise en oeuvre et de l’exécution des activités humanitaires, afin de veiller à ce que les structures de coordination aux niveaux local, provincial et national fonctionnent de manière cohérente et rentable ;
• Entreprendre ou superviser les tâches administratives et programmatiques dans le cadre du fonctionnement du Bureau, notamment l’élaboration des budgets et des rapports sur les budgets et les programmes, l’évaluation et la notation des fonctionnaires, les entretiens avec les candidat(e)s aux postes vacants, l’évaluation des candidat(e)s et la préparation des éléments utiles à l’établissement des budgets axés sur les résultats ;
• S’assurer que tous les employés ont suivi toutes les formations et obtenu tous les certificats obligatoires, et maintenir une culture en ce sens au sein du bureau ;
• S’acquitter d’autres tâches que pourrait lui confier le (la) Coordonnateur(trice) résident(e)/Coordonnateur(trice) de l’action humanitaire de l’ONU et le (la) Directeur(trice) de la Division des opérations.

Compétences

• PROFESSIONNALISME : Connaissance approfondie des questions complexes et multidimensionnelles ayant trait aux affaires humanitaires et une vaste expérience des activités d’assistance humanitaire et de secours d’urgence ; aptitude à fournir des conseils au (à la) Coordonnateur(trice) résident(e)/Coordonnateur(trice) de l’action humanitaire de l’ONU et à l’équipe de direction concernant les stratégies et les techniques permettant de résoudre des problèmes humanitaires complexes et sensibles ; capacité d’analyse théorique et stratégique et aptitude à analyser et à évaluer de manière approfondie les aspects critiques de questions et problèmes très divers dans les domaines des affaires humanitaires et des secours d’urgence ; aptitude à gérer efficacement l’élaboration et la mise en oeuvre de politiques et de projets importants ; aptitude à travailler sous forte pression, y compris dans un environnement dangereux, tout en restant productif et efficace ; excellente connaissance des mandats, politiques et directives institutionnels relatifs aux affaires humanitaires ainsi que des organismes des Nations Unies et des organisations non gouvernementales, en particulier des politiques humanitaires et des principes régissant l’action humanitaire ; connaissance du mandat institutionnel de l’OCHA, de ses politiques et de ses procédures organisationnelles, et connaissance des principales politiques et des principes directeurs de l’Organisation des Nations Unies et du Comité permanent interorganisations en ce qui concerne les affaires humanitaires internationales ; aptitude à examiner et corriger les travaux de ses subordonnés, et à y contribuer par des analyses et une orientation intellectuelle ; aptitude à travailler dans un environnement difficile.

• APTITUDE À PLANIFIER ET À ORGANISER : Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues. Hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

• SENS DES RESPONSABILITÉS : Assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements ; livrer les produits dont on a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité ; se conformer aux règles et procédures de l’Organisation ; soutenir ses subordonnés, les encadrer et assumer la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées ; prendre personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

COMPÉTENCES EN MATIÈRE D’ENCADREMENT

• QUALITÉS DE CHEF : Servir de modèle à son entourage ; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de
s’assurer des appuis ; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable ; s’investir dans le changement et le progrès ; être prêt(e) à remettre en question le statu quo si nécessaire et avoir le courage de prendre des positions impopulaires. Prendre l’initiative et la responsabilité de tenir compte des questions de genre et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités ; faire la preuve d’une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs masculins et féminins et manifester la volonté d’atteindre cet objectif.

• SÛRETÉ DE JUGEMENT/APTITUDE À DÉCIDER : Discerner les éléments clefs dans les situations complexes et aller rapidement au coeur du problème ; recueillir toute l’information nécessaire avant de prendre une décision ; s’interroger sur l’incidence à la fois bénéfique et préjudiciable que les décisions peuvent avoir avant de se déterminer ; ne prendre de décisions qu’après en avoir mesuré les conséquences pour autrui et pour l’Organisation ; ne proposer de lignes d’action ou formuler de recommandations qu’en toute connaissance de cause et en tenant compte des risques ; vérifier les hypothèses en les confrontant aux faits ; s’assurer que les dispositions qu’il est envisagé de prendre répondent aux besoins explicitement ou implicitement exprimés ; savoir prendre des décisions douloureuses quand les circonstances l’exigent.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master en administration commerciale ou publique, finances, comptabilité, droit, sciences sociales, affaires internationales ou sciences politiques ou dans un domaine connexe. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins quinze années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans la coordination des secours en cas de catastrophe, l'assistance humanitaire, la gestion des ressources humaines, l'administration, la logistique, la gestion financière, le budget ou dans tout autre domaine connexe sont exigées.
Une expérience acquise sur le terrain dans le cadre de situations d’urgence (situations d’urgence complexe, catastrophes naturelles) sont exigées.
Une expérience de l’encadrement et de la coordination des opérations de secours/interventions humanitaires est souhaitable
Une expérience au sein d'une organisation relevant du régime commun des Nations Unies ou d'une organisation internationale analogue est souhaitable.
Une expérience professionnelle antérieure dans les affaires humanitaires est souhaitable.
Au moins quatre (4) années d’expérience pertinente au niveau international est souhaitable.
Une expérience au niveau de la haute direction est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour ce poste, la maîtrise de l’anglais est exigée. La connaissance d’une autre langue officielle de l'Organisation des Nations Unies est souhaitable.

Méthode d'évaluation

Les personnes qui remplissent les critères exigés pourront être invitées, après examen des dossiers, à participer à une épreuve d’évaluation et à un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

Ce poste est à pourvoir pour une période initiale d’un an. La désignation, l’affectation et le renouvellement se feront sous réserve que le poste soit vacant, que les fonds soient disponibles, que le budget soit approuvé et que le mandat soit prorogé.

Des antécédents impeccables du point de vue de l’intégrité et du respect des règles déontologiques sont indispensables.

Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils sont censés changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur.

Le Secrétariat de l’ONU recherche un équilibre égalitaire de ses effectifs masculins et féminins. Les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Charte des Nations Unies

Les candidats devront répondre aux exigences de l’Article 101, paragraphe 3, de la Charte ainsi qu’aux conditions requises pour le poste. Les Nations Unies s’attendent aux plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité chez l’ensemble de son personnel, ce qui inclut le respect des droits de l’homme et du droit humanitaire. En conséquence, les candidats pourront être sujets à des procédures de vérification contrôlant, sans s’y limiter, leur perpétration, ou accusation de perpétration, de délit et/ou de violation des droits de l’homme et du droit humanitaire international.

Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. (Charte des Nations Unies - Chapitre III, Article 8). Le Secrétariat des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à suivre attentivement toutes les instructions disponibles sur la plate-forme de recrutement en ligne, inspira. Pour des conseils plus détaillés, les candidats peuvent se référer à « Aperçu... Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d'instruction pour les candidats, qui peut être consulté en cliquant sur "Manuels" sur le côté supérieur droit du navigateur Web d’inspira dans la page principale de l’utilisateur.
Les candidatures déposées font l'objet d'une présélection automatisée selon les critères d'évaluation publiés de l’Appel à Candidature (AC) et sur la base des informations fournies par les candidats. Concernant les exigences de l’Appel à candidature,

Les candidats doivent fournir des informations complètes et précises/exactes relatives à leurs qualifications, dont leur formation, leur expérience professionnelle et leurs connaissances linguistiques. Chaque candidat doit garder à l’esprit que tout dépôt de candidatures incomplètes ou incorrectes/erronées peut les rendre irrecevables dans le cadre de l’appel à candidatures. Une pré-sélection et évaluation des candidatures seront effectuées en fonctions des informations fournies. Une fois déposées, les candidatures ne peuvent pas être modifiées. Les personnes dont la candidature est retenue pour la sélection feront l’objet d’une procédure de vérification des références afin de s’assurer de l’exactitude des informations fournies dans la candidature.

Les appels à candidature publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved