vacance de poste

Intitulé publication: PUBLIC INFORMATION OFFICER, NOC
Intitulé code d’emploi: SENIOR PUBLIC INFORMATION OFFICER
Département / Bureau: Département de la communication globale (DCG)
Lieu d'affectation: ALGIERS_ISC
Période de candidature: 24 août 2021 - 23 septembre 2021
No de l’appel á candidature: 21-Public Information-DGC-161886-R-Algiers (N)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Ce poste est à pourvoir au Centre d’information des Nations Unies en Algérie (CINU d’Alger) et relève du Service des centres d’information de la Division de la communication stratégique (Département de la communication globale).

Le CINU d’Alger appartient au réseau mondial de centres d’information des Nations Unies et constitue la principale source d’informations relatives au système des Nations Unies en Algérie. Son rôle est de mieux faire connaître les objectifs et les activités du système des Nations Unies au grand public et de mobiliser les énergies en leur faveur, en communicant sur les travaux menés par l’Organisation et en diffusant auprès de la population locale des supports d’information de l’ONU rédigés en anglais, en français, en arabe et dans les langues locales, de collaborer avec les partenaires locaux et régionaux, et, plus généralement, de rapprocher l’Organisation des populations qu’elle sert.

Depuis le 1er janvier 2019, date de l’entrée en vigueur de la réforme du système des Nations Unies pour le développement, le CINU d’Alger est rattaché au Bureau du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies en Algérie. Le (la) titulaire relève directement du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) et/ou du (de la) Chef du Bureau du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies en Algérie et travaille sous la supervision générale du (de la) Chef du Service des centres d’information.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après:

• Mettre au point et mener, à l’échelle nationale, des campagnes et des activités de communication stratégique pensées pour les publics locaux, dans le respect de la stratégie de communication globale de l’ONU ainsi que de la stratégie d’image de l’ONU et de l’équipe de pays des Nations Unies et en consultation avec le Bureau du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies, l’équipe de pays et/ou les partenaires de l’Organisation, et le Département de la communication globale basé au Siège.

• Jouer un rôle moteur dans tout ce qui concerne la communication de l’équipe de pays, en réunissant les membres du Groupe des Nations Unies chargé de la communication dans le pays ou en assurant le secrétariat de ce groupe, en consultation avec le Département de la communication globale et le Bureau du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies. Prendre, s’il y a lieu, la tête du Groupe.

• Apporter un appui fonctionnel au (à la) Coordonnateur(trice) résident(e) et à l’équipe de pays pour l’élaboration, la mise en œuvre et la supervision de la stratégie commune de communication de l’ONU, qui doit être conforme à la stratégie de communication globale de l’Organisation et fondée sur le Plan-cadre de coopération des Nations Unies pour le développement durable, instrument clé pour la planification et l’exécution des activités de développement menées par les entités des Nations Unies dans le pays, l’objectif étant de faciliter la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030.

• Apporter un appui fonctionnel au (à la) Coordonnateur(trice) résident(e), à l’équipe de pays, à l’équipe de gestion du programme (ou son équivalent) et aux groupes de résultats pour ce qui est des questions, problèmes et risques pouvant survenir dans le cadre des activités de communication et de sensibilisation, et suggérer des mesures correctrices.

• Contribuer à l’élaboration du plan de communication annuel visant à faire connaître et diffuser largement les résultats obtenus (notamment ceux témoignant des effets de l’action menée par le système des Nations Unies en matière de développement), en collaboration avec le Groupe chargé de la communication et l’équipe de gestion du programme (ou son équivalent), et en coordination avec l’équipe du Bureau du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies chargée de la gestion des données et de la présentation des résultats.

• Piloter et coordonner la création, dans plusieurs langues, de produits de communication multimédia et de produits et activités numériques ou destinés aux médias sociaux.

• Alimenter le site Web intégré et les comptes de médias sociaux de l’équipe de pays en anglais, en français, en arabe et dans les langues locales, conformément aux dispositifs de gouvernance mis en place par le Secrétariat de l’ONU, notamment ceux qui se rapportent à la sécurité de l’information, et en ayant recours à des plateformes de médias sociaux et à des pratiques Web modernes.

• Sélectionner des outils de communication innovants, les adapter aux besoins du CINU et promouvoir leur emploi ; se tenir au courant des technologies émergentes pour que les activités de communications touchent le plus de personnes possible et soient le plus efficaces possible.

• Élaborer divers produits de communication de grande qualité, au format papier ou numérique, en anglais, en français, en arabe et dans les langues locales, et prendre la parole en public dans le cadre des relations avec les médias, les partenaires et les interlocuteurs locaux.

• Suivre et analyser l’actualité, l’opinion publique et la presse, diagnostiquer les problèmes, repérer les tendances et donner au Département de la communication globale du Siège, au Bureau du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies et à l’équipe de pays des conseils de gestion sur les mesures à prendre et les réponses à apporter.

• Tisser des relations avec les médias, notamment en élaborant des stratégies et des plans d’action médiatiques et en lançant des campagnes dynamiques de sensibilisation des médias ; entretenir des contacts avec les médias nationaux et régionaux d’Algérie, leur faire parvenir des supports d’information, rédiger des articles d’opinion ou les faire publier dans les médias et prévoir des interviews, organiser des conférences de presse et des réunions d’information, suivre de près la couverture médiatique des questions relatives à l’ONU ; dialoguer avec la presse concernant l’angle de traitement des sujets et autres demandes d’information, faire le suivi qui s’impose, analyser les effets produits par la couverture de l’information par les médias et en rendre compte.

• S’employer activement à établir et entretenir des relations professionnelles avec les principaux groupes d’intérêt et partenaires au niveau national et mener avec eux des activités stratégiques conjointes ; préparer et faciliter la tenue de dialogues avec les partenaires, en vue de renforcer la mobilisation du public et d’améliorer les stratégies participatives en place, afin de faire mieux connaître les travaux de l’Organisation en Algérie.

• Mener des activités de diffusion à portée éducative, notamment lancer des invitations à participer aux conférences tenues dans le cadre de Simul’ONU, et organiser des interventions publiques dans des établissements d’enseignement locaux, avec l’appui et, éventuellement, la participation du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) ou de l’équipe de pays des Nations Unies.

• Être responsable de la gestion des affaires courantes du CINU d’Alger ; assumer la responsabilité globale du bon fonctionnement du CINU, en supervisant la planification et la gestion de l’ensemble de ses activités et de ses besoins opérationnels, y compris son budget et son matériel ; assurer le suivi des résultats du CINU et en rendre compte périodiquement (chaque mois, chaque trimestre ou chaque année) ou ponctuellement selon qu’il convient au Département de la communication globale du Siège et au Bureau du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies.

• S’acquitter d’autres fonctions et tâches spéciales à la demande du (de la) Directeur(trice) de la Division de la communication stratégique, du (de la) Chef du Service des centres d’information de la Division ou du (de la) Coordonnateur(trice) résident(e) des Nations Unies (appui en matière de communication de crise, notamment) ; représenter l’Organisation lors de conférences ; participer à des séminaires ; coordonner la rédaction d’articles d’opinion ou de discours ou les rédiger, et organiser des interviews, notamment pour le compte du (à la) Coordonnateur(trice) résident(e).

Compétences

PROFESSIONNALISME : Avoir une bonne connaissance des techniques de communication, notamment de la communication stratégique et de la communication de crise axées sur le public; être capable de mener des campagnes médiatiques efficaces et d’élaborer des activités et produits de communication classiques et numériques destinés aux médias ; savoir repérer les possibilités qui s’offrent en matière de communication ainsi que les problèmes qui se posent et les exposer clairement aux clients. Pouvoir dispenser des conseils sur les difficultés relatives à la communication, jauger les différents contextes de communication, mettre au point des stratégies de communication et piloter l’exécution de campagnes de communication en Algérie, en s’appuyant sur diverses techniques de promotion. Ne prendre de décisions qu’après en avoir mesuré les conséquences pour autrui et pour l’Organisation et savoir appliquer les règles, règlements, politiques et directives de l’ONU dans des situations professionnelles.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master ou du doctorat dans l’un des domaines suivants ou dans une discipline apparentée : communication, journalisme, information publique. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle dans le même domaine assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins cinq ans d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, notamment dans les domaines de la communication stratégique, de la communication de crise et de l’élaboration et l’exécution de campagnes de communication multimédia.
Une expérience de l’institution et de l’entretien de réseaux et de contacts avec les médias, les organisations non gouvernementales, les pouvoirs publics, les organisations internationales et nationales, les groupes d’entreprises et la société civile en Algérie est exigée.
Une expérience du travail dans ou avec les médias traditionnels et numériques est exigée.
Une expérience de la prise de parole devant différents types de publics (particuliers, représentants de l’État ou groupes d’intérêts, par exemple) est souhaitable.
Une expérience dans le domaine du journalisme est souhaitable.
Une expérience professionnelle acquise dans le système des Nations Unies ou une organisation internationale comparable est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise du français et de l’arabe est exigée. La connaissance de l'anglais est souhaitable. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est un atout.

Méthode d'évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à participer à une évaluation puis, éventuellement, à un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

Les administrateurs et administratrices recrutés sur le plan national sont des ressortissants du pays dans lequel ils exercent leurs fonctions, qui doivent s’inscrire dans le contexte national, c’est-à-dire nécessiter une expérience ou une connaissance de la langue, de la culture, des institutions et des systèmes du pays concerné.

Le poste à pourvoir est un poste d’administrateur(trice) recruté(e) sur le plan national basé en Algérie (à Alger). Seuls les candidates et candidats de nationalité algérienne peuvent présenter leur candidature.

Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies tenant à ce que son personnel comprenne autant de femmes que d’hommes, les candidatures de femmes sont fortement encouragées.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved