vacance de poste

Intitulé publication: Spécialiste des questions politiques, P4 [Filled from Roster]
Intitulé code d’emploi: Spécialiste des affaires politiques
Département / Bureau: Département des affaires politiques et de la consolidation de la paix
Lieu d'affectation: NEW YORK
Période de candidature: 19 octobre 2021 - 02 décembre 2021
No de l’appel á candidature: 21-Political Affairs-DPPA-165281-R-New York (R)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Ce poste est à pourvoir au Bureau de la prévention du génocide et de la responsabilité de protéger. Le (la) titulaire du poste fera rapport au (à la) spécialiste hors classe des questions politiques.

Pour aider les deux Conseillères spéciales à s’acquitter de leurs mandats, le Bureau collecte des informations sur les risques de génocide, de crimes de guerre, de nettoyage ethnique et de crimes contre l’humanité, effectue au besoin des visites d’évaluation et alerte le Secrétaire général et les autres acteurs concernés lorsqu’il constate que ces crimes et violations risquent de se produire ou que des personnes encouragent d’autres à les commettre.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après :

• examiner et suivre les activités dans le pays ou la région qui lui ont été assignés ;
• alerter les Conseillères spéciales lorsqu’une situation laisse présager un génocide, des crimes de guerre, un nettoyage ethnique ou des crimes contre l’humanité ou lorsque des personnes incitent à commettre de tels actes ; fournir des conseils quant aux mesures que peuvent prendre l’ONU et les acteurs externes ;
• analyser les événements politiques et connexes dans le domaine de sa compétence afin d’en informer le (la) Sous-Secrétaire général(e) ou le (la) Secrétaire général(e) adjoint(e) en temps utile ;
• établir des notes d’information et documents de synthèse sur des questions sensibles ou prioritaires à l’intention de l’Assemblée générale, du Conseil de sécurité ou d’autres organes ; établir à l’intention des Conseillères spéciales des notes, documents de synthèse, aide-mémoires, discours et autres textes sur les mesures envisageables pour réduire ou atténuer les risques ; assurer la coordination avec les homologues des divers départements, institutions, fonds et programmes ;
• appuyer la mise en œuvre de la Stratégie et du Plan d’action des Nations Unies pour la lutte contre les discours de haine dans les domaines qui relèvent de sa compétence ;
• participer à l’organisation et à la supervision des services de secrétariat requis par le Conseil de sécurité et d’autres organes et comités qui s’occupent de questions connexes ;
• coordonner la collecte et l’analyse d’informations concernant les facteurs de risque mentionnés dans le Cadre d’analyse des atrocités criminelles ;
• organiser, coordonner et diriger des missions d’enquête, si besoin ;
• proposer à sa hiérarchie des informations actualisées sur des questions politiques de fond, ainsi que sur des questions d’intérêt national ou régional et formuler des recommandations touchant les mesures à prendre ;
• entretenir des contacts avec d’autres services de l’ONU, avec d’autres organisations internationales ou régionales et avec les États Membres afin de promouvoir le travail du Bureau et chercher des domaines propices aux partenariats politiques et opérationnels ; informer les représentant(e)s et formuler des propositions et recommandations selon qu’il convient ;
• participer à des réunions, séminaires et groupes de réflexion en rapport avec son domaine de compétence ;
• exécuter, en consultation avec le (la) Chef du Bureau, des fonctions administratives liées à la planification du personnel et au budget ;
• planifier le lancement d’opérations et concourir à la mise en œuvre des activités y relatives ;
• s’acquitter de toutes autres tâches connexes qui pourraient lui être confiées.

Compétences

Professionalism:
Shows pride in work and in achievements. Demonstrates professional competence and mastery of subject matter. Is conscientious and efficient in meeting commitments, observing deadlines and achieving results. Is motivated by professional rather than personal concerns. Shows persistence when faced with difficult problems or challenges; remains calm in stressful situations.Takes responsibility for incorporating gender perspectives and ensuring the equal participation of women and men in all areas of work.


Teamwork:
Works collaboratively with colleagues to achieve organizational goals. Solicits input by genuinely valuing others’ ideas and expertise; is willing to learn from others. Places team agenda before personal agenda. Supports and acts in accordance with final group decision, even when such decisions may not entirely reflect own position. Shares credit for team accomplishments and accepts joint responsibility for team shortcomings.


Communication:
Speaks and writes clearly and effectively. Listens to others, correctly interprets messages from others and responds appropriately. Asks questions to clarify, and exhibits interest in having two-way communication. Tailors language, tone, style and format to match the audience. Demonstrates openness in sharing information and keeping people informed.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master dans le domaine des sciences politiques, des relations internationales, de l’économie internationale, du droit ou de l’administration publique, ou dans un domaine apparenté. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins sept ans d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans les domaines des sciences politiques, des relations internationales, du droit, du désarmement, de la sécurité, de la gestion du développement, du règlement des conflits ou dans un domaine connexe.

Une expérience des travaux de recherche et d’analyse sur la prévention du génocide, des crimes de guerre, du nettoyage ethnique ou des crimes contre l’humanité est requise.

Une expérience professionnelle acquise dans le système des Nations Unies ou dans une organisation multilatérale internationale similaire est requise.

Une expérience de la gestion de programmes ou de projets est souhaitable.

Une expérience du travail sur le terrain est souhaitable.

Une expérience de la supervision et de la gestion de personnel est souhaitable.

Connaissances linguistiques

La maîtrise (écrite et orale) de l’une des deux langues de travail du Secrétariat de l’ONU, à savoir l’anglais et le français, est exigée. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est un atout.

Méthode d'évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à participer à une évaluation puis, éventuellement, à un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies tient à ce que son personnel comprenne autant de femmes que d’hommes et souhaite que la représentation géographique soit aussi diverse que possible. Les candidatures de femmes sont fortement encouragées.

Pour l’Organisation des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement et l’emploi du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes qui possèdent les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité, tout en tenant compte de la diversité géographique. Toutes les décisions de recrutement sont prises sur la base des qualifications des candidates et candidats et des besoins de l’Organisation. L’Organisation des Nations Unies s’engage à instaurer un climat où règnent diversité, inclusion et respect mutuel. Elle recrute et emploie des personnes quels que soient leur identité de genre, leur orientation sexuelle, leur race, leur religion, leur origine culturelle ou ethnique ou leur handicap. Des aménagements raisonnables peuvent être prévus pour faciliter la participation des candidates ou candidats handicapé(e)s aux procédures de recrutement lorsque cela est indiqué et demandé dans le dossier de candidature.

Pour ce poste, les personnes originaires des États Membres suivants, qui étaient sous-représentés ou n’étaient pas représentés au Secrétariat de l’ONU au 30 avril 2021, sont vivement encouragées à faire acte de candidature : Afghanistan, Andorre, Angola, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Bahreïn, Belize, Brunéi Darussalam, Cabo Verde, Cambodge, Chine, Comores, Cuba, Djibouti, Dominique, Émirats arabes unis, États fédérés de Micronésie, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie, Gabon, Grenade, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Îles Marshall, Îles Salomon, Japon, Kiribati, Koweït, Lesotho, Libéria, Libye, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Mozambique, Namibie, Nauru, Norvège, Oman, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Qatar, République bolivarienne du Venezuela, République de Corée, République démocratique populaire lao, République populaire démocratique de Corée, Sainte-Lucie, Saint-Marin, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Sao Tomé-et-Principe, Somalie, Soudan du Sud, Suriname, Timor-Leste, Turkménistan, Turquie, Tuvalu, Vanuatu.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved