vacance de poste

Intitulé publication: CONSEILLER PRINCIPAL POUR LA PROTECTION DE L'ENFANCE (chef de la section), P5
Intitulé code d’emploi: Conseiller de la protection des enfants hors classe
Département / Bureau: Mission de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo
Lieu d'affectation: GOMA
Période de candidature: 08 novembre 2021 - 07 décembre 2021
No de l’appel á candidature: 21-Human Rights Affairs-MONUSCO-167598-R-Goma (M)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Ce poste est à pourvoir à la Mission des Nations Unies pour la Stabilisation en RDC (MONUSCO) à Goma. Il consiste à donner au RSSGA en charge de Protection et des Opérations ainsi qu’au leadership de la Mission avis et conseils politiques, orientation stratégique et appui nécessaire à la branche organique et, assurer le contrôle de la mise en œuvre effective du mandat de protection de l’Enfant tel que défini par les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité sur les enfants et les conflits armés et tel que fixé dans la Politique Directrice du DPKO-DFS-DPA portant sur la Protection de l’Enfant dans les Opérations de [maintien de] la paix des Nations Unies. Le Conseiller Principal agira en qualité de Chef de Section de Protection de l’Enfant et fera rapport au Représentant Spécial Adjoint en charge de la Protection et des Opérations.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le Conseiller Principal pour la protection de l’enfant (Chef de Section) aura la charge des responsabilités suivantes :

• Assumer les fonctions de Chef de l’Unité de protection des enfants et assurer le leadership, l’orientation et la supervision globale du personnel formant l’équipe de protection des enfants où ils sont assignés ;
• Conduire l’identification des besoins en matière de protection des enfants dans la zone de la Mission et donner avis et conseils au RSSGA et à l’Équipe dirigeante de la Mission lors de l’élaboration de la stratégie de la Mission pour la mise en œuvre du mandat de Protection de l’Enfant tel que défini par la politique-directrice du DPKO-DFS-DPA sur la Protection de l’Enfant dans les Opérations de[maintien de] la paix des Nations Unies ainsi que les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations Unies sur les enfants et les conflits armés ;
• Faire en sorte que le RSSGA et le leadership de la Mission soient tenus informés de toute la panoplie des droits de l’enfant et de la problématique de protection et donner avis et conseils sur les voies et stratégies pour les régler ;
• S’assurer que la protection de l’enfant fait partie du courant des évènements principaux dans tous les volets des activités de la MONUSCO, ses politiques-directrices et processus de planification stratégique, notamment, mais sans s’y limiter, la prévention des conflits, les processus de paix et les processus politiques, la consolidation de la paix, la protection des civils et la stabilisation; Assurer la formation de tout le personnel de maintien de la paix en matière protection de l’enfant ;
• Travailler en collaboration avec l’UNICEF et/ou autres agences des Nations Unies pour faire en sorte que les droits et la protection des enfants figurent sur les agendas de toutes les entités concernées par la résolution des conflits et la consolidation de la paix, les mécanismes de coordination des Nations Unies, les organisations internationales et non-gouvernementales locales (ONG) et la communauté des donateurs internationaux ;
• Travailler en collaboration avec d’autres composantes d’une opération de [maintien de] la paix de l’ONU, notamment la police et les militaires de l’ONU, les droits humains, le désarmement, la démobilisation et la réintégration (DDR), la réforme du secteur de sécurité (SSR) et l’État de droit en vue d’intégrer la protection de l’enfant dans leur travail, leurs activités et stratégies; S’assurer de la mise en œuvre des activités du mandat selon les résolutions pertinentes du Conseil de Sécurité (SCRs) portant sur les enfants et les conflits armés et, là où cela est pertinent, les conclusions du Groupe de travail du Conseil de Sécurité pour les enfants et les conflits armés ;
• Diriger la mise en œuvre du Mécanisme de Monitoring and Reporting (MRM) sous la résolution du Conseil de sécurité S/RES/1612 (2005) en étroite coordination avec l’UNICEF au travers de la Country Task Force on Monitoring and Reporting, et appuyer et coordonner comme il se doit le monitoring et reporting sur l’étendue de la Mission quant aux six violations graves constatées ;
• Contrôler ou collecter à temps des données vraies et fiables de six cas de graves violations relevées par le Conseil de sécurité de l’ONU et autres violations commises contre les enfants et, si nécessaire, diriger et mener des enquêtes sur lesdites violations ; Contrôler l’analyse sur les tendances et les variations présentées par les graves violations contre les enfants pour savoir comment appuyer les stratégies de réponse ;
• En coordination avec le RSSGA et le leadership de la Mission et la Task Force-pays de l’ONU sur le Monitoring and Reporting, engager le dialogue avec les parties étatiques et non étatiques au conflit et les auteurs de graves violations contre les enfants et, élaborer des stratégies/mécanismes pour régler lesdites violations par la signature et la mise en œuvre des plans d’action nationaux ;
• S’assurer du rapportage régulier et à point nommé des questions liées à la protection de l’enfant tel que défini par la politique du DPKO-DFS-DPA Policy et les directives de rapportage, notamment les inputs aux rapports périodiques spécifiques à un pays dressés pour le Conseil de sécurité de l’ONU et inputs à inclure dans produits d’analyses spécifiques au DPO, le cas échéant, et soumettre les rapports dans le délai au RSSGA au sujet des enfants et les conflits armés, notamment, mais sans s’y limiter , les Global Horizontal Notes, les rapports du SG spécifiques au pays portant sur les enfants et les conflits armés et, les rapports du SG sur les enfants et les conflits armés;
• Donner avis et conseils au et appuyer le RSSGA et le leadership de la Mission à faire le plaidoyer auprès des autorités du gouvernement national ainsi qu’auprès d’autres parties au conflit afin d’assurer une riposte adéquate aux violations commises contre les enfants ;
• Se rapprocher des acteurs nationaux en vue de promouvoir l’inclusion des droits et la protection de l’enfant dans les politiques-directrices nationales et régionales et faire le plaidoyer pour l’allocation des ressources à cette fin ;
• Aider le leadership de la Mission à faire le plaidoyer pour l’allocation des fonds ou l’appui technique en faveur des programmes de séparation et réintégration des enfants anciennement associés aux forces et groupes armés ainsi qu’en faveur des programmes humanitaires et de développement sensibles aux enfants ;
• Établir et entretenir des partenariats constructifs avec d’autres experts et acteurs (notamment les gouvernements du pays-hôte, le système des Nations Unies et autres organisations internationales , ONG, le secteur privé, les institutions de recherche, etc.) en vue de discuter des sujets émergents en matière de protection de l’enfant ;
• Travailler en collaboration avec et agir en tant que interface primordial entre la Mission de l’ONU et les acteurs de protection de l’enfant en vue de garantir une approche cohérente et fédérer, le cas échéant, les forces politiques et autres ressources au sein de la Mission aux fins d’empêcher et s’attaquer aux violations des droits de l’enfant ;
• Représenter la Mission aux mécanismes de spécifiques de coordination inter-agence, notamment, mais sans s’y limiter, l’UNCT, les Clusters humanitaires, principalement pour assurer une riposte adéquate aux violations commises contre les enfants participant aux conflits armés ;
• Appuyer la Division de la politique, Evaluation et Formation en matière de politique-directrice de protection de l’enfant, directives et matériels de formation, notamment l’identification des meilleures pratiques.
• Participer au recrutement de nouveaux administrateurs responsables de protection de l’enfant, gérer les dossiers de comportement professionnel du personnel et œuvrer au perfectionnement et encadrement des nouvelles unités et des subalternes ;
• Formuler le plan de travail et le budget de l’unité et, en général, participer à toute la marche administrative de l’unité ou de la Mission ;
• Assumer d’autres fonctions, le cas échéant.

Compétences

• PROFESSIONALISM: Demonstrates knowledge of institutional mandates, policies, guidelines and methodologies relating to child protection, including the legal framework for the protection of children, relevant Security Council resolutions and mandates related to children and armed conflict; Demonstrates capacity to maintain effective working relationships with other UN, NGO, state and/or government stakeholders; Demonstrates ability to advise senior officials on highly complex issues and to influence others to reach agreement on difficult issues; Shows pride in work and in achievements; Demonstrates professional competence and mastery of subject matter; Is conscientious and efficient in meeting commitments, observing deadlines and achieving results; Is motivated by professional rather than personal concerns; Shows persistence when faced with difficult problems or challenges; remains calm in stressful situations.

• PLANNING AND ORGANIZING: Develops clear goals that are consistent with agreed strategies; Identifies priority activities and assignments; Adjusts priorities as required; Allocates appropriate amount of time and resources for completing work; Foresees risks and allows for contingencies when planning; Monitors and adjusts plans and actions as necessary; Uses time efficiently.

• ACCOUNTABILITY: Takes ownership of all responsibilities and honours commitments; Delivers outputs for which one has responsibility within prescribed time, cost and quality standards; Operates in compliance with organizational regulations and rules; Supports subordinates, provides oversight and takes responsibility for delegated assignments; Takes personal responsibility for his/her own shortcomings and those of the work unit, where applicable.

• LEADERSHIP: Serves as a role model that other people want to follow; Empowers others to translate vision into results; Is proactive in developing strategies to accomplish objectives; Establishes and maintains relationships with a broad range of people to understand needs and gain support; Anticipates and resolves conflicts by pursuing mutually agreeable solutions; Drives for change and improvement, does not accept the status quo; Shows the courage to take unpopular stands; Provides leadership and takes responsibility for incorporating gender perspectives and ensuring the equal participation of women and men in all areas of work; demonstrates knowledge of strategies and commitment to the goal of gender balance in staffing.

• JUDGEMENT/DECISION-MAKING: Identifies the key issues in a complex situation, and comes to the heart of the problem quickly; Gathers relevant information before making a decision; Considers positive and negative impacts of decisions prior to making them; Takes decisions with an eye to the impact on others and on the Organization; Proposes a course of action or makes a recommendation based on all available information; Checks assumptions against facts; Determines that the actions proposed will satisfy the expressed and underlying needs for the decision; Makes tough decisions when necessary.

Formation

Un diplôme universitaire de deuxième cycle (Maîtrise ou équivalent) en sciences politiques, relations internationales, droit, droits de l’homme, sciences sociales ou domaine apparenté. Ả défaut, un diplôme universitaire de premier cycle combiné à un supplément de deux ans d’expérience de la qualification en lieu et place du master.

Expérience professionnelle

Au moins dix ans d'expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés au niveau national ou international, dont au moins cinq au niveau international, dans les domaines des droits de l'homme, des affaires politiques, des relations internationales ou du droit, y compris dans la promotion et la protection des droits des enfant conformément aux normes internationales, est requise.

Un minimum de trois ans d'expérience dans la gestion d'une équipe ou d'une unité, y compris la responsabilité de l'élaboration du budget et des ressources humaines, est requis.

Une expérience de travail dans ou à l'appui d'une opération sur le terrain dans un environnement de conflit ou de post-conflit du régime commun des Nations Unies ou d'une organisation internationale comparable est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat des nations Unies. Pour ce poste, la maîtrise de l’anglais et du français (tant parlé qu’écrit) est exigée.

Méthode d'évaluation

L’évaluation des candidats qualifiés pourra inclure un test d’évaluation qui peut être suivi d’un entretien d’évaluation des compétences.

Notice spéciale

Pour être éligible à ce poste, les membres du personnel des Nations Unies doivent avoir rempli les conditions pour un mouvement latéral. Ils sont tenus d’indiquer dans leur fiche de Notice Personnelle (PHP) et leur lettre de motivation tous les mouvements latéraux réalisés pour prétendre à toute qualification.

Le Secrétariat des Nations Unies s’est engagé à réaliser une parité du genre de 50/50 et de diversité géographique de son personnel. Les candidats de la gent féminine sont vivement invités à postuler.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved