vacance de poste

Intitulé publication: Legal Officer, P4
Intitulé code d’emploi: Juriste
Département / Bureau: L'Assistance des Nations Unies aux procès des Khmers rouges
Lieu d'affectation: PHNOM-PENH
Période de candidature: 24 novembre 2021 - 08 décembre 2021
No de l’appel á candidature: 21-Legal Affairs-UNAKRT-169105-R-Phnom-Penh (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Dans le cadre du droit applicable, et conformément aux dispositions de l’Accord conclu entre l’ONU et le Gouvernement royal du Cambodge, les Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC) sont compétentes pour traduire en justice les hauts dirigeants du régime du Kampuchéa démocratique et les principaux responsables des crimes et graves violations du droit pénal cambodgien, des règles et coutumes du droit international humanitaire ainsi que des conventions internationales reconnues par le Cambodge, commis durant la période allant du 17 avril 1975 au 6 janvier 1979.

Bien que les CETC aient été créées en tant que juridiction cambodgienne, le Gouvernement royal du Cambodge a sollicité l’assistance technique de l’ONU pour les faire fonctionner. Dans ses résolutions A/57/228 et A/57/228B, l’Assemblée générale des Nations Unies a approuvé la participation de l’Organisation et avalisé l’accord définissant les modalités de coopération entre les deux parties. L’Assistance des Nations Unies aux procès des Khmers rouges (UNAKRT) a été établie en 2005 pour fournir au Gouvernement royal du Cambodge un soutien technique, opérationnel et logistique continu concernant tous les aspects du fonctionnement des CETC.

Pour en savoir davantage sur l’UNAKRT, veuillez consulter notre site Internet : http://www.unakrt-online.org.

Le poste est à pourvoir au Bureau des co-procureurs, à Phnom Penh.

Responsabilités

Sous la supervision directe de la co-procureure internationale, le titulaire du poste s’acquitte des fonctions suivantes :

• Traiter de manière indépendante, en tant que fonctionnaire principal, un large éventail de questions juridiques multidisciplinaires et complexes relevant du droit pénal international, matériel comme procédural.

• Fournir des conseils juridiques sur diverses questions complexes de fond et de procédure, pouvant notamment avoir trait à l’administration et la gestion, l’appui institutionnel, la passation des marchés et la conclusion des contrats, les programmes et fonds administrés séparément, les enquêtes et poursuites pénales, etc.

• Effectuer des travaux approfondis de recherche et d’analyse juridiques, et rédiger des avis juridiques, études, mémoires, rapports, actes d’accusation et courriers ; dispenser des conseils juridiques à son unité ou à sa division.

• Préparer les conclusions juridiques et requêtes pouvant être requises dans le cadre des procédures d’instruction et des poursuites en cours.

• Apporter une assistance dans le cadre de conférences diplomatiques, commissions, comités, équipes spéciales, groupes d’experts et autres organes, y compris en préparant de la documentation de référence, en résumant les questions examinées et les avis des délégations, en dressant des rapports de réunion, etc.
• Préparer des contrats, accords, cadres institutionnels et opérationnels présentant un haut degré de complexité, rédiger des requêtes, conclusions et autres documents juridiques, ainsi que réviser les résultats de ces travaux et dispenser des conseils à leur sujet ; mettre au point de nouvelles approches juridiques adaptées aux circonstances et besoins particuliers.
• Représenter l’Accusation aux côtés de confrères dans le cadre des procédures engagées devant les chambres d’appel.
• Siéger à divers comités, conseils, groupes de travail et équipes spéciales, selon les besoins ; promouvoir le travail de l’ONU et représenter cette dernière lors de réunions, conférences, séminaires, etc.
• Coordonner et diriger des équipes de juristes fonctionnaires ou consultants traitant de questions importantes, selon les besoins, et/ou guider et superviser des fonctionnaires subalternes affectés à certains projets. Contribuer à coordonner et superviser des consultants et/ou des stagiaires cambodgiens et internationaux dispensant leurs services à la co-procureure internationale.
• Contribuer à concevoir et amender des instruments juridiques, documents d’orientation et lignes directrices ou leurs nouvelles applications. Contribuer à examiner et élaborer la politique et les pratiques optimales de l’Accusation, et participer à la conception des contributions de la co-procureure internationale à toute révision du Règlement intérieur des CETC ; en cas de décès d’une personne incarcérée au centre de détention des CETC, effectuer une enquête à ce sujet en collaboration avec la co-procureure internationale, et établir le rapport d’enquête.
• Mener à terme toutes les activités entreprises par la co-procureure internationale en 2021 concernant le legs des CETC à la postérité, selon les besoins, pour veiller à ce que les travaux et informations essentiels du Bureau des co-procureurs soient transmis aux parties prenantes pertinentes du tribunal ; analyser et évaluer toutes les questions ayant une incidence sur les responsabilités et obligations de la co-procureure internationale.
• Entreprendre toutes les tâches nécessaires pour garantir la transmission efficace et harmonieuse des archives physiques et électroniques du Bureau des co-procureurs aux organes pertinents chargés du legs des CETC, et analyser, organiser et classer, le cas échéant et selon les besoins, les grandes quantités d’information en possession de la co-procureure internationale sur support papier et en format électronique. Rédiger toutes les communications écrites requises émanant de la co-procureure internationale, y compris des conclusions juridiques, des écritures sur des questions de preuve et de procédure, des notes internes, des communiqués de presse et des documents de communication extérieure ; dispenser à la co-procureure internationale des conseils juridiques sur des points de fond et de procédure, et sur toute autre question appelant de sa part des communications orales ou écrites.
• Représenter la co-procureure internationale aux CETC comme à l’extérieur, y compris lors d’activités de sensibilisation, en sa compagnie ou en son absence selon que de besoin, et présenter et défendre la position de la co-procureure internationale sur toute question pertinente en rapport avec le fonctionnement du Bureau des co-procureurs.
• S’acquitter de toutes les autres tâches qui pourraient lui être confiées.

Compétences

Professionnalisme : Connaissance des procédures et des instruments du droit international, y compris le droit pénal, matériel comme procédural. Aptitude à appliquer ses compétences légales à l’analyse d’un large éventail de questions et problèmes de droit complexes et inusuels, et à élaborer des solutions innovantes et créatives dans le cadre de dossiers d’accusation complexes. Solides aptitudes d’analyse, et aptitude à effectuer des recherches juridiques relatives à un large éventail de questions, y compris particulièrement spécialisées et complexes ; excellentes capacités d’expression et de rédaction de documents juridiques, et aptitude à préparer des mémoires, opinions, actes d’accusation, conclusions et requêtes, ainsi que divers instruments juridiques et documents apparentés. Capacité à interroger et contre-interroger des témoins et à présenter devant les Chambres de solides arguments de droit, et, le cas échéant, à assumer la direction de l’action publique aux procès. Discrétion et discernement dans le traitement des questions de droit sensibles et complexes. Solides capacités de négociation, et aptitude à influencer autrui pour trouver un accord. Aptitude à travailler dans le respect de délais serrés et à traiter simultanément de multiples projets ou dossiers. Connaissance actualisée des relations internationales, du Système des Nations Unies et de son organisation, et des relations entre différentes entités. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique femmes-hommes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes à toutes les activités.

Sens des responsabilités : Assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements ; livrer les produits dont on a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité ; se conformer aux règles et procédures de l’Organisation ; soutenir ses subordonnés, les encadrer et assumer la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées ; prendre personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.


Aptitude à planifier et à organiser : Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Suivi du comportement professionnel : Déléguer les pouvoirs, l’autorité et la compétence requis à ses subordonnés ; veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous ; estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences ; suivre l’avancement du travail au regard des échéances ; s’entretenir régulièrement avec ses subordonnés des résultats qu’ils obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires ; encourager le risque et soutenir la créativité et l’initiative ; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs ; faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Diplôme d’études universitaires supérieures (maîtrise ou diplôme équivalent) en droit international, pénal ou comparé. À défaut, un diplôme universitaire de premier cycle dans un des domaines susmentionnés, assorti de deux années supplémentaires d’expérience professionnelle pertinente, peut être accepté.

Job - Specific Qualification

Le titulaire du poste devra appartenir à un ordre national des avocats ou être titulaire d’une habilitation pour l’exercice de la profession d’avocat.

Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience professionnelle en tant que juriste, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, notamment en matière d’analyse, de recherche et de rédaction juridiques est requise.

Il est indispensable de posséder une vaste expérience de la plaidoirie écrite et orale et de la rédaction de conclusions juridiques, notes de réflexion, documents de synthèse et rapports (y compris comportant des arguments sur des points de droit et de fait complexes) et communiqués de presse est requise.

Une expérience dans la gestion, l’organisation et le classement de grandes quantités d’informations sur support papier ou en format électronique est requise.

Il est souhaitable de posséder une expérience professionnelle préalable en rapport avec le droit matériel et procédural et les activités des CETC, et avec la période des Khmers rouges (1975-1979).

Une aptitude avérée à superviser et faire progresser des stagiaires ou des consultants moins chevronnés est souhaitable

Une expérience est requise dans l’utilisation des logiciels et applications informatiques (bases de données, services et sources documentaires sur l’Internet/intranet, etc.). est souhaitable.

Une expérience est souhaitable dans l’utilisation d’un logiciel de gestion de dossiers judiciaires (par exemple Case Map) est souhaitable.

Connaissances linguistiques

Les langues de travail des CETC sont l’anglais, le français et le khmer. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise de l’anglais ou du français est exigée. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est souhaitable. La connaissance du khmer est un atout.

Méthode d'évaluation

Les candidats qualifiés pourront être évalués au moyen d’un entretien axé sur les compétences et/ou d’autres méthodes d’évaluation.

Notice spéciale

La nomination à ce poste se limite à l’Assistance des Nations Unies au procès des Khmers rouges (UNAKRT). Cette nomination est subordonnée au classement sans suite des dossiers n° 003 et 004 durant la phase préliminaire de la procédure, à l’abolition de tous les postes internationaux relevant de la co-procureure internationale à compter du 31 décembre 2021, ainsi qu’à la disponibilité de fonds et à la prolongation du mandat de l’UNAKRT. L’engagement initial est d’un an. Toute prorogation dépendra de la prolongation du mandat, de la disponibilité de fonds et/ou du rendement professionnel du titulaire du poste.


Aucune restriction ne sera imposée par l’Organisation à l’accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires (Charte des Nations Unies – Chapitre III, Article 8). Les bâtiments du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies sont un espace non-fumeurs.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2022 United Nations. All rights reserved