vacance de poste

Intitulé publication: Coordonnateur des projets du plan-cadre pour le complexe, P5 (Temporary Job Opening)
Intitulé code d’emploi: Chef de la section de l’ingénierie
Département / Bureau: Commission économique pour l'Afrique
Lieu d'affectation: ADDIS ABABA
Période de candidature: 13 juin 2022 - 28 juin 2022
No de l’appel á candidature: 22-Engineering-ECA-183079-J-Addis Ababa (O)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Mission, objectif et orientations stratégiques de la Commission économique pour l’Afrique (CEA)

La mission de la CEA s’articule autour de la mise en œuvre d’idées et d’actions pour une Afrique autonome et transformée, sous l’inspiration du Programme 2030 et de l’Agenda 2063. Cette mission repose sur les cinq nouvelles orientations stratégiques de la CEA, qui sont les suivantes : consolider la place que la CEA occupe en tant qu’institution du savoir de premier plan qui s’appuie sur sa position privilégiée et ses prérogatives incomparables pour apporter des solutions mondiales aux problèmes du continent et mettre les solutions locales à la disposition du continent ; définir des politiques macroéconomiques et structurelles propres à accélérer la diversification économique et la création d’emplois ; concevoir et mettre en œuvre des modèles de financement novateurs permettant de financer les infrastructures, les ressources humaines, les ressources matérielles et les biens sociaux pour assurer la transformation de l’Afrique ; apporter des solutions aux problèmes régionaux et transfrontaliers en mettant l’accent sur les facteurs de développement importants que sont la paix, la sécurité et l’inclusion sociale ; défendre la position de l’Afrique au niveau mondial et élaborer des solutions régionales à proposer pour contribuer à la résolution des problèmes de gouvernance de dimension mondiale.

Faisant fond sur l’examen stratégique des biens immobiliers de l’Organisation sur 25 ans, y compris s’agissant de la CEA, cette dernière produit actuellement un plan-cadre stratégique complet, initialement pour la période 2024-2035.

Le projet est guidé par le rapport du Secrétaire général (A/72/393) daté du 15 septembre 2017 sur l’examen stratégique des biens immobiliers, le projet visant l’ouest du complexe et le bâtiment le Congo de novembre 2021, l’étude de cas portant sur l’ouest du complexe, et plusieurs dizaines de projets en cours préparés avec l’architecte du complexe (un consultant) depuis 2017. Tous ces projets prennent en compte la sécurité, les installations de conférence, l’accessibilité, l’environnement, les installations médicales et l’informatique.

Le plan-cadre d’équipement (Capital Master Plan, CMP) pour le complexe de la CEA à Addis-Abeba identifiera la série plus complète des besoins d’investissement en relation avec les bâtiments, les installations, la tenue de conférences, l’accessibilité, l’environnement, la sûreté et la sécurité ainsi que les TIC, en notant les points d’intégration.

Le complexe de la CEA s’étend sur plus de 13 hectares et comprend 20 bâtiments où travaillent plus de 2 500 fonctionnaires du système des Nations Unies. L’âge moyen de l’infrastructure du complexe est de 45 ans, certains bâtiments ayant même plus de 60 ans. La recapitalisation du complexe dans le cadre de la proposition intégrée du CMP permettra de séquencer les projets d’investissement et de rénovation dans un calendrier imposé qui servira à couvrir tous les aspects en jeu, y compris ceux ne relevant pas de la construction proprement dite, comme les TIC, l’équipement et le mobilier, etc., afin d’aligner pleinement l’environnement de travail de la CEA sur les normes sur l’espace, la configuration des bureaux, les capacités TIC, la sûreté, la sécurité, l’accessibilité et l’ergonomie des locaux, ainsi que des installations et des services.

Le périmètre physique du travail couvre plus de 40 000 m2 de bâtiments et d’infrastructures, dont les équipes qui les occupent devront être relocalisées ailleurs dans l’enceinte de la CEA afin de faciliter la continuité des activités et la progression de l’exécution du CMP en parallèle.

L’application des paramètres d’optimisation de l’espace, d’un environnement de travail hybride et de l’après-COVID sera également prise en compte, y compris les aspects liés au patrimoine, à la sécurité et à la sûreté, à l’accessibilité, à l’intégrité structurelle et à la conformité aux codes et normes de pointe dans différents domaines (électricité, mécanique, génie civil, architecture, prévention du risque sismique, sécurité et technologie).

En plus des réparations, des mises à niveau et de la modernisation proprement dites, le CMP abordera également les mandats transversaux en rapport avec l’ensemble, par exemple en ce qui concerne l’accessibilité et la durabilité, ou l’évolution des exigences relatives au Centre médical et aux opérations connexes qui seront assurées par le personnel médical de la CEA, ainsi qu’à la cafétéria et aux services de restauration, au gymnase, au parking pour le personnel et à la station-service située dans l’enceinte du complexe.

Le CMP est également lié au projet de la CEA de porter à une trentaine le nombre d’organismes du système des Nations Unies qui seront hébergés en tant que locataires, ce qui augmenterait d’au moins 500 le nombre de personnes dans l’enceinte, qui est le symbole de l’unité d’action des Nations Unies à Addis-Abeba. Cela permettra d’améliorer l’efficacité des services d’appui communs (back-office commun) et des technologies de l’information et de la communication, ainsi que l’augmentation du recouvrement des coûts et des fonds communs correspondants.

Les investissements visant à accroître les capacités permettant d’assurer la sûreté et la sécurité du personnel, des locaux et des opérations de l’Organisation dans le complexe seront conséquents compte tenu de l’ampleur du travail indiquée ci-dessus, et couvriront le périmètre complet, la protection contre les explosions et les tirs balistiques, les capacités d’inspection et de détection, le contrôle de l’accès et des capacités systémiques connexes.

S’agissant de la sûreté et de la sécurité, un projet pluriannuel et en plusieurs phases visant à moderniser le Centre de conférences des Nations Unies à Addis-Abeba sera un élément essentiel du CMP.

En plus de ce qui précède, les capacités liées aux TIC nécessiteront des efforts d’investissement importants afin de les aligner sur le reste du plan de modernisation et d’expansion des opérations.

Le CMP aura également une portée transversale en relation avec les fonctionnalités et les exigences opérationnelles requises par les différents programmes de la Commission.

Le champ d’application et le type de projets du plan de modernisation et d’expansion couvrent ainsi diverses disciplines, telles que l’ingénierie, l’architecture, la technologie et la planification de projets connexes, de manière à garantir que le plan intègre efficacement toutes les composantes et satisfait également les exigences spécifiques de la planification du financement de projet et les objectifs de gestion de projet dans le calendrier qui sera établi une fois que le plan global détaillé aura été finalisé afin de classer les exigences et les résultats attendus par année, ainsi que les ressources et le financement connexes.

À cet effet, la CEA crée un poste temporaire de coordonnateur des projets du CMP afin de soutenir la phase initiale de planification du CMP de la CEA. Basé(e) au siège de la Commission économique pour l’Afrique à Addis-Abeba (Éthiopie), le/la titulaire aura un double lien hiérarchique, le Directeur de la Division de l’administration de la CEA étant le premier supérieur et le Secrétaire exécutif adjoint chargé de l’appui aux programmes le deuxième.

Responsabilités

Sous la direction générale du Directeur de la Division de l’administration de la CEA, le/la titulaire du poste sera chargé(e) des responsabilités suivantes :
1. Finaliser la conceptualisation et la conception du CMP complet du complexe de la CEA à Addis-Abeba ;
2. Être co-responsable de la planification des achats, des appels d’offres et des plans d’action connexes requis par le CMP selon un calendrier donné ;
3. Assurer la planification et l’exécution des projets de la phase initiale de mise en œuvre du CMP en respectant l’approbation par l’Assemblée générale de l’échéancier financier et des délais de mise en œuvre du CMP, avec le soutien de la direction de la CEA et du Contrôleur de l’ONU ;
4. En rapport avec ce qui précède, assurer la coordination quotidienne des travaux entre les diverses sections et services de la CEA, principalement la Section de la gestion des installations (FMS), le Service de la sûreté et de la sécurité (SSS) et la Section des services des technologies de l’information et des communications (ICTSS), ainsi qu’entre les entrepreneurs/fournisseurs externes (architecture, construction, matériaux, ingénierie, etc.).

À cette fin, le/la titulaire du poste s’acquittera des fonctions et des tâches connexes ci-après :
• Élaborer et exécuter le programme de travail de fond du CMP sur la base d’un séquençage des phases de bout en bout ;
• Identifier les dispositions nécessaires à cet effet, notamment en ce qui concerne les communications et les étapes de la planification, afin de garantir que la planification du CMP progresse dans le respect des délais et du budget, tout en atténuant les principaux risques en appliquant les connaissances spécialisées pertinentes lors des phases de conception, de construction et de gestion des projets ;
• Superviser la finalisation de la conception des projets en coordination avec l’architecte/ingénieur et les autres entreprises qui pourront être engagées pour finaliser la conception globale du CMP, en coordination avec la Section de la gestion des installations (FMS), la Section des services des technologies de l’information et des communications (ICTSS), le Centre de conférences des Nations Unies, le Service de la sûreté et de la sécurité (SSS) et les autres parties prenantes, notamment en ce qui concerne la planification du programme dans l’ensemble de la CEA, l’échéancier des contrats, l’approvisionnement, la planification, l’estimation des coûts, le contrôle de la qualité et les processus administratifs connexes. Coordonner les tâches dans les différents domaines, tant au sein de l’équipe de projet, de la CEA, qu’avec d’autres départements et entités du système des Nations Unies, ainsi qu’avec les autorités locales en ce qui concerne l’accord avec le pays hôte, les permis de construire, les bureaux de planification, les pompiers et les services de conservation historique, selon qu’il convient ;
• Tenir à jour le calendrier de la planification du CMP et être responsable de son respect et du suivi ;
• Examiner et soumettre à l’approbation finale du Directeur de la Division de l’administration, de la Directrice de la Division des publications, des conférences et de la gestion du savoir et du Chef des services de sécurité et de sûreté tous les contrats de conception et de construction et les éléments financiers connexes, qui serviront de base à la préparation des plans de projet et des budgets connexes (c’est-à-dire les estimations de coûts, les feuilles de travail pour l’analyse des coûts, les rapports du maître d’ouvrage, les paiements d’honoraires, les factures mensuelles de construction, les ventilations des coûts principaux, les estimations des conditions générales et les rapports sur les coûts de main-d’œuvre) ;
• Examiner et approuver les rapports de projet hebdomadaires et mensuels des consultants de projet et des entrepreneurs individuels ;
• Préparer des rapports périodiques sur l’état d’avancement des projets à l’intention de la Secrétaire exécutive, de l’équipe de la direction de la CEA et du Siège de l’ONU, conformément aux processus de gouvernance à déterminer, y compris pour présentation à des organes intergouvernementaux tels que le Comité consultatif pour les questions administratives et budgétaires (CCQAB), le Comité du programme et de la coordination (CPC) et l’Assemblée générale, en veillant à la qualité et à l’intégrité des données qui y figurent ;
• Faire office de secrétaire de tout comité directeur des projets ; préparer tous les documents et informations nécessaires aux réunions liées aux projets ;
• Recruter le personnel, gérer, guider, développer et former le personnel sous sa supervision en tenant dûment compte des politiques de répartition géographique et d’équilibre entre les sexes, entre autres ;
• Effectuer des tâches supplémentaires à la demande de la direction de la CEA.

Compétences

Professionnalisme : Connaissance approfondie de la planification et de l’exécution de bout en bout de projets de construction de grande envergure dans un contexte international, y compris les codes et normes de construction les plus performants et les exigences contractuelles, financières et juridiques connexes. Capacité à concevoir, à mettre en œuvre et à contrôler de grands projets d’investissement du point de vue des délais, du budget et de la qualité de la prestation. Capacité à produire des rapports et des documents très bien rédigés à cet égard, grâce à une expertise technique adéquate. Capacité à appliquer dans des situations professionnelles les règles, règlements, politiques et directives de l’ONU, qui seraient mis à disposition. Savoir utiliser les technologies et systèmes informatiques pertinents. Aptitude à travailler avec des personnes de cultures et de professions diverses. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations.

Aptitude à planifier et à organiser : Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Sens des responsabilités : Assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements. Livrer les produits dont on a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité. Se conformer aux règles et procédures de l’Organisation. Soutenir ses subordonnés, les encadrer et assumer la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées. Prendre personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Qualités de chef : Servir de modèle à son entourage ; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés ; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises ; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis ; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable ; s’investir dans le changement et le progrès ; ne pas se cantonner dans le statu quo ; avoir le courage de prendre des positions impopulaires. Prendre l’initiative et la responsabilité de tenir compte des questions de genre et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités. Faire la preuve d’une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs masculins et féminins et manifester la volonté d’atteindre cet objectif.

Suivi du comportement professionnel : Déléguer les pouvoirs, l’autorité et la compétence requis à ses subordonnés ; veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous ; estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences ; suivre l’avancement du travail au regard des échéances, s’entretenir régulièrement avec ses subordonnés des résultats qu’ils obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires ; encourager le risque et soutenir la créativité et l’initiative ; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs ; faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master ou du doctorat en génie, architecture ou dans une discipline apparentée. À défaut, un diplôme universitaire du premier cycle (licence ou équivalent), assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente, pourra être accepté.

Un master/maîtrise en administration des affaires (MBA) est un atout.

Job - Specific Qualification

Une certification professionnelle ou l’adhésion à des instituts agréés tels que le Project Management Institute/ PRINCE, FIDIC et/ou des instituts professionnels d’ingénierie ou d’architecture est demandée.

Expérience professionnelle

Au moins dix ans d’expérience, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans la gestion de projets de construction ou de rénovation à grande échelle faisant intervenir de multiples parties prenantes dans un cadre international sont requis. Cette expérience doit comprendre la conception de projets intégrés à grande échelle, la planification intégrée des projets, la gestion des risques, les contrôles de l’exécution du financement des projets, ainsi que la rédaction et la présentation de rapports techniques et non techniques complets.

Une expérience et une expertise des outils logiciels de gestion de projet, tels que MS Project/ CADD/ Revit, et/ou des outils spécialisés de construction et d’ingénierie, sont demandées.

Des antécédents avérés de livraison et de contrôle efficaces en termes de délais et de budget sont demandés.

Une expérience réussie de collaboration avec des commissions et des partenaires externes est souhaitable.

Une expérience de la présentation d'exposés écrits et oraux, en anglais, à de hauts fonctionnaires est demandée.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais est exigée et la connaissance du français est souhaitable. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est un atout.

Méthode d'évaluation

L’évaluation des candidat(e)s qualifié(e)s pourra inclure un exercice d’évaluation, éventuellement suivi d’un entretien d’appréciation des compétences.

Notice spéciale

• Ce poste temporaire n’est vacant que pendant une période de 11 mois. Si le/la candidat(e) sélectionné(e) est un(e) fonctionnaire du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies, il s’agira d’une affectation temporaire.

• Si cette vacance de poste temporaire peut permettre au/à la candidat(e) sélectionné(e) d’acquérir de l’expérience, elle ne porte que sur une période limitée et ne préjuge en rien de la sélection du/de la futur(e) titulaire du poste.

• Pour cette vacance de poste temporaire, le droit de faire acte de candidature pourrait être limité aux « candidats internes », qui ont été recrutés à l’issue d’un concours, dont les modalités sont prévues par la disposition 4.16 du Règlement du personnel, ou d’une procédure de sélection sanctionnée par un organe central de contrôle, comme prévu par la disposition 4.15 dudit Règlement.

• Les fonctionnaires des organisations appliquant le régime commun des Nations Unies qui atteindront l’âge réglementaire de départ à la retraite au cours de la période considérée ne peuvent pas se porter candidats. Le fait de faire acte de candidature ou d’être sélectionné pour cette vacance de poste temporaire est sans effet sur l’âge réglementaire de départ à la retraite, cette date ne pouvant être repoussée.

• Les retraités ayant dépassé l’âge de départ obligatoire à la retraite qui souhaitent être considérés pour cet emploi temporaire, doivent sélectionner « départ à la retraite » pour le motif de leur départ. Les retraités ne peuvent être employés par l’Organisation que si les conditions suivantes sont remplies : a) l’Organisation ne peut faire face à ses besoins opérationnels, aucun fonctionnaire qualifié n’étant disponible pour exercer les fonctions considérées ; b) l’engagement proposé n’a pas d’effets préjudiciables sur les perspectives de carrière ou les possibilités de réaffectation d’autres fonctionnaires et constitue un moyen économique et rationnel de répondre aux besoins du service.

Pour l’Organisation des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement et l’emploi du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité, tout en tenant compte de la diversité géographique. Toutes les décisions de recrutement sont prises sur la base des qualifications des candidates et candidats et des besoins de l’Organisation. L’Organisation des Nations Unies s’engage à créer un environnement diversifié et inclusif et à instaurer un climat de respect mutuel. Elle recrute et emploie les membres de son personnel quels que soient leur identité de genre, leur orientation sexuelle, leur race, leur religion, leur origine culturelle ou ethnique ou leur handicap. Des aménagements raisonnables peuvent être prévus pour faciliter la participation des candidates ou candidats handicapé(e)s aux procédures de recrutement lorsque cela est indiqué et demandé dans le dossier de candidature.

Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies tient à ce que son personnel comprenne autant de femmes que d’hommes ; les candidatures féminines sont vivement encouragées.

Pour pouvoir poser leur candidature, les fonctionnaires du Secrétariat doivent avoir à leur actif le nombre requis de mutations latérales, lesquelles seront indiquées dans la notice personnelle et la lettre de couverture.

L’engagement ou l’affectation et le renouvellement du poste sont subordonnés à la disponibilité du poste ou des fonds, à l’approbation du budget et à la prorogation du mandat.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2023 United Nations. All rights reserved