vacance de poste

Intitulé publication: Spécialiste des droits de l'homme, P3
Intitulé code d’emploi: Spécialiste des droits de l’homme
Département / Bureau: Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali
Lieu d'affectation: BAMAKO
Période de candidature: 16 juin 2022 - 30 juin 2022
No de l’appel á candidature: 22-Human Rights Affairs-MINUSMA-184089-F-Bamako (M)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Ce poste est situé au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée de stabilisation des Nations Unies au Mali (MINUSMA) à Bamako. Bamako est classé comme un lieu d'affectation "D" et un lieu d'affectation hors famille. Le titulaire du poste travaillera au sein de la Division des droits de l'homme et de la protection et relèvera du chef d'équipe de l'unité d'enquête.

Responsabilités

Dans le cadre des pouvoirs qui lui sont délégués, le responsable des droits de l'homme sera chargé des tâches suivantes :
Planifie et coordonne les activités liées aux mandats thématiques et nationaux sur les droits de l'homme, y compris dans une perspective de genre .
Définit le plan de travail pour le domaine attribué conformément aux termes de référence établis ;
Effectue un travail de surveillance et de vérification sur le terrain par le biais de visites régulières ; assure le suivi de différents cas et situations dans la région d'affectation.
Effectue des recherches et des analyses approfondies sur les questions/événements relatifs aux droits de l'homme et évalue leur impact sur la situation des droits de l'homme dans la région ou le pays assigné ; travaille avec divers acteurs des droits de l'homme, notamment des organisations de la société civile, des institutions nationales, des gouvernements et des agences des Nations unies pour faire progresser la situation des droits de l'homme dans le pays.
Recueille et analyse les données et les indicateurs relatifs aux droits de l'homme dans le pays/la région d'affectation, y compris les données et les indicateurs sexospécifiques.
Établir et maintenir le contact avec les autorités nationales, les groupes armés, la société civile, les agences, fonds et programmes des Nations unies ayant des mandats complémentaires, et d'autres partenaires pertinents, afin d'informer sur la situation des droits de l'homme dans la zone de mission et de donner des conseils sur les questions stratégiques et politiques pour mieux protéger et promouvoir les droits de l'homme ;
Veille à ce que les questions relatives aux droits de l'homme, y compris les considérations liées à l'égalité des sexes, soient intégrées dans les efforts et les programmes politiques, humanitaires et économiques.
Travaille avec d'autres composantes de l'opération de paix de l'ONU, y compris la police et l'armée, pour intégrer les considérations relatives aux droits de l'homme dans la planification et l'examen de leurs programmes et opérations, notamment en élaborant des procédures et des politiques, le cas échéant.
Contribuer à divers rapports, communications, briefings, déclarations, etc., y compris à l'intention des organes décisionnels.
Contribuer à l'intégration des droits de l'homme dans l'action humanitaire, en participant aux activités de préparation et de réponse aux urgences, y compris dans le travail du Cluster Protection, le cas échéant ;
Conçoit, dispense, coordonne et évalue les programmes de formation aux droits de l'homme destinés aux fonctionnaires nationaux, aux groupes armés, aux représentants de la société civile, aux organisations non gouvernementales (ONG) de défense des droits de l'homme et aux autres parties prenantes nationales ;
Travailler avec les autorités nationales et la société civile pour la mise en place de processus de justice transitionnelle et l'établissement de mécanismes de responsabilité et de compensation, le cas échéant ;
Assurer, coordonner et superviser l'entrée en temps voulu de cas précis et vérifiés de droits de l'homme dans une base de données établie ; effectuer un contrôle de qualité et fournir des statistiques et des rapports de tendance, le cas échéant ;
Contribuer à la coordination et à la mise en œuvre du plan de travail en matière de droits de l'homme ; évaluer ou contribuer à l'évaluation de ses progrès et proposer des ajustements si nécessaire ;
Effectuer d'autres tâches connexes, le cas échéant.

Compétences

Professionnalisme :
Connaissance des questions relatives aux droits de l'homme dans la région et capacité à identifier les problèmes connexes dans leurs dimensions politiques, ethniques, raciales, d'égalité des sexes et socio-économiques. Connaissance des mandats institutionnels des organisations des droits de l'homme, des politiques et des procédures en vigueur. Compétences en matière de recherche et d'analyse, y compris la capacité à identifier et à participer à la résolution des problèmes liés aux droits de l'homme. Capacité à identifier des sources pour la collecte de données, à rechercher et à analyser des informations et à rédiger des rapports sur les droits de l'homme. Capacité à évaluer et à intégrer des informations provenant de diverses sources et à évaluer l'impact sur la situation des droits de l'homme dans la zone d'affectation. Être fier de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet traité ; être consciencieux et efficace dans le respect des engagements, des délais et des résultats ; être motivé par des préoccupations professionnelles plutôt que personnelles ; faire preuve de persévérance face à des problèmes ou des défis difficiles ; rester calme dans des situations stressantes. Prend la responsabilité d'intégrer les perspectives de genre et de garantir la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines de travail.

Responsabilité :
Assume toutes ses responsabilités et honore ses engagements. Fournit les résultats dont il a la responsabilité dans les délais prescrits et en respectant les normes de coût et de qualité. Opère en conformité avec les règles et règlements de l'organisation. Soutenir ses subordonnés, les superviser et assumer la responsabilité des tâches qui lui sont déléguées. Assumer la responsabilité de ses propres manquements et de ceux de l'unité de travail, le cas échéant.

Travail d'équipe :
Travaille en collaboration avec ses collègues pour atteindre les objectifs de l'organisation. Sollicite la contribution des autres en valorisant sincèrement leurs idées et leur expertise ; est disposé à apprendre des autres. Place l'agenda de l'équipe avant son agenda personnel. Soutient et agit conformément à la décision finale du groupe, même si cette décision ne reflète pas entièrement sa propre position. Partage le mérite des réalisations de l'équipe et accepte la responsabilité conjointe des lacunes de l'équipe.

Communication :
Parle et écrit clairement et efficacement. Écoute les autres, interprète correctement les messages des autres et y répond de manière appropriée. Pose des questions pour clarifier les choses et montre son intérêt pour une communication bidirectionnelle. Adapte le langage, le ton, le style et le format à l'auditoire. Fait preuve d'ouverture en partageant l'information et en tenant les gens informés.

Formation

Un diplôme universitaire avancé (master ou diplôme équivalent) en droit, droits de l'homme,
les sciences politiques, les relations internationales, les sciences sociales ou un domaine connexe. Un diplôme universitaire de premier niveau
universitaire de premier niveau combiné à deux années supplémentaires d'expérience qualifiée peut être
être accepté en lieu et place du diplôme universitaire supérieur.

Expérience professionnelle

Un minimum de cinq ans d'expérience à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans les domaines des droits de l'homme, des affaires politiques, des relations internationales, du droit ou dans un domaine connexe est requise.

Une expérience de travail dans un contexte de conflit ou de post-conflit, en dehors du pays d'origine, est requise.

Expérience en matière de surveillance et de rapports sur les droits de l'homme requise.

Expérience du travail de protection des droits de l'homme, y compris en s'engageant auprès de groupes armés pour la protection des civils requise.

Une expérience dans la région du lieu d'affectation est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L'anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat des Nations Unies. Pour ce poste annoncé, la maîtrise du français et de l'anglais est requise.

Méthode d'évaluation

L'évaluation des candidats qualifiés peut comprendre un exercice d'évaluation qui sera suivi d'un entretien basé sur les compétences.

Notice spéciale

Cette offre d'emploi "Recruter à partir d'une liste" n'est ouverte qu'aux candidats inscrits sur des listes déjà approuvées, à la suite d'un examen par un organe central de contrôle des Nations Unies. Seuls les candidats inscrits sur des listes de candidats ayant des fonctions similaires et de même niveau sont considérés comme des candidats éligibles. Les candidats éligibles reçoivent un courriel les invitant à postuler. Les candidats inscrits sur une liste ne sont encouragés à postuler que s'ils sont intéressés et disponibles pour occuper le poste au(x) lieu(x) d'affectation spécifié(s) dans l'offre d'emploi. Le fait de postuler à cette ouverture de poste implique l'attente d'accepter l'offre, si elle est sélectionnée.

La prolongation de l'engagement est soumise à l'extension du mandat et/ou à la disponibilité des fonds. Les membres du personnel sont soumis à l'autorité du Secrétaire général et peuvent être affectés par lui. Dans ce contexte, tous les fonctionnaires sont censés changer périodiquement de fonctions au cours de leur carrière, conformément aux règles et procédures établies. Le Secrétariat des Nations Unies s'est engagé à atteindre un équilibre de 50/50 entre les sexes dans son personnel. Les femmes sont fortement encouragées à postuler pour ce poste. Conformément à la section 7.11 de l'instruction administrative ST/AI/2012/2/Rev.1, les candidats recrutés par le biais du programme des jeunes professionnels qui n'ont pas servi pendant au moins deux ans dans le poste de leur affectation initiale ne peuvent pas postuler à ce poste. Aux Nations Unies, la considération primordiale dans le recrutement et l'emploi du personnel est la nécessité d'assurer les plus hautes normes d'efficacité, de compétence et d'intégrité, en tenant dûment compte de la diversité géographique. Toutes les décisions en matière d'emploi sont prises sur la base des qualifications et des besoins de l'organisation. L'Organisation des Nations Unies s'engage à créer un environnement diversifié et inclusif dans le respect mutuel. L'ONU recrute et emploie du personnel sans distinction d'identité de genre, d'orientation sexuelle, de race, de religion, d'origine culturelle et ethnique ou de handicap. Les candidats handicapés peuvent bénéficier d'aménagements raisonnables pour faciliter leur participation au processus de recrutement, s'ils le demandent et l'indiquent dans leur candidature.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2022 United Nations. All rights reserved