vacance de poste

Intitulé publication: Spécialiste du règlement des différends, P4
Intitulé code d’emploi: Spécialiste du règlement des conflits
Département / Bureau: Bureau des services d’ombudsman et de médiation des Nations Unies
Lieu d'affectation: ENTEBBE
Période de candidature: 02 août 2022 - 15 septembre 2022
No de l’appel á candidature: 22-Ombudsman-OMBUDSMAN-185478-R-Entebbe (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Le poste est à pourvoir au Bureau régional d’Entebbe du Bureau des services d’ombudsman et de médiation des Nations Unies. Celui-ci relève du Bureau des services d’ombudsman et de médiation des Nations Unies, qui fournit des services indépendants, confidentiels et neutres de règlement des différends au personnel des Nations Unies dans l’ensemble du Secrétariat.

Le Bureau régional d’Entebbe offre des services informels de règlement des différends au personnel des Nations Unies déployé en Ouganda, ainsi qu’aux bureaux et missions de maintien de la paix dans la région. Le (la) titulaire relève de l’ombudsman régional(e).

Responsabilités

Sous la supervision directe de l’ombudsman régional(e) comme premier(ère) notateur(trice) et du (de la) coordonnateur(trice) régional(e) comme deuxième notateur(trice), le (la) titulaire s’acquitte des fonctions ci-après:

1. Traiter les dossiers des membres du personnel et des autres personnes qui peuvent avoir recours aux services du Bureau des services d’ombudsman et de médiation des Nations Unies (visiteurs) afin de répondre à toute préoccupation liée à l’environnement de travail. Le traitement de ces dossiers doit reposer sur une parfaite compréhension des principes de confidentialité, d’indépendance, de neutralité et d’impartialité.
• Examiner et analyser la situation, définir et présenter différentes options quant aux suites à donner dans le cadre du système des Nations Unies et de ses règles, y compris en fournissant des informations et des références pertinentes.
• Offrir un accompagnement professionnel en matière de règlement de différends afin de permettre aux visiteurs de résoudre leurs propres problèmes sans avoir à recourir à des supérieurs ou à des moyens formels.
• Conduire une enquête informelle avec l’accord du visiteur, ce qui implique une prise de contact avec les autres parties concernées (supérieurs hiérarchiques, personnel des ressources humaines, administrateurs).
• Engager un va-et-vient diplomatique entre le visiteur et les parties respectives concernées, en vue de favoriser une communication meilleure et directe ou une meilleure compréhension des positions de chacun, afin de trouver des solutions mutuellement acceptables.
• Servir de médiateur(trice) et faciliter les négociations entre les parties concernées en tant que tiers neutre.
• Effectuer des visites officielles régulières pour fournir en personne des services informels de règlement des différends aux membres du personnel en poste dans les lieux d’affectation et les missions relevant du Bureau d’Entebbe.
• Avoir des discussions avec l’équipe dirigeante, si nécessaire.
• Effectuer des visites officielles prolongées en faisant preuve de souplesse afin de fournir en personne des services informels de règlement des différends aux membres du personnel en poste dans d’autres lieux d’affectation et missions, selon les besoins du Bureau.
2. Dans le cadre du mandat confié à l’Ombudsman pour contribuer à améliorer l’Organisation en mettant en évidence les problèmes et les tendances structurels, et en mettant au point des solutions pour y remédier :
• Participer au processus de communication permanente des problèmes systémiques soulevés par les dossiers traités, les tendances observées et les enseignements tirés ;
• Contribuer à la rédaction du rapport annuel du Bureau à l’Assemblée générale au sujet des tendances et des problèmes systémiques recensés et formuler des recommandations pour y remédier.
3. Présenter des exposés devant des publics divers dans le cadre des efforts de sensibilisation et animer des ateliers de perfectionnement des compétences en matière de règlement des différends, dans le cadre des activités menées par le Bureau.
4. Se tenir au courant des évolutions dans le domaine du règlement informel des différends et au sein de l’Organisation, en particulier en ce qui concerne les politiques et pratiques en matière de ressources humaines. Entretenir un service de médiation hautement professionnel et centré sur le client au sein du Bureau des services d’ombudsman et de médiation des Nations Unies.
5. Entreprendre toute autre tâche ou projet spécial permettant d’aider le Bureau des services d’ombudsman et de médiation des Nations Unies à s’acquitter de ses fonctions, selon les besoins, notamment des recherches et des contributions à diverses activités.
6. Assurer la fonction d’administrateur(trice) chargé(e) du Bureau régional en cas de besoin et aider à superviser les fonctionnaires moins expérimenté(e)s.

Compétences

• Professionnalisme : Posséder des compétences professionnelles avérées en matière de règlement des conflits, de recherche de solutions justes et équitables et de prévention des problèmes liés au travail. Être au fait des différentes méthodes pratiquées en matière de règlement des litiges et des conflits. Connaître les politiques et procédures de l’Organisation en matière de ressources humaines. Être capable d’établir et de maintenir d’excellentes relations avec une grande variété de partenaires et de parties prenantes. Être capable de travailler dans un contexte international et d’agir avec efficacité par-delà les cloisonnements structurels de l’Organisation ; faire preuve de respect et de compréhension face à la diversité, y compris le rôle qu’elle peut jouer sur le milieu de travail, dans les conflits éventuels et dans leur règlement. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité de tenir compte des questions de genre et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

• Aptitude à la communication : S’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit. Écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient. Poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue. Adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse. Partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.

• Souci du client : Considérer tous ceux auxquels est assurée la prestation de services comme des « clients » et chercher à voir les choses de leur point de vue. Établir et maintenir des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect. Discerner les besoins des clients et trouver les moyens d’y répondre. Suivre l’évolution de la situation des clients, sur les plans tant intérieur qu’extérieur, afin de pouvoir devancer les problèmes. Tenir les clients informés de l’avancement des projets. Tenir les délais pour la livraison des produits ou la prestation des services.

• Suivi du comportement professionnel : Déléguer les pouvoirs, l’autorité et la compétence requis à ses subordonnés. Veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous. Estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences. Suivre l’avancement du travail au regard des échéances. S’entretenir régulièrement avec ses subordonnés des résultats qu’ils obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires. Encourager le risque et soutenir la créativité et l’initiative. Appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs. Faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master dans le domaine du règlement des différends, de l’administration, des ressources humaines ou des sciences sociales, ou dans une discipline apparentée. À défaut, diplôme universitaire du premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine du règlement des conflits, du droit, de l’administration, de la gestion des ressources humaines ou des sciences sociales, ou dans un domaine connexe.

Une expérience du règlement des conflits dans des opérations sur le terrain est souhaitable.

Une expérience des modes alternatifs de règlement des différends est souhaitable.

Une expérience de la gestion de la performance du personnel, du mentorat et de l’encadrement est souhaitable.

Une expérience de la recherche de données, de l’établissement de rapports, de la présentation de rapports et de la formulation de recommandations à l’intention des haut(e)s responsables est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste à pourvoir, la maîtrise de l’anglais est exigée. La connaissance du français est souhaitable. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est souhaitable.

Méthode d'évaluation

Les candidat(e)s qualifié(e)s pourront être invité(e)s à participer à une évaluation puis, éventuellement, à un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

• Les fonctionnaires sont soumis(es) à l’autorité du (de la) Secrétaire général(e), qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils (elles) sont censé(e)s changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur.

• La nomination, l’affectation ou le renouvellement de l’engagement se feront sous réserve que le poste ou les fonds soient disponibles, que le budget soit approuvé ou que le mandat soit prorogé.

• Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies tenant à ce que son personnel comprenne autant de femmes que d’hommes, les candidatures de femmes sont fortement encouragées.

• Pour l’Organisation des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement et l’emploi du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes qui possèdent les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité, tout en tenant compte de la diversité géographique. Toutes les décisions de recrutement sont prises sur la base des qualifications des candidates et candidats et des besoins de l’Organisation. L’Organisation des Nations Unies s’engage à instaurer un climat où règnent diversité, inclusion et respect mutuel. Elle recrute et emploie des personnes quels que soient leur identité de genre, leur orientation sexuelle, leur race, leur religion, leur origine culturelle ou ethnique ou leur handicap. Des aménagements raisonnables peuvent être prévus pour faciliter la participation des candidates ou candidats handicapé(e)s aux procédures de recrutement lorsque cela est indiqué et demandé dans le dossier de candidature.

Charte des Nations Unies

Aux termes du paragraphe 3 de l’Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d’assurer à l’Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. Ne seront pas retenues les candidatures des personnes qui ont commis des violations du droit international des droits de l’homme, des violations du droit international humanitaire, des actes d’exploitation, d’atteintes ou de harcèlement sexuels, ou au sujet desquelles il existe des raisons plausibles de croire qu’elles ont été impliquées dans la commission de tels actes. L’expression « exploitation sexuelle » désigne le fait d’abuser ou de tenter d’abuser d’un état de vulnérabilité, d’un rapport de force inégal ou de rapports de confiance à des fins sexuelles, y compris mais non exclusivement en vue d’en tirer un avantage pécuniaire, social ou politique. On entend par « atteinte sexuelle » toute atteinte physique de nature sexuelle commise par la force, sous la contrainte ou à la faveur d’un rapport inégal, ou la menace d’une telle atteinte. Le harcèlement sexuel s'entend de tout comportement déplacé à connotation sexuelle raisonnablement propre ou de nature à choquer ou humilier, lorsqu'il entrave la bonne marche du service, est présenté comme une condition d'emploi ou crée au lieu de travail un climat d'intimidation, d'hostilité ou de vexation, et lorsque ce comportement est assez grave pour justifier le licenciement de son auteur. La candidature de personnes qui ont commis des infractions autres que des infractions mineures au code de la route ne sera pas retenue.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

La considération dominante dans l’engagement, la mutation ou la promotion du personnel est la nécessité de s’assurer les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité. En acceptant une offre d’engagement, les membres du personnel sont soumis(es) à l’autorité du Secrétaire général, qui peut leur assigner l’une quelconque des tâches ou l’un quelconque des postes de l’Organisation des Nations Unies, conformément à l’alinéa c) de l’article 1.2 du Statut du personnel. Dans ce contexte, tous les membres du personnel recrutés sur le plan international sont tenus de changer de fonctions périodiquement à l’intérieur d’un même lieu d’affectation ou dans un autre lieu d’affectation, dans les conditions fixées par le Secrétaire général.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils ou elles peuvent consulter le manuel d'instructions pour le candidat, en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à 11:59 p.m. (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2023 United Nations. All rights reserved