vacance de poste

Intitulé publication: Directeur du Bureau régional pour l’Afrique du Nord
Intitulé code d’emploi: CHIEF OF SERVICE, ECONOMIC AFFAIRS
Département / Bureau: ECONOMIC COMMISSION FOR AFRICA
Lieu d'affectation: RABAT
Période de candidature: 24 juin 2016 - 22 août 2016
No de l’appel á candidature: 16-Economic Affairs-ECA-62779-R-Rabat (G)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Notice spéciale

Les fonctionnaires sont soumis à l'autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. À ce titre, ils sont censés assumer périodiquement de nouvelles fonctions tout au long de leur carrière, conformément aux règles et procédures en vigueur.

Cadre organisationnel

Mandat et rôle de la Commission économique pour l’Afrique:
La Commission économique pour l’Afrique (CEA) a pour mandat de promouvoir le développement économique et social de ses 54 États membres, d’encourager l’intégration intra-régionale et de promouvoir la coopération internationale pour le développement de l’Afrique. Elle joue un double rôle en tant qu’organisme régional de l’Organisation des Nations Unies et en tant que partie intégrante du paysage institutionnel régional en Afrique.

Structure administrative et rattachement hiérarchique:
Le poste de Directeur du Bureau régional pour l’Afrique du Nord est basé à Rabat (Maroc); le/la titulaire rend compte directement à la Secrétaire exécutive adjointe chargée de la diffusion des produits de savoir. Ce poste relève du pilier Diffusion des produits de savoir de la CEA, qui comprend les entités suivantes: la Division de l’information et de la gestion du savoir; la Division du renforcement des capacités; la Division de l’administration, les bureaux régionaux sous-régionaux de la CEA et l’Institut africain de développement économique et de planification (IDEP). Les bureaux sous-régionaux donnent des conseils aux États membres et aux communautés économiques régionales, aux acteurs de développement sous régionaux en appui à l’intégration et aux initiatives sous-régionales et servent de facilitateurs de l’intégration des activités des organisations du système des Nations Unies opérant dans la sous-région.

Mandat du Bureau régional pour l’Afrique du Nord: La mission principale du Bureau sous-régional est de renforcer la capacité de ses États membres à formuler et mettre en œuvre, sur la base de données fiables, des politiques et programmes à même de contribuer à la transformation économique et sociale de l’Afrique du Nord. Le Bureau a vocation à faciliter le travail en réseau et l’échange d’informations parmi les acteurs du développement, tout en constituant un lien entre ces acteurs et la CEA. Les domaines prioritaires d’activité du Bureau sont l’analyse des dynamiques du développement économique et social et de l’intégration régionale, le développement social avec notamment les questions de genre et la jeunesse, le développement durable, avec un accent particulier sur la gestion des ressources naturelles, les effets du changement climatique et la sécurité alimentaire, les technologies, l’innovation et la gestion des connaissances. Le Bureau de la CEA en Afrique du Nord couvre sept pays: l’Algérie, l’Égypte, la Libye, le Maroc, la Mauritanie, le Soudan et la Tunisie.

Responsabilités

Sous la direction générale et la supervision directe de la Secrétaire exécutive adjointe chargée de la diffusion du savoir, et dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le Directeur du Bureau sous-régional exécute les tâches suivantes:

Leadership:
•Superviser la mise en œuvre de la vision et de la stratégie de la CEA dans le cadre de son appui à la transformation social et économique, avec un accent particulier sur les priorités et le contexte de la sous-région. Aligner les capacités et les ressources du Bureau sous-régional sur les priorités, le programme de travail et le plan d’activité de la CEA. Communiquer et traduire la vision en cadre programmatique opérationnel qui permet à tout le personnel de contribuer de façon effective à la réalisation des priorités de développement de la sous-région, conformément à la mission de la CEA;
•Coordonner les efforts de transformation du Bureau sous-régional en centre de données d’excellence afin de renforcer la capacité des États membres à formuler et mettre en œuvre, sur la base de données fiables, les politiques et programmes à même de contribuer à la transformation économique et sociale de l’Afrique du Nord;
•Fournir une direction stratégique et superviser la rédaction des profils de pays pour la sous-région de l’Afrique du Nord, ainsi que d’autres publications pertinentes;
•Fournir la direction stratégique intellectuelle dans les domaines prioritaires de la mission de la CEA en Afrique du Nord;

Planification stratégique et coordination:
•Participer activement au processus de planification stratégique de la CEA et mener la planification programmatique et opérationnelle du Bureau sous-régional; superviser la gestion des activités exécutées par le Bureau sous-régional et l’exécution rapide des programmes de fond et des activités prévues, et veiller à ce que les ressources voulues soient affectées à la réalisation des produits du programme de travail du Bureau sous-régional; coordonner les activités de différentes composantes tant au sein du Bureau sous-régional et de la CEA qu’avec d’autres entités du système des Nations Unies, selon qu’il convient;
•Coordonner et superviser l’établissement des rapports destinés aux organes intergouvernementaux comme le Comité intergouvernemental d’experts et la Conférence des ministres africains des finances, de la planification et du développement économique, ainsi que d’autres organes de décision, selon qu’il convient;
•Rendre compte aux organes intergouvernementaux de l’exécution du budget/programme ou des questions de programmation ou de fond, selon qu’il convient, notamment celles qui figurent dans les rapports semestriels et/ou annuels;
•Veiller à ce que les produits de recherche du Bureau sous-régional respectent des normes de haute qualité, que les rapports soient clairs, objectifs et fondés sur des données exhaustives. Faire en sorte que les produits des sections sous sa supervision satisfassent aux normes en vigueur avant l’achèvement, de façon à se conformer aux mandats pertinents et à être diffusés auprès des décideurs de la sous-région;
•Diriger et superviser l’organisation de réunions, séminaires, etc., portant sur des questions de fond et cordonner leur préparation technique;
•Coordonner l’appui technique et les services consultatifs aux États membres et aux communautés économiques régionales dans la région, en collaboration avec les divisions de la CEA concernées.

Gestion opérationnelle du Bureau:
•Entreprendre ou superviser les tâches programmatiques ou administratives nécessaires au fonctionnement du Bureau sous-régional, parmi lesquelles la mobilisation de ressources et de capacités, la préparation et l’exécution des budgets, la présentation de rapports sur l’exécution du budget et des programmes, et la préparation des intrants en vue d’une budgétisation axée sur les résultats à la CEA;
•Faire en sorte que le Bureau respecte l’ensemble des normes d’efficacité du tableau de bord des performances conçu par la CEA;
•Faire passer des entretiens aux candidats à des postes vacants, les évaluer et les recruter, en tenant dûment compte de la répartition géographique et de l’équilibre hommes-femmes;
•Gérer, orienter, faire progresser et former le personnel sous sa supervision, et évaluer le comportement professionnel des fonctionnaires;
•Favoriser l’esprit d’équipe et la communication au sein du personnel du Bureau sous-régional et avec d’autres institutions;
•Veiller à ce que des systèmes de gestion et de responsabilisation soient en place pour assurer une gestion transparente et efficiente des ressources du Bureau sous-régional.

Partenariat stratégique, mobilisation des ressources, communication et sensibilisation:
•Développer, établir et conduire des partenariats stratégiques avec les États membres dans la région, les communautés économiques régionales et les principaux partenaires nationaux et internationaux (bilatéraux et multilatéraux, système de développement des Nations Unies, centres de réflexion, milieux universitaires et organisations de la société civile);
•Diriger des campagnes d’information et s’employer à diffuser les produits de la sous-région et les publications phares de la CEA, et organiser des concertations nationales et sous-régionales sur des questions de développement, avec un accent particulier sur la transformation structurelle et l’intégration régionale;
•Appuyer la mise en œuvre des stratégies de gestion des connaissances et de communication de la CEA, y compris l’établissement des réseaux pertinents d’échange de connaissances et d’espaces de travail thématiques à l’intention des communautés de pratique;
•Conformément à la stratégie de renforcement des capacités de la CEA, identifier les questions prioritaires présentant un intérêt pour les États membres, les communautés économiques régionales (CER), les organisations intergouvernementales et autres parties prenantes, superviser la conceptualisation et la mise en œuvre d’initiatives stratégiques pertinentes, fournir des services consultatifs, des services de renforcement des capacités aux États membres, aux communautés économiques régionales et aux organisations intergouvernementales de la sous-région de l’Afrique du Nord;
•Tirer parti de la cohérence des actions et de la synergie à l’échelle du système des Nations Unies pour soutenir la transformation structurelle en Afrique du Nord et promouvoir un alignement, une cohérence et une coordination plus importants des programmes et parvenir à de meilleurs résultats dans la fourniture de services aux États membres, aux CER et aux organisations intergouvernementales dans la sous-région;
•Fournir une direction stratégique afin d’assurer le bon fonctionnement du Mécanisme de coordination sous-régionale et les liens avec le Mécanisme de coordination régionale.

Représentation:
•Représenter le Bureau sous-régional et la CEA à des réunions internationales, régionales ou nationales ou dans des instances de haut niveau, et fournir des opinions d’expert sur des questions de développement se rapportant au mandat et aux activités de la CEA;
•S’acquitter de toutes autres tâches particulières qui pourraient lui être confiées par le Secrétaire exécutif ou la Secrétaire exécutive adjointe chargée de la diffusion du savoir.

Compétences

Professionnalisme:
Compétences d’expert en matière de promotion du développement économique et social, notamment l’intégration régionale et le commerce; aptitude à établir des rapports et des documents sur des questions techniques et à examiner et revoir le travail des autres. Aptitude à appliquer les règles, règlements, politiques et directives des Nations Unies dans les situations de travail. Aptitude avérée à exécuter avec succès des programmes de développement économique, sectoriel et social et avoir fait ses preuves dans la constitution de réseaux en vue d’établir des relations de collaboration avec les pouvoirs publics et les organisations compétentes. Tire fierté de son travail et de ses réalisations; fait preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet; apporte à l'exécution de ces tâches la conscience et le souci d'efficacité voulus pour être en mesure d'honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d'obtenir les résultats escomptés; agit pour des motifs professionnels plutôt que personnels; persévère face aux obstacles et aux difficultés ; garde son calme dans les situations de crise. Prend la responsabilité d'intégrer le souci de l'égalité entre les sexes dans le cadre du travail et veiller à la participation égale des femmes et des hommes dans tous les domaines d'activité.

Aptitude à planifier et à organiser:
•Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues;
•Hiérarchiser les activités et tâches prioritaires; modifier les priorités en fonction des besoins;
•Prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien;
•Tenir compte des risques et des imprévus dans la planification;
•Suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu;
•Tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Sens des responsabilités:
•Assumer toutes ses responsabilités et honorer ses engagements;
•Livrer les produits dont on a la responsabilité dans les délais et au coût prévus, en se tenant aux normes de qualité;
•Se conformer aux règles et procédures de l’Organisation;
•Soutenir ses subordonnés, les encadrer et assumer la responsabilité des tâches qui leur sont déléguées;
•Prendre personnellement la responsabilité de ses propres erreurs et, le cas échéant, de celles de son service.

Qualités de chef:
•Servir de modèle à son entourage;
•Armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés;
•S’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises;
•Établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis;
•Prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable;
•S’investir dans le changement et le progrès; ne pas se cantonner dans le statu quo;
•Avoir le courage de prendre des positions impopulaires.

Suivi du comportement professionnel:
•Aptitude à déléguer les pouvoirs, l’autorité et la compétence requis à ses subordonnés;
•Veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous;
•Estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences;
•Suivre l’avancement du travail au regard des échéances;
•S’entretenir régulièrement avec ses subordonnés des résultats qu’ils obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires;
•Encourager le risque et soutenir la créativité et l’initiative;
•Appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs;
•Faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Un diplôme universitaire du niveau maîtrise/master en économie, gestion du développement ou dans une discipline apparentée est exigé ou, à défaut, diplôme de premier cycle assorti de l’expérience voulue. À défaut, un diplôme de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience professionnelle pertinente peut être accepté. Un doctorat en économie ou économie du développement serait un atout.

Expérience professionnelle

Sont exigées: au moins quinze années d’expérience professionnelle à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés dans le domaine de la recherche, de la gestion et de l’analyse des questions de développement socioéconomique en Afrique; des capacités avérées de gestion de programmes de développement dans des entités internationales; une expérience de la facilitation et de la conduite de processus intergouvernementaux, ainsi que de la gestion des tâches et fonctions d’un projet multidisciplinaire; et une aptitude à diriger une équipe de spécialistes dans une activité interdisciplinaire. Une expérience de l’intégration régionale et de la transformation économique structurelle dans le contexte de l’Afrique est souhaitable.

Connaissances linguistiques

La maîtrise d’une des deux langues de travail du Secrétariat de l’ONU, l’anglais ou le français (tant à l’oral qu’à l’écrit) est exigée; la connaissance de l’autre langue de travail est souhaitable. La connaissance de l’arabe est très souhaitable.

Méthode d'évaluation

Les candidats qualifiés pourront être invités à participer à une épreuve d’évaluation et à un entretien axé sur les compétences.

Charte des Nations Unies

En vertu du paragraphe 3 de l'Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d'assurer à l'Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d'intégrité, notamment mais non exclusivement s’agissant du respect du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les candidats pourront faire l’objet d’une présélection sur la base de ces critères, notamment mais non exclusivement dans le but de vérifier s’ils ont commis ou sont soupçonnés d’avoir commis des infractions pénales ou des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils peuvent consulter le Guide rapide « Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d'instructions pour le candidat (en anglais seulement), en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises relatives à leur qualification, notamment mais non exclusivement, à leur formation, leur expérience professionnelle et leurs compétences linguistiques, conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Les candidats seront exclus de la procédure d'examen s'il n'est pas démontré dans leur candidature qu'ils répondent à tous les critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation. Ils sont tenus de fournir des informations complètes et précises. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2022 United Nations. All rights reserved