vacance de poste

Intitulé publication: Administrateur de programme (hors classe) (Développement alternatif et santé)
Intitulé code d’emploi: SENIOR DRUG CONTROL AND CRIME PREVENTION OFFICER
Département / Bureau: UNITED NATIONS OFFICE ON DRUGS AND CRIME
Lieu d'affectation: KABUL
Période de candidature: 23 septembre 2016 - 22 octobre 2016
No de l’appel á candidature: 16-Drug Control and Crime Prevent-UNODC-66911-R-Kabul (E)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Notice spéciale

Le poste est financé sur un projet et ne sera pourvu que si les fonds nécessaires sont disponibles. L’engagement initial sera d’un an, et il ne sera prolongé que si le mandat est prorogé et/ou si les fonds nécessaires sont disponibles.

Pour pouvoir poser leur candidature, les fonctionnaires du Secrétariat doivent avoir à leur actif le nombre requis de mutations latérales ou géographiques, lesquelles seront indiquées dans la notice personnelle et la lettre de couverture. 

Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils sont censés changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur.

Kaboul est un lieu d’affectation classé E où les familles ne sont pas autorisées.

Cadre organisationnel

Le poste est à pourvoir au Bureau de pays de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) en Afghanistan, à Kaboul. Sous la supervision directe du Représentant de l’ONUDC au Bureau de l’Afghanistan et/ou du responsable désigné, le titulaire fait office de spécialiste du programme et de l’équipe consacrés au développement alternatif au sein du Bureau, de coordonnateur du programme et de l’équipe consacrés à la santé, et de responsable du Sous-Programme 3 du Programme de pays pour l’Afghanistan pour la période 2016-2019, relatif au développement durable et à la santé.

Les équipes chargées du développement alternatif et de la santé sont actuellement constituées d’une quarantaine de personnes, en poste à Kaboul et dans les cinq bureaux provinciaux situés à Faizabad, Hérat, Jalalabad, Kandahar et Mazar.

Pour plus d’informations sur l’ONUDC, veuillez consulter notre site Web: www.unodc.org.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le titulaire exerce les fonctions suivantes:

•Diriger la planification stratégique de l’équipe chargée du Sous-Programme 3 (Développement alternatif et santé) et recenser de nouveaux domaines dans lesquels des projets pourraient être menés, en assurant la cohérence avec le Plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement et d’autres priorités et stratégies de l’ONUDC, et prendre des mesures pour affronter les nouveaux problèmes et saisir les occasions qui se présentent dans les domaines du développement alternatif et de la santé;

•Assurer la direction stratégique et la gestion du programme consacré au développement alternatif et à la santé;

•Servir de conseiller auprès des hauts fonctionnaires du Bureau de pays en Afghanistan et de l’ONUDC sur les questions stratégiques et programmatiques intéressant tous les aspects du développement alternatif et de la santé, y compris l’aide de proximité au niveau provincial;

•Donner des conseils techniques avisés aux responsables politiques afghans sur tous les aspects se rapportant à la lutte contre les stupéfiants, à la mise en place de moyens de subsistance et à la santé, notamment au Ministère de la lutte contre les stupéfiants, au Ministère du relèvement et du développement rural et au Ministère de l’agriculture, de l’irrigation et de l’élevage;

•Établir et entretenir des relations de travail étroites avec les partenaires, y compris les donateurs et d’autres institutions externes, selon qu’il convient; coordonner les efforts déployés par les partenaires internationaux pour renforcer les capacités de développement alternatif et de lutte contre les stupéfiants et pour développer les moyens de subsistance, afin d’adopter une approche intégrée en matière de développement, et nouer des liens étroits avec les organisations et les missions diplomatiques pour l’élaboration et la diffusion des politiques et stratégies relatives à la lutte contre les stupéfiants et à la mise en place de moyens de subsistance;

•Assurer la cohérence de toutes les activités du programme avec les programmes nationaux prioritaires afghans, la stratégie nationale de contrôle des drogues et les politiques associées, le Plan-cadre des Nations Unies pour l’aide au développement et les autres priorités et stratégies de l’ONUDC; recenser les synergies et les besoins communs, ainsi que les possibilités d’action;

•Gérer les programmes et projets connexes, notamment surveiller leur mise en œuvre et veiller au respect des normes et procédures de l’ONUDC; assurer le contrôle stratégique de la planification, de la budgétisation, de la mise en œuvre et du suivi des programmes et projets en consultation avec l’équipe chargée des opérations;

•Définir et développer de nouveaux domaines d’activité;

•Veiller à l’établissement, dans le respect des délais, de rapports de qualité sur toutes les activités du programme;

•Superviser et planifier le travail et guider le personnel du projet, encourager le travail d’équipe et la communication parmi les membres du personnel;

•Effectuer des déplacements et des missions en Afghanistan et dans d’autres pays;

•Participer à des réunions et conférences de haut niveau en rapport avec le mandat confié à l’ONUDC en matière de lutte contre les stupéfiants;

•S’acquitter de toute autre tâche connexe qui pourrait lui être confiées.

Compétences

Professionalism: connaître les politiques et les pratiques en matière de contrôle des drogues et de prévention du crime au niveau international, les mandats de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime ainsi que les principaux faits nouveaux et problèmes propres aux domaines fonctionnels et techniques dont celui-ci s’occupe. Avoir des connaissances et des compétences pointues, sur le fond et du point de vue technique, sur tous les aspects de la lutte contre les stupéfiants, notamment sur les questions relatives au développement alternatif et à la santé. Disposer de compétences théoriques et analytiques avérées permettant de formuler des politiques, programmes, stratégies et recommandations. Savoir discerner les problèmes, les créneaux et les risques stratégiques. Être capable de définir et faire prévaloir une orientation générale qui emporte l’adhésion de ses collègues. Être en mesure de faire bien comprendre les liens existant entre la stratégie de l’Organisation et les objectifs de travail de l’unité. Disposer de compétences techniques et d’un sens de l’innovation manifestés par une aptitude à planifier, élaborer et administrer des activités ou à superviser ces tâches. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels; persévérer face aux obstacles et aux difficultés; garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

Souci du client: considérer tous ceux auxquels est assurée la prestation de services comme des “clients” et chercher à voir les choses de leur point de vue; établir et maintenir des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect; discerner les besoins des clients et trouver les moyens d’y répondre; suivre l’évolution de la situation des clients, sur les plans tant intérieur qu’extérieur, afin de pouvoir devancer les problèmes; tenir les clients informés de l’avancement des projets; tenir les délais pour la livraison des produits ou la prestation des services.

Aptitude à planifier et à organiser: définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires; modifier les priorités en fonction des besoins; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien.

Responsabilisation des subordonnés: Déléguer, exposer clairement ce que l’on attend de ses collaborateurs et leur donner toute la latitude voulue; encourager chacun à se fixer des objectifs ambitieux; exiger de chacun qu’il réponde des résultats obtenus dans son domaine de responsabilité; apprécier à leur juste valeur l’apport et la compétence de chacun; témoigner de son appréciation et récompenser les résultats et l’effort; faire participer chacun à la prise des décisions qui le concernent.

Qualités de chef: servir de modèle à son entourage: armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable; s’investir dans le changement et le progrès; ne pas se cantonner dans le statu quo; avoir le courage de prendre des positions impopulaires. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités; montrer qu’on connaît bien les stratégies visant à équilibrer les effectifs d’hommes et de femmes et qu’on tient à contribuer à la réalisation de cet objectif.

Formation

Un diplôme universitaire du niveau du master en développement international, en administration publique, en économie, en sciences politiques ou sociales, ou dans une discipline apparentée est exigé. À défaut, un diplôme de premier cycle dans un domaine similaire assorti de deux années supplémentaires d’expérience professionnelle pertinente peut être accepté.

Expérience professionnelle

Au moins 10 années d’expérience, à des niveaux de responsabilité croissante, de la gestion de projets ou de programmes dans le domaine de la lutte contre les stupéfiants, de la mise en place de moyens de subsistance ou du développement alternatif, assorties d’une expérience dans les pays en développement, sont exigées. Une expérience de la prestation de services consultatifs et une expérience pratique de la conception, du suivi et de l’évaluation de projets de développement, ainsi que de l’établissement de liens entre les organisations internationales et les administrations nationales, sont exigées. La diplomatie, le respect de la diversité culturelle et une disposition à travailler dans un milieu où règne l’insécurité, ainsi qu’une sensibilisation aux conditions de vie et de travail en Afghanistan, par le biais d’expériences dans la région ou dans d’autres pays sortant d’un conflit, sont exigés. Une connaissance du contexte de la lutte contre les drogues (par exemple, surveillance des cultures illicites et développement de moyens de subsistance alternatifs) et/ou des questions de gouvernance dans un pays sortant d’un conflit est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais, assortie d’une excellente aptitude à la rédaction et à la communication, est requise. La connaissance d’une autre langue officielle de l’Organisation est un atout.

Méthode d'évaluation

L’évaluation des candidats qualifiés pourrait inclure un exercice d’évaluation, pouvant être suivi d’un entretien d’appréciation des compétences.

Charte des Nations Unies

En vertu du paragraphe 3 de l'Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d'assurer à l'Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d'intégrité, notamment mais non exclusivement s’agissant du respect du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les candidats pourront faire l’objet d’une présélection sur la base de ces critères, notamment mais non exclusivement dans le but de vérifier s’ils ont commis ou sont soupçonnés d’avoir commis des infractions pénales ou des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils peuvent consulter le Guide rapide « Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d'instructions pour le candidat (en anglais seulement), en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises relatives à leur qualification, notamment mais non exclusivement, à leur formation, leur expérience professionnelle et leurs compétences linguistiques, conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Les candidats seront exclus de la procédure d'examen s'il n'est pas démontré dans leur candidature qu'ils répondent à tous les critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation. Ils sont tenus de fournir des informations complètes et précises. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved