vacance de poste

Intitulé publication: Spécialiste de la gestion des programmes, établissements humains (conseiller en matière de prise en compte des dynamiques de conflit), P4
Intitulé code d’emploi: Programme Management Officer, Human Settlements
Département / Bureau: UNITED NATIONS HUMAN SETTLEMENTS PROGRAMME
Lieu d'affectation: GOMA
Période de candidature: 21 décembre 2016 - 18 février 2017
No de l’appel á candidature: 16-Human Settlements-UNHABITAT-69631-R-Goma (E)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Notice spéciale

Le poste à pourvoir est à pourvoir pour une durée initiale d’un an renouvelable. Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du (de la) Secrétaire général(e), qui décide de leur affectation. Dans ce contexte, tous les fonctionnaires sont censés assumer, périodiquement, de nouvelles fonctions durant leur carrière, conformément aux règles et procédures établies. Il est vivement recommandé à tous les candidats de poser leur candidature en ligne aussitôt que possible après la publication de l’avis de vacance de poste et bien avant la date limite indiquée. Un accusé de réception est envoyé à tous ceux qui ont donné leur adresse électronique. Si vous ne recevez pas un tel accusé de réception dans les 24 heures, il se peut que votre candidature n’ait pas été bien reçue. Si le problème persiste, veuillez demander une assistance technique en cliquant sur le lien « Besoin d’aide? » dans Inspira.

Cadre organisationnel

Le Programme des Nations Unies pour les établissements humains (ONU-Habitat) est, au sein du système des Nations Unies, l’organisme chargé des établissements humains, mandaté par l’Assemblée générale pour promouvoir des villes socialement et écologiquement durables en vue de garantir un logement convenable pour tous. ONU-Habitat aide les pauvres des régions urbaines en transformant les villes pour en faire des lieux plus sûrs, plus sains et plus verts offrant davantage d’opportunités et où chacun peut vivre dans la dignité. ONU-Habitat collabore avec des organisations à tous les niveaux, dans toutes les sphères gouvernementales, la société civile et le secteur privé en vue de construire, gérer, planifier et financer le développement urbain durable. Actuellement, ONU-Habitat aide la République démocratique du Congo (RDC) à améliorer la gouvernance des terres dans les provinces de l’Est du pays afin d’y apporter une paix et une sécurité durables. L’objectif est de réduire la prévalence des conflits fonciers grâce à un aménagement participatif et communautaire de l’espace. Cette approche a pour but de pallier l’absence d’une administration étatique efficace, tout en tenant compte des dynamiques ethniques complexes de la région. Depuis des années, les terres font l’objet d’une compétition alimentée par le retour et la réinsertion des personnes déplacées et des réfugiés, les luttes de pouvoir et de territoire, l’opposition entre utilisation agricole et pastorale des terres, et l’augmentation de la valeur économique des terrains. Le poste est à pourvoir au Bureau régional pour l’Afrique d’ONU-Habitat à Goma.

Responsabilités

Le titulaire est placé sous l’autorité du Conseiller technique principal de Goma, RDC, et travaille en étroite collaboration avec le Spécialiste hors classe des établissements humains chargé du portefeuille du Bureau régional pour l’Afrique. Sa mission est de coordonner la prise en compte des dynamiques de conflit dans la mise en œuvre du programme et de fournir des services consultatifs de grande qualité sur la prise en compte des dynamiques de conflit, l’adoption de mesures non préjudiciables et la consolidation de la paix à divers partenaires et clients. Il s’acquitte, à ce titre, des fonctions suivantes : 1. Fournir un appui analytique, stratégique et technique en vue d’assurer la prise en compte des dynamiques de conflit et du principe de « ne pas nuire » dans la conception et la mise en œuvre du programme et comprend : • Superviser l’analyse conjointe des politiques et des conflits et la planification afin de contribuer à l’intégration d’approches fondées sur le principe de « ne pas nuire » et des complexités politiques de l’aménagement participatif et communautaire de l’espace dans la conception des programmes. • Guider les processus de contrôle et d’établissement des rapports pour que la matrice des risques soit en permanence mise à jour et dûment mise en œuvre. 2. En accordant une attention particulière à l’implication des femmes et des jeunes, identifier les possibilités de favoriser l’instauration d’un climat de confiance entre les parties prenantes nationales, en particulier le gouvernement, les communautés et la société civile, et notamment : • Concevoir des analyses et évaluations de la prise en compte des dynamiques de conflit et du principe de « ne pas nuire » ainsi que des analyses participatives des conflits en faisant appel, entre autres, à des outils de raisonnement systémique et en faciliter la réalisation; • En collaboration avec des collègues, identifier les tendances émergentes dans le domaine de la prise en compte des dynamiques de conflit et de la consolidation de la paix qui pourront servir à de nouveaux partenariats sur le plan des services consultatifs, de nouvelles applications des enseignements tirés de la prise en compte des dynamiques de conflit et du principe de « ne pas nuire » et/ou un apprentissage collaboratif. 3. Concevoir, organiser et réaliser une analyse après action de l’aménagement participatif et communautaire de l’espace, et à cet effet : • Organiser une réunion d’information avec le conseiller technique principal, le chef d’équipe et/ou le correspondant du pays auprès du Bureau régional pour l’Afrique (BRA) • Collecter et analyser des informations sur les pratiques prometteuses et les meilleures pratiques existantes, ainsi que sur les exemples d’échec et leurs causes dans des situations similaires d’aménagement participatif de l’espace. • Finaliser les rapports d’analyse après action et l’obtention d’un consensus au sein des membres de l’équipe, y compris les partenaires de développement dans les régions concernées, ONU-Habitat et la MONUSCO. 4. Communication, relations avec le public et sensibilisation : • Appuyer les plans de sensibilisation et d’ouverture au public du programme, • Appuyer l’élaboration de supports de communication destinés à un large public de parties prenantes (donateurs, administrations locales, praticiens du domaine, etc.); • S’acquitter de toute autre tâche connexe qui pourrait lui être confiée.

Compétences

• Professionnalisme : maîtriser les théories, concepts et approches pertinents pour le secteur, les fonctions ou le domaine de spécialisation considéré; être capable de circonscrire et analyser les questions et les problèmes et de participer à leur solution; savoir collecter des données par le biais de diverses méthodes; posséder les facultés d’analyse et les capacités d’évaluation nécessaires pour pouvoir mener à bien des recherches et des analyses de manière autonome. Être familiarisé avec diverses sources de recherche, y compris les sources en ligne sur l’internet et l’intranet et d’autres bases de données, et savoir les exploiter; faire preuve de sûreté de jugement dans le contexte des tâches qui lui ont été assignées; savoir planifier son propre travail et gérer des priorités conflictuelles.
• Aptitude à la communication : s’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit; écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient; poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue; adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse; partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.
• Aptitude à planifier et à organiser: définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires; modifier les priorités en fonction des besoins; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master en sciences politiques, sociologie, relations internationales, économie internationale, aménagement du territoire, droit ou administration publique ou dans une discipline apparentée. À défaut, diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience professionnelle internationale en analyse de conflits et élaboration de politiques et de stratégies, y compris dans des contextes liés à des problématiques foncières au sein d’une organisation gouvernementale, multilatérale ou de la société civile. Une expérience dans un contexte d’efforts de consolidation de la paix, ainsi que d’analyse et de planification conjointes dans des États fragiles ou en conflit est souhaitable. Une expérience professionnelle en RDC ou dans la région des Grands Lacs serait un atout considérable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies. Pour le poste concerné, la maîtrise de l’anglais et du français tant à l’oral qu’à l’écrit est exigée. La connaissance d’autres langues officielles de l’ONU est souhaitable.

Méthode d'évaluation

Les candidats qualifiés pour ce poste pourront être invités à participer à une évaluation approfondie suivie d’un entretien axé sur les compétences.

Charte des Nations Unies

En vertu du paragraphe 3 de l'Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d'assurer à l'Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d'intégrité, notamment mais non exclusivement s’agissant du respect du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les candidats pourront faire l’objet d’une présélection sur la base de ces critères, notamment mais non exclusivement dans le but de vérifier s’ils ont commis ou sont soupçonnés d’avoir commis des infractions pénales ou des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils peuvent consulter le Guide rapide « Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d'instructions pour le candidat (en anglais seulement), en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises relatives à leur qualification, notamment mais non exclusivement, à leur formation, leur expérience professionnelle et leurs compétences linguistiques, conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Les candidats seront exclus de la procédure d'examen s'il n'est pas démontré dans leur candidature qu'ils répondent à tous les critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation. Ils sont tenus de fournir des informations complètes et précises. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2022 United Nations. All rights reserved