vacance de poste

Intitulé publication: Spécialiste principal de la gestion des programmes, D1
Intitulé code d’emploi: Principal Programme Management Officer
Département / Bureau: United Nations Environment Programme
Lieu d'affectation: MONTREAL
Période de candidature: 07 mars 2017 - 20 avril 2017
No de l’appel á candidature: 17-Programme Management-UNEP-71924-R-Montreal (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Notice spéciale

Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale d’un an renouvelable. Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils sont censés changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur.
Il est vivement recommandé à tous les candidats de poser leur candidature en ligne aussitôt que possible après la publication de l’avis de vacance de poste et bien avant la date limite indiquée. Un accusé de réception est envoyé à tous ceux qui ont donné leur adresse électronique.
Si vous ne recevez pas un tel accusé de réception dans les 24 heures, il se peut que votre candidature n’ait pas été bien reçue. Si le problème persiste, veuillez demander une assistance technique en cliquant sur le lien « Besoin d’aide? » dans Inspira.

Cadre organisationnel

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) est l’autorité mondiale de premier plan en matière d’environnement qui arrête les mesures en faveur de l’environnement mondial, favorise de façon cohérente la concrétisation de la dimension environnementale du développement durable au sein du système des Nations Unies et est la voix autorisée des défenseurs de l’environnement mondial. Lors du Sommet « Planète Terre » tenu à Rio de Janeiro en 1992, les dirigeants du monde se sont mis d’accord sur une stratégie globale au service du « développement durable ». La Convention sur la diversité biologique était l’un des principaux accords adoptés à cette occasion. Cette Convention énonce trois grands objectifs : la conservation de la biodiversité biologique, l’utilisation durable de ses éléments constitutifs et le partage juste et équitable des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques. Le secrétariat de la Convention sur la diversité biologique, qui est administré par le PNUE, est situé à Montréal. Le poste à pourvoir relève de la Division de l’appui à la mise en œuvre de la Convention sur la diversité biologique. Sous la supervision du Secrétaire exécutif, le titulaire s’acquitte des fonctions suivantes:

Responsabilités

A) Diriger et gérer la mise en œuvre de la Convention, de ses protocoles, de son Plan stratégique et des décisions de la Conférence des Parties, notamment par des interventions dans les domaines suivants : a) Appui technique : i) Veiller à ce qu’un soutien approprié destiné à promouvoir la mise en œuvre de la Convention soit fourni aux Parties, en particulier sur le plan de la formation et du renforcement des capacités des centres nationaux de liaison et, le cas échéant, d’autres parties prenantes, entre autres au moyen de l’élaboration de manuels, de directives et d’autres outils, de la fourniture de modules d’appui technique en ligne et de l’organisation d’ateliers. ii) Assurer la liaison avec d’autres organisations intergouvernementales et non gouvernementales, y compris les organismes opérationnels du système des Nations Unies et les banques de développement, en vue de renforcer l’appui fourni aux Parties en matière de mise en œuvre de la Convention. b) Appui aux stratégies et plans d’action nationaux relatifs à la biodiversité et à la prise en compte systématique de la biodiversité : i) Veiller à ce qu’un soutien approprié soit fourni aux Parties pour l’élaboration, l’actualisation et la mise en œuvre de stratégies et plans d’action nationaux relatifs à la biodiversité ou d’instruments équivalents et à ce que les préoccupations concernant la biodiversité soient réellement et systématiquement prises en compte dans différents secteurs économiques tels que l’agriculture, la sylviculture, la pêche, les mines, le commerce, les finances et la planification. c) Rapports nationaux, études et publications : i) Veiller à ce qu’un soutien approprié soit fourni aux Parties pour l’établissement des rapports nationaux, et déterminer les ressources financières dont les Parties qui sont des pays en développement peuvent disposer à cette fin; ii) Superviser l’établissement d’analyses et d’une synthèse des mesures prises par les Parties et de leur efficacité, ainsi que la réalisation d’études sur l’état d’avancement de mise en œuvre. iii) Appuyer la rédaction des rapports sur les Perspectives mondiales de la diversité biologique. d) Mobilisation de ressources : i) Trouver des sources de financement et assurer la liaison avec un large éventail d’organisations intergouvernementales, d’organismes bilatéraux, de fondations, d’ONG et d’entités du secteur privé. ii) Veiller à ce qu’un soutien adéquat sous forme de formation/renforcement des capacités soit fourni aux Parties en matière de conception de projets. e) Centre d’échange d’informations et coopération scientifique, technologique et technique : i) Superviser la conception et l’exploitation du centre d’échange et fournir des orientations sur le renforcement de son efficacité en tant qu’instrument de coopération technique et scientifique à l’échelle mondiale. ii) Élaborer une stratégie visant à renforcer l’appui aux Parties dans les domaines du transfert de technologies et de la coopération technologique et en superviser la mise en œuvre. f) Technologies de l’information : i) Gérer l’appui en matière de technologies de l’information pour toutes les activités du secrétariat et les réunions intergouvernementales. B) Fournir à l’Organisation des avis techniques et conseils pratiques fiables sur la manière de promouvoir la mise en œuvre de la Convention et de ses protocoles par les Parties. C) Aider les organes intergouvernementaux de la Convention et conseiller le Secrétaire exécutif dans l’analyse de la mise en œuvre de la Convention, la création d’un environnement propice à son application, et l’élaboration de son Plan stratégique : i) Assurer les services requis par l’Organe subsidiaire de mise en œuvre et/ou les autres organes à composition non limitée établis par la Conférence des Parties pour examiner la mise en œuvre de la Convention et la création d’un environnement propice à cette mise en œuvre, et coordonner la préparation des documents des réunions. ii) Gérer les activités de recherche, d’analyse et de synthèse menées à l’appui de ce qui précède, et présenter des propositions et options pour améliorer la mise en œuvre de la Convention.

Compétences

Professionnalisme : être en mesure de conseiller la direction et les fonctionnaires de haut rang sur la démarche et la méthode à suivre pour aborder des questions extrêmement complexes grâce à une bonne connaissance du programme de travail du secrétariat de la Convention sur la diversité biologique et de solides compétences en matière de programmes, de gestion et de suivi; être capable de travailler sous pression; savoir rédiger des rapports et des documents sur des questions techniques, analyser les documents rédigés par d’autres fonctionnaires et en modifier la formulation; savoir appliquer les règles, règlements, politiques et directives de l’ONU dans des situations professionnelles; Tirer fierté de son travail et de ses réalisations faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels; persévérer face aux obstacles et aux difficultés; garder son calme dans les situations de crise.
Aptitude à planifier et à organiser : définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires; modifier les priorités en fonction des besoins; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.
Souci du client : établir et maintenir des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect; discerner les besoins des clients et trouver les moyens d’y répondre; tenir les délais pour la livraison des produits ou la prestation des services.
Qualités de chef : posséder les compétences nécessaires en matière d’encadrement et de supervision pour diriger et coordonner des équipes stratégiques de réforme des programmes. Servir de modèle à son entourage; armer chacun des membres de son équipe des atouts nécessaires pour atteindre les objectifs visés; s’employer avec dynamisme à mettre au point les stratégies opérationnelles requises; établir et entretenir des relations très diverses afin de comprendre les besoins et de s’assurer des appuis; prévoir les conflits et s’efforcer de les résoudre à l’amiable; s’investir dans le changement et le progrès; ne pas se cantonner dans le statu quo; avoir le courage de prendre des positions impopulaires; prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités; faire la preuve d’une bonne connaissance des stratégies visant à équilibrer les effectifs masculins et féminins et manifester la volonté d’atteindre cet objectif.
Suivi du comportement professionnel : déléguer les pouvoirs, l’autorité et la compétence requis à ses subordonnés veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous; estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences; suivre l’avancement du travail au regard des échéances; s’entretenir régulièrement avec ses subordonnés des résultats qu’ils obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires; encourager le risque et soutenir la créativité et l’initiative; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs; faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master ou du doctorat en sciences naturelles, économiques ou sociales, ou gestion. À défaut, diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience qualifiante. Connaissance approfondie des questions liées au développement durable, de préférence avec un accent particulier sur la conservation et l’utilisation durable de la biodiversité ainsi que le partage des bénéfices tirés de l’utilisation des ressources génétiques; une bonne compréhension du contexte économique, social et juridique, notamment des liens entre la pauvreté et l’environnement et de l’importance d’un environnement propice à la mise en œuvre est souhaitable.

Expérience professionnelle

Au moins 15 années d’expérience professionnelle dans l’administration publique, dans des établissements universitaires ou dans des organisations internationales s’occupant de questions d’environnement et de développement étroitement liées à la conservation et à l’utilisation durable de la biodiversité sont exigées. Une expérience directe de la mise en œuvre de conventions relatives à l’environnement aux niveaux national et international ainsi que de la prestation de services d’appui lors de négociations pertinentes, de la gestion de projet et/ou de la prestation de services consultatifs techniques, en particulier dans des pays en développement ou en transition, des applications, du potentiel et des limites des technologies de traitement de l’information et de télécommunication du point de vue de l’appui au renforcement des capacités et de la mise en œuvre d’instruments internationaux, et des relations institutionnelles avec les gouvernements, ONG et organismes et organisations internationaux serait un atout.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais à l’oral et à l’écrit est exigée. La connaissance du français est souhaitable.

Méthode d'évaluation

Les candidats qualifiés pourront être invités à participer à une évaluation qui pourra être suivie d’un entretien axé sur les compétences.

Charte des Nations Unies

En vertu du paragraphe 3 de l'Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d'assurer à l'Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d'intégrité, notamment mais non exclusivement s’agissant du respect du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les candidats pourront faire l’objet d’une présélection sur la base de ces critères, notamment mais non exclusivement dans le but de vérifier s’ils ont commis ou sont soupçonnés d’avoir commis des infractions pénales ou des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils peuvent consulter le Guide rapide « Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d'instructions pour le candidat (en anglais seulement), en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises relatives à leur qualification, notamment mais non exclusivement, à leur formation, leur expérience professionnelle et leurs compétences linguistiques, conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Les candidats seront exclus de la procédure d'examen s'il n'est pas démontré dans leur candidature qu'ils répondent à tous les critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation. Ils sont tenus de fournir des informations complètes et précises. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2017 United Nations. All rights reserved