vacance de poste

Intitulé publication: Spécialiste des affaires sociales, P3
Intitulé code d’emploi: SOCIAL AFFAIRS OFFICER
Département / Bureau: Economic Commission for Africa
Lieu d'affectation: ADDIS ABABA
Période de candidature: 07 juillet 2017 - 20 août 2017
No de l’appel á candidature: 17-Social Affairs-ECA-82197-R-Addis Ababa (G)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Notice spéciale

· Pour ce poste, les candidats originaires des États Membres suivants, qui sont non représentés ou sous-représentés au Secrétariat de l’ONU au 31 décembre 2016, sont vivement encouragés à présenter leur candidature : Afghanistan, Andorre, Angola, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Australie, Bahreïn, Bélarus, Belize, Brésil, Brunéi Darussalam, Cabo Verde, Cambodge, Chine, Comores, Dominique, Émirats arabes unis, États fédérés de Micronésie, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie, Gabon, Guinée équatoriale, Guinée-Bissau, Honduras, Îles Marshall, Indonésie, Iraq, Japon, Kiribati, Koweït, Lesotho, Lettonie, Libéria, Libye, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Mozambique, Nauru, Norvège, Oman, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pologne, Qatar, République bolivarienne du Venezuela, République centrafricaine, République démocratique populaire lao, République islamique d’Iran, République populaire démocratique de Corée, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et les Grenadines, Sao Tomé-et-Principe, Soudan du Sud, Suriname, Tchad, Thaïlande, Timor-Leste, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu, et Vietnam.


· Le Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies est résolu à atteindre l’objectif de parité hommes-femmes dans son personnel. Les femmes sont vivement encouragées à envoyer leur candidature.

.Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Au fil de leur carrière, ils sont censés changer de fonctions périodiquement, conformément aux règles et procédures en vigueur.

Cadre organisationnel

Le poste est à pourvoir au Centre africain pour le genre, qui relève de la Division des politiques de développement social, à la Commission économique pour l’Afrique (CEA). Le titulaire rendra compte au Coordonnateur du Centre africain pour le genre.

La Commission économique pour l’Afrique a pour mandat de promouvoir le développement économique et social de ses États membres, favoriser l’intégration intra-régionale, et encourager la coopération internationale en faveur du développement de l’Afrique. Pour en savoir plus sur la CEA, rendez-vous sur le site www.uneca.org.

Responsabilités

Sous la direction générale du Directeur de la Division des politiques de développement social et la supervision directe du Coordonnateur du Centre africain pour le genre, le titulaire du poste s’acquittera des fonctions suivantes :

•Concourir à la promotion sociale et économique de la femme en analysant les dynamiques socioéconomiques et faits qui concernent les différentes dimensions de l’égalité des sexes ;

•Concourir à la définition et à la mise en œuvre de stratégies qui encouragent l’égalité des sexes ;

•Concourir à la concrétisation et au suivi des accords régionaux et mondiaux visant la promotion de la femme ;

•Appuyer le processus qui vise à intégrer une démarche soucieuse de l’égalité des sexes dans les composantes des travaux de la CEA ;

•Contribuer aux travaux de recherche sur l’égalité des sexes ;

•Concourir au plaidoyer en faveur des politiques et des bonnes pratiques qui promeuvent la femme et luttent contre les inégalités entre les sexes ;

•Fournir une aide technique aux États membres qui intègrent l’égalité des sexes dans leurs initiatives politiques et programmatiques nationales ;

•Assurer la liaison avec les organismes des Nations Unies dotés d’un mandat complémentaire de promotion de la femme, les organisations de la société civile et les associations de femmes, et mener des partenariats avec eux ;

•Contribuer à la planification, à l’organisation et au service des réunions techniques et des réunions de groupes d’experts, afin de fournir une tribune aux gouvernements qui souhaitent échanger des données d’expérience et prendre des décisions sur la mise en œuvre et le suivi des conférences et programmes mondiaux et régionaux des Nations Unies portant sur l’égalité des sexes et le développement ;

•Contribuer à l’organisation et au service des réunions des groupes d’experts, des séminaires, etc., portant sur les questions d’égalité des sexes et de développement et la compilation et l'analyse des données servant à la rédaction des propositions de projets de coopération technique ;

•Participer à des projets d’équipe ; préparer des documents et d’autres communications telles que des résultats d’études, des rapports, des lettres, des propositions et des textes mis en ligne ;

•S’acquitter de toutes autres tâches qui lui seront confiées.

Compétences

Professionnalisme :
Connaître et savoir appliquer les théories et concepts de l’égalité des sexes et du développement, en sachant notamment recourir aux méthodes et techniques permettant de résoudre des problèmes complexes. Connaissances techniques approfondies et solides aptitudes à l’analyse des aspects de la promotion sociale et économique de la femme dans le contexte africain. Posséder de solides capacités d’analyse et l’aptitude à identifier, analyser et définir des questions/problèmes complexes. Aptitude à faire preuve de discernement. Posséder de solides compétences en matière de recherche, notamment pour pouvoir évaluer et intégrer des informations issues de diverses sources en ayant recours aux méthodes et aux techniques analytiques types ; tirer des conclusions et évaluer les effets sur les questions touchant à l’égalité entre les sexes et au développement. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité d’appliquer le principe de l’égalité des sexes et veiller à ce que femmes et hommes participent sur un pied d’égalité à tous les domaines d’activité.

Aptitude à la Communication:
-S’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit
-Ecouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient
-Poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue
-Adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse
-Partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant

Aptitude à planifier et à organiser:
-Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues
-Hiérarchiser les activités et tâches prioritaires; modifier les priorités en fonction des besoins
-Prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien
-Tenir compte des risques et des imprévus dans la planification
-Suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu
-Tirer le meilleur parti du temps dont on dispose

Formation

Diplôme universitaire supérieur (maîtrise ou équivalent) en sociologie, économie, sciences sociales ou autre domaine connexe. Des études complémentaires dans le domaine d’Etudes du développement, le genre, l'économie sont hautement souhaitables.

Expérience professionnelle

Un minimum de cinq années d'expérience dans le développement social et économique avec des responsabilités progressives dans l'analyse des politiques ou dans des domaine de la recherche sociologique ou dans des matières connexes est nécessaire.
Des expériences dans l'application des principes et des concepts du genre et du développement par rapport à la promotion de la femme; dans les techniques modernes d'analyse du genre et du développement acquise grâces à des activités telles que la planification des politiques, de la recherche, de l'enseignement universitaire ou des travaux connexes dans le contexte de l'Afrique; les théories et la compréhension de l'expérience sociale dans l'application des principes sociaux et économiques aux problèmes de développement et de gestion ainsi que le contexte théorique dans l'analyse du genre; une capacité d'utiliser des méthodes qualitatives et quantitatives de recherche et d'analyse du genre; et une capacité de dériver des implications politiques et de proposer des options sont hautement souhaitables.

Connaissances linguistiques

La maîtrise d’une des langues de travail du Secrétariat des Nations Unies, l’anglais ou le française (tant à l’oral qu’à l’écrit), est indispensable ; une connaissance de l’autre langue est souhaitable. Une connaissance d’une autre langue officielle des Nations Unies est un atout.

Méthode d'évaluation

L’évaluation des candidats qualifiés pourrait inclure un exercice d’évaluation, pouvant être suivi d’un entretien d’appréciation des compétences.

Charte des Nations Unies

Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. (Charte des Nations Unies - Chapitre III, Article 8). Le Secrétariat des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Aucun frais de dossier

L'ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2020 United Nations. All rights reserved