vacance de poste

Intitulé publication: LEGAL OFFICER, P4
Intitulé code d’emploi: LEGAL OFFICER
Département / Bureau: United Nations Environment Programme
Lieu d'affectation: NAIROBI
Période de candidature: 22 septembre 2017 - 05 novembre 2017
No de l’appel á candidature: 17-Legal Affairs-UNEP-83520-R-Nairobi (R)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Notice spéciale

Ce poste est à pourvoir pour une période initiale d’un an renouvelable. Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Dans ce contexte, tous les fonctionnaires sont censés assumer, périodiquement, de nouvelles fonctions durant leur carrière, conformément aux règles et procédures établies. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, les ressortissants des États membres suivants, qui au 31 janvier 2017 sont non représentés ou sous-représentés au sein du Secrétariat de l’ONU, sont vivement encouragés à postuler : Afghanistan, Andorre, Angola, Antigua-et-Barbuda, Arabie saoudite, Australie, Bahreïn, Bélarus, Belize, Brésil, Brunéi Darussalam, Cabo Verde, Cambodge, Chine, Chypre, Comores, Dominique, Émirats arabes unis, États fédérés de Micronésie, États-Unis d’Amérique, Fédération de Russie, Gabon, Grenade, Guinée-Bissau, Guinée équatoriale, Honduras, Îles Marshall, Îles Salomon, Indonésie, Iraq, Japon, Kiribati, Koweït, Lesotho, Lettonie, Libéria, Libye, Liechtenstein, Luxembourg, Monaco, Mozambique, Nauru, Norvège, Oman, Palaos, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Pologne, Qatar, République arabe syrienne, République bolivarienne du Venezuela, République centrafricaine, République démocratique populaire lao, République islamique d’Iran, République populaire démocratique de Corée, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Sao Tomé-et-Principe, Seychelles, Soudan du Sud, Suriname, Tchad, Thaïlande, Timor-Leste, Tonga, Turkménistan, Tuvalu, Vanuatu, et Viet Nam. Le Secrétariat de l’ONU est déterminé à équilibrer ses effectifs féminins et masculins. Les femmes sont vivement encouragées à postuler. Il est vivement recommandé à tous les candidats de poser leur candidature en ligne aussitôt que possible après la publication de l’avis de vacance de poste et avant la date limite indiquée. Un accusé de réception est envoyé à tous ceux qui ont donné leur adresse électronique. Si vous ne recevez pas un tel accusé de réception dans les 24 heures, il se peut que votre candidature n’ait pas été bien reçue. Si le problème persiste, veuillez demander une assistance technique en cliquant sur le lien « Besoin d’aide? » dans Inspira.

Cadre organisationnel

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) est l’autorité mondiale de premier plan en matière d’environnement, chargée de définir le programme mondial pour l’environnement, de promouvoir la mise en œuvre cohérente du volet environnement du développement durable au sein du système des Nations Unies et ayant autorité pour défendre la cause de l’environnement mondial. Le poste à pourvoir relève de la Division des services internes du PNUE. La Division juridique du PNUE est la division chargée au premier chef d’assurer les fonctions du PNUE dans le domaine du droit et de la gouvernance de l’environnement et des questions stratégiques connexes, y compris celles liées aux accords multilatéraux sur l’environnement. Pour ce faire, ses travaux portent principalement sur les axes suivants : guider la communauté internationale dans l’élaboration progressive d’une législation en matière d’environnement; aider les États à mettre au point et appliquer des mesures juridiques, institutionnelles et politiques pour faire aux problèmes écologiques émergents et importants; faciliter la coopération et la coordination des accords multilatéraux sur l’environnement entre eux et avec le PNUE; collaborer avec les secrétariats des accords multilatéraux sur l’environnement en vue d’aider les Parties à s’acquitter de leurs obligations au titre de ces accords; et faciliter la concertation politique entre les États sur les questions de droit et de gouvernance de l’environnement au niveau international. Le poste à pourvoir relève de la Division juridique, au siège du PNUE à Nairobi. Sous la supervision du Chef du Groupe du droit interne de l’environnement, le titulaire s’acquitte des fonctions ci-après

Responsabilités

1. Élaborer des cadres juridiques et des mécanismes réglementaires traitant de questions environnementales prioritaires essentielles, y compris le sous-programme du PNUE sur les changements climatiques : • collaborer avec les institutions multilatérales intéressées chargées de l’élaboration du droit de l’environnement, y compris en matière de changements climatiques et d’énergie, afin de veiller au respect des obligations; • élaborer des méthodologies et outils normatifs en collaboration avec d’autres Divisions et des partenaires du PNUE. 2. Élaborer des programmes : • définir, évaluer et surveiller les priorités, les tendances, l’actualité et les politiques en matière de droit et de gouvernance de l’environnement, notamment en ce qui concerne les changements climatiques; • conseiller la Division en présentant des solutions juridiques et des possibilités d’action, des documents de synthèse et des rapports sur des questions émergentes. 3. Assurer la liaison avec les parties prenantes du PNUE et les pays afin d’appuyer les processus environnementaux intergouvernementaux à l’échelle mondiale et régionale, notamment en matière de changements climatiques : • améliorer les compétences des parties prenantes nationales en matière de droit et de gouvernance de l’environnement, notamment en ce qui concerne les changements climatiques et l’énergie, et en matière de respect des obligations en renforçant les capacités et en mettant sur pied des réseaux ainsi que des formations; • suivre les processus internationaux en cours et nouveaux, déterminer les domaines pouvant faire l’objet d’interventions stratégiques du PNUE et stimuler la prise de mesures de riposte et autres à l’échelle du PNUE. 4. Animer une série de réunions et forums de haut niveau sur le lien entre la science et les politiques environnementales, en particulier entre la climatologie et les politiques climatiques, en mettant l’accent sur les résultats d’étude les plus récents et les dernières négociations : • orienter les négociateurs nationaux afin qu’ils puissent participer efficacement aux processus de négociation internationaux portant sur des questions environnementales, y compris les changements climatiques et l’énergie; • analyser les questions se faisant jour dans les négociations relatives à l’environnement, y compris les changements climatiques et l’énergie, et rédiger des notes d’information et des documents directifs sur la démarche du PNUE face à certaines questions actuelles ou naissantes dans ce domaine. 5. Représenter le PNUE lors des réunions de définition des orientations et des réunions interinstitutions portant sur des questions de fond : • guider et coordonner les activités scientifiques, techniques et administratives; • produire et diffuser des informations fiables concernant le droit de l’environnement et les démarches y afférentes, notamment en ce qui concerne les changements climatiques et l’énergie; • échanger des données d’expérience professionnelle avec la communauté, les associations et les organisations scientifiques; • définir et élaborer un nouvel ensemble de concepts juridiques et de propositions de projet en matière de changements climatiques et d’énergie; • fournir aux gouvernements des orientations techniques sur l’intégration du droit de l’environnement, y compris des propositions de projets de loi concernant les changements climatiques et l’énergie, aux niveaux national et international; • conseiller les gouvernements sur les questions émergentes afin de leur permettre de définir leurs besoins. 6. S’acquitter d’autres tâches selon que de besoin.

Compétences

• Professionnalisme : connaître les questions aussi bien de fond que de procédure en matière de droit et de gouvernance de l’environnement. Posséder de solides facultés d’analyse et être capable d’effectuer des recherches juridiques approfondies sur un large éventail de questions, y compris celles de nature complexe ou inhabituelle; maîtriser le langage juridique et être capable de rédiger d’élaborer des mémoires et avis juridiques, ainsi que divers instruments juridiques et documents connexes. Savoir faire preuve de discernement et de sûreté de jugement dans l’application de son expertise juridique à des points de droit complexes et délicats. Posséder d’excellentes qualités de négociateur et savoir amener différentes parties à un accord. Être capable de respecter des délais serrés et de mener de front de multiples projets. Être au fait des relations internationales contemporaines et connaître le système des Nations Unies, sa structure et ses liens internes. Tirer fierté de son travail et de ses réalisations; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels; persévérer face aux obstacles et aux difficultés; garder son calme dans les situations de crise; prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes femmes et d’assurer l’égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.
• Aptitude à la communication : s’exprimer clairement et efficacement, tant oralement que par écrit; écouter les autres, bien les comprendre et donner suite comme il convient; poser les questions voulues afin d’obtenir des éclaircissements et faciliter le dialogue; adapter le langage, le ton, le style et la présentation au public auquel on s’adresse; partager l’information avec tous ceux qu’elle intéresse et tenir chacun au courant.
• Esprit d’équipe : collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’organisation; solliciter les apports, apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun et être prêt à apprendre de lui; faire passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel; accepter les décisions finales du groupe et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre; partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.
• Souci du client : considérer tous ceux auxquels est assurée la prestation de services comme des « clients » et chercher à voir les choses de leur point de vue; établir et maintenir des partenariats productifs avec les clients en gagnant leur confiance et leur respect; discerner les besoins des clients et trouver les moyens d’y répondre; suivre l’évolution de la situation des clients, sur les plans tant intérieur qu’extérieur, afin de pouvoir devancer les problèmes; tenir les clients informés de l’avancement des projets; tenir les délais pour la livraison des produits ou la prestation des services.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master en droit de l’environnement ou dans une discipline apparentée. À défaut, diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, en droit et gouvernance de l’environnement, y compris en analyse, recherche et rédaction juridiques. Une expérience de l’assistance technique en matière d’élaboration et de renforcement du droit environnemental interne et de renforcement des capacités à appliquer, respecter et faire respecter les réglementations environnementales et les accords multilatéraux sur l’environnement est très souhaitable..

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’Organisation des Nations Unies. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais, tant à l’oral qu’à l’écrit, est exigée. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU serait un atout.

Méthode d'évaluation

Les candidats qualifiés pourront être invités à participer à une évaluation qui pourra être suivie d’un entretien axé sur les compétences.

Charte des Nations Unies

En vertu du paragraphe 3 de l'Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d'assurer à l'Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d'intégrité, notamment mais non exclusivement s’agissant du respect du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les candidats pourront faire l’objet d’une présélection sur la base de ces critères, notamment mais non exclusivement dans le but de vérifier s’ils ont commis ou sont soupçonnés d’avoir commis des infractions pénales ou des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils peuvent consulter le Guide rapide « Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d'instructions pour le candidat (en anglais seulement), en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises relatives à leur qualification, notamment mais non exclusivement, à leur formation, leur expérience professionnelle et leurs compétences linguistiques, conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Les candidats seront exclus de la procédure d'examen s'il n'est pas démontré dans leur candidature qu'ils répondent à tous les critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation. Ils sont tenus de fournir des informations complètes et précises. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2019 United Nations. All rights reserved