vacance de poste

Intitulé publication: Spécialiste des droits de l’homme /Investigation et Elabaration des Rapports (Recruit from Roster)P4, P4
Intitulé code d’emploi: HUMAN RIGHTS OFFICER
Département / Bureau: United Nations Organisation Stabilization Mission in the Democratic Republic of the Congo
Lieu d'affectation: KINSHASA
Période de candidature: 07 décembre 2017 - 21 décembre 2017
No de l’appel á candidature: 17-Human Rights Affairs-MONUSCO-89949-F-Kinshasa (M)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Notice spéciale

Cet appel à candidature « Recrutement sur la base d'un fichier de candidats présélectionnés » est ouvert uniquement aux candidats figurant déjà dans la liste de candidats présélectionnés qui ont fait l’objet de l’approbation d’un organe central de contrôle des Nations-Unis (CRB). Seuls les candidats inscrits sur la liste pour des fonctions similaires et au même niveau seront considérés éligibles. Les candidats éligibles recoivent un courrier électronique les invitant à candidater. Les candidats présélectionnés sont encouragés à postuler seulement s’ils sont intéressés et sont disponibles à accepter cette position au(x) lieu(s) d’affectation spécifié(s) dans l’appel à candidature. Postuler pour cet appel à candidature implique l'acceptation d'une offre d'emploi si le candidat est "sélectionné".

Cadre organisationnel

Ce poste est à pourvoir au sein de l'Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en République démocratique du Congo (MONUSCO), dans le Bureau conjoint des droits de l'homme du HCDH / MONUSCO (BCNUDH) Kinshasa. Le Spécialiste de droit de l’homme sera le coordinateur de l’Unité National d’Investigation et de l’élaboration des rapports. Le Spécialiste des droits de l’homme relèvera de la direction générale sous l’impulsion du directeur adjoint du BCNUDH.

Responsabilités

Dans les limites des pouvoirs qui lui sont délégués, le titulaire s'acquitte des fonctions ci-après :

• Planifier, coordonner et diriger des équipes multidisciplinaires dans la conduite des enquêtes sur les violations présumées du droit international des droits de l'homme et du droit humanitaire conformément aux normes de l'ONU;
• Évaluer le système juridique et sa conformité avec les instruments internationaux de droits de l'homme et en coordonner la supervision ; conseiller les autorités compétentes selon que de besoin, notamment sur la mise en œuvre des recommandations des Nations Unies.
• Formuler des recommandations et proposer des stratégies afin de mieux promouvoir et protéger les droits de l'homme dans la zone de la mission, y compris pour les processus de paix.
• Travailler en collaboration directe avec les autres composantes des opérations de paix des Nations Unies, notamment les opérations de police et militaires, afin d'intégrer les enjeux des droits de l'homme dans la planification et la révision de leurs programmes et opérations en élaborant, entre autres, des procédures et politiques, selon que de besoin.
• Planifier, définir, mettre en œuvre et évaluer des stratégies de transversalisation des droits de l'homme dans les activités de la mission de paix et de l'équipe de pays des Nations Unies, et promouvoir l'intégration des droits de l'homme dans ces programmes.
• Concevoir des stratégies de promotion, proposer et recommander aux autorités compétentes, notamment aux représentant de l'État, à l'équipe de pays des Nations Unies, à l'équipe de pays pour l'action humanitaire et aux cadres supérieurs de l'ONU et du Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme des stratégies à mettre en place afin de mieux protéger et de promouvoir les droits de l'homme et les mécanismes visant à lutter contre l'impunité et à remédier aux violations des droits de l'homme.
• Contribuer à l'intégration de la problématique hommes-femmes et de questions spécifiques relatives aux droits de la femme et de la fille dans l'ensemble des programmes, des activés et des stratégies.
• Faciliter la coopération et une communication efficace avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme pour mettre en place des politiques et échanger les meilleures pratiques.
• Représenter, s'il y a lieu, la composante droits de l'homme dans les forums où sont prises les décisions.
• Promouvoir la coordination de tous les mandats relatifs aux droits de l'homme dans la zone de mission.
• Analyser et synthétiser des volumes importants d'informations qui présentent un intérêt pour les droits de l'homme, notamment des informations provenant de sources librement accessibles.
•Coordonner, superviser et diriger les activités de supervision des droits de l'homme conformément à la méthodologie des Nations Unies et dans le respect du droit international des droits de l'homme et du droit international dans la zone de la mission ; Constituer les données de base pour le suivi de la situation des droits de l'homme dans la zone de la mission si nécessaire ;
• Rédiger, examiner et coordonner le rendu en temps opportun de divers rapports, séances d'information et autres types de communications conformément aux normes établies, y compris en ce qui concerne les rapports sur les droits de l'homme;
• Favoriser le flux efficace de l'information et canalise l'analyse des droits de l'homme et les préoccupations à inclure dans la gestion et la réponse des crises de l'ONU;
• Assurer le bon acheminement des informations et communiquer les analyses et préoccupations en matière de droits de l'homme de manière à les prendre en compte lors d'opérations de gestion des crises et d'interventions en cas de crise.
•Former, encadrer et superviser le personnel nouvellement recruté ou moins expérimenté, assurer le suivi de leur comportement professionnel, et contribuer à l'évaluation des besoins de formation.
• Concevoir, coordonner et évaluer des programmes de formation aux droits de l'homme pour les fonctionnaires nationaux, les groupes armés, les représentants de la société civile, les organisations non gouvernementales (ONG) et les autres parties prenantes nationales;
• Travailler avec les autorités nationales et la société civile pour la mise en place de processus de justice transitionnelle et l'établissement de mécanismes de responsabilisation et de compensation, le cas échéant;
• Assurer, coordonner et superviser l'entrée en temps opportun de cas de droits humains précis et vérifiés dans une base de données établie; mène un contrôle de qualité et fournit des statistiques et des rapports de tendances au besoin;
• Veiller à l'intégration de la méthodologie conçue par les Nations Unies dans les activités de suivi, d'établissement des rapports, de protection et d'enquête relatives aux droits de l'homme.
• Effectuer d'autres tâches connexes selon les besoins

Compétences

Professionnalisme : Connaissance des principales questions de droits de l'homme dans la région et capacité à identifier les problèmes connexes dans leurs aspects politiques, ethniques, raciaux, de genre et socio-économiques. Connaissance des mandats institutionnels, ainsi que des politiques et des orientations concernant les droits de l’homme. Aptitude à cerner les problèmes politiques, ethniques, raciaux, sociaux, économiques et les questions relatives à l'égalité des sexes à l'origine de troubles civils dans un pays ou une zone géographique ; capacité d'analyse et de recherche, notamment aptitude à évaluer et à intégrer des informations de diverses sources et à mesurer leur incidence sur la situation des droits de l'homme dans la région ou le pays d'affectation. Compréhension démontrée de la pertinence des informations et de la gestion des données, ainsi que de la possibilité de les appliquer aux activités de défense des droits de l'homme.Aptitude à identifier les moyens de communication appropriés permettant de canaliser les informations pertinentes en termes de droits de l'homme dans le cadre de la gestion des crises et de l'intervention en cas de crise.Tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; faire preuve de compétence professionnelle et de maîtrise du sujet ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d'honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d'obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise. Prendre la responsabilité de transversaliser la problématique hommes-femmes et d'assurer l'égale participation des femmes et des hommes dans toutes les activités.

Esprit d’équipe: Collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation. Solliciter les apports, apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun et être prêt à apprendre de lui. Faire passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel. Accepter les décisions finales du groupe et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre. Partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.

Aptitude à planifier et à organiser: Définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; suivre l'exécution des plans et des mesures et les modifier s'il y a lieu; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Suivi du comportement professionnel : Déléguer les pouvoirs, l'autorité et la compétence requis à ses subordonnés ; veiller à ce que les rôles, les responsabilités et la chaîne hiérarchique soient clairs pour tous ; estimer avec précision le temps et les ressources nécessaires pour accomplir une tâche et tirer le meilleur parti des compétences ; suivre l'avancement du travail au regard des échéances ; s’entretenir régulièrement avec ses subordonnés des résultats qu’ils obtiennent, leur faire savoir comment leur apport est perçu et leur donner les conseils nécessaires ; encourager le risque et soutenir la créativité et l'initiative ; appuyer activement les aspirations professionnelles de ses collaborateurs ; faire preuve de justice dans la notation.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du Master dans le domaine du droit, des sciences politiques, des relations internationales, des sciences sociales ou dans toute autre discipline apparentée. À défaut, un diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années supplémentaires d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Expérience requise :
- Au moins sept années d'expérience, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, dans le domaine des droits de l'homme ou dans un domaine étroitement lié. La moitié de cette expérience doit avoir été acquise dans le domaine des droits de l'homme.
-Au moins une année d' expérience professionnelle acquise dans une situation de conflit ou d'après conflit, en dehors du pays d'origine du candidat.
- Une expérience dans le cadre d'une opération sur le terrain.
- Au moins une année d' expérience en matière de surveillance et de présentation de rapports dans le domaine des droits de l'homme.
- Au moins une année d' expérience dans l’encadrement et la conduite d’enquêtes sur les droits de l’homme ou de missions d'établissement des faits.

Expérience souhaitée :

-Une année d’expérience dans des capacités de gestion et gestion d’une équipe de 5/6 personnes est souhaitable
-Une expérience confirmée des questions liées aux violences sexuelles et sexistes, y compris les violences sexuelles liées aux conflits, est souhaitable.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les deux langues de travail du Secrétariat de l'ONU. Pour ce poste, la maîtrise de l’anglais et du francais est indispensable.

Méthode d'évaluation

Les candidats déjà placés sur l’une des listes de réserve ne feront pas l’objet d’une nouvelle évaluation, et par conséquent ne seront pas invités à passer d’épreuve ni écrite ni orale.

Charte des Nations Unies

En vertu du paragraphe 3 de l'Article 101 de la Charte des Nations Unies, la considération dominante dans le recrutement du personnel doit être la nécessité d'assurer à l'Organisation les services de personnes possédant les plus hautes qualités de travail, de compétence et d'intégrité, notamment mais non exclusivement s’agissant du respect du droit international des droits de l’homme et du droit international humanitaire. Les candidats pourront faire l’objet d’une présélection sur la base de ces critères, notamment mais non exclusivement dans le but de vérifier s’ils ont commis ou sont soupçonnés d’avoir commis des infractions pénales ou des violations du droit international des droits de l’homme ou du droit international humanitaire.

Sera dûment prise en considération l'importance d'un recrutement effectué sur une base géographique aussi large que possible. Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. Le Secrétariat de l'Organisation des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats sont invités à respecter scrupuleusement toutes les instructions disponibles sur la plateforme de recrutement en ligne Inspira. Pour des informations plus détaillées, ils peuvent consulter le Guide rapide « Procédure de dépôt de candidature » et le manuel d'instructions pour le candidat (en anglais seulement), en cliquant sur le lien hypertexte « Manuels » sur le côté supérieur droit de la page d'accueil de leur compte Inspira.

Les candidatures feront l'objet d'une évaluation et d'un examen préalables sur la base des informations soumises conformément aux critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation des Nations Unies, notamment la Charte des Nations Unies, les résolutions de l'Assemblée générale, le Statut et le Règlement du personnel, les textes administratives et les directives. Les candidats doivent fournir des informations exhaustives et précises relatives à leur qualification, notamment mais non exclusivement, à leur formation, leur expérience professionnelle et leurs compétences linguistiques, conformément aux instructions fournies sur la plateforme Inspira. Les candidats seront exclus de la procédure d'examen s'il n'est pas démontré dans leur candidature qu'ils répondent à tous les critères d'évaluation de l'avis de vacance de poste et aux dispositions législatives internes applicables de l'Organisation. Ils sont tenus de fournir des informations complètes et précises. Une fois la candidature envoyée, aucune modification, suppression ou révision, ni aucun ajout ou changement ne pourra être fait. Il sera procédé à une vérification des références des candidats faisant l'objet d'une attention particulière pour s'assurer de l'exactitude des renseignements qu’ils ont fournis dans leur candidature.

Les avis de vacance de postes publiés sur le Portail des carrières sont retirés à minuit (heure de New York), le jour de la date limite de dépôt des candidatures.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2021 United Nations. All rights reserved