vacance de poste

Intitulé publication: SPÉCIALISTE DE LA GESTION DES PROGRAMMES, P4
Intitulé code d’emploi: PROGRAMME MANAGEMENT OFFICER
Département / Bureau: United Nations Environment Programme
Lieu d'affectation: PARIS
Période de candidature: 08 mars 2018 - 21 avril 2018
No de l’appel á candidature: 18-Programme Management-UNEP-92594-R-Paris (X)
Staffing Exercise N/A
Valeurs fondamentales de l'ONU: intégrité, professionnalisme, respect de la diversité
Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
Cadre organisationnel

Le Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE) est l’autorité mondiale de premier plan en matière d’environnement, chargée de définir le programme mondial pour l’environnement, de promouvoir la mise en œuvre cohérente du volet environnement du développement durable au sein du système des Nations Unies et ayant autorité pour défendre la cause de l’environnement mondial. Le PNUE a un rôle d’agent d’exécution auprès du Fonds multilatéral aux fins d’application du Protocole de Montréal, du Fonds pour l’environnement mondial et d’autres fonds d’affectation spéciale visant à aider les pays en développement et en transition à mettre en œuvre le Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d’ozone. Le poste à pourvoir relève du Programme d’aide au respect du Service ActionOzone de la Division de l’économie du PNUE, à Paris. Dans le cadre de son programme ActionOzone, le PNUE aide les pays en développement à se maintenir en situation de respect du Protocole de Montréal.

Responsabilités

Sous la supervision du Chef du Service ActionOzone, le titulaire s’acquitte des fonctions ci-après. 1. Diriger globalement l’élaboration, l’analyse et la gestion des systèmes et processus qui facilitent le déroulement des projets et le partage d’informations et connaissances s’y rapportant pour le compte du Service ActionOzone du PNUE et des bureaux régionaux de Paris et du Programme d’aide au respect : - concevoir des politiques, procédures, objectifs et lignes directrices d’ordre général pour la mise en œuvre des plans de gestion de l’élimination des hydrochlorofluorocarbones (HCFC) et en diriger la formulation ; - fournir des services consultatifs en rapport avec l’élimination progressive des HCFC du point de vue des programmes ; - fournir des résultats d’études à jour et fiables permettant de faciliter le respect du Protocole de Montréal et la recherche de technologies de remplacement par les pays ; - suivre et contrôler l’exécution des projets relevant du Fonds multilatéral aux fins d’application du Protocole de Montréal ; veiller au respect des normes et directives en vigueur, harmoniser les pratiques en matière de gestion de projets ; - évaluer les projets nationaux d’élimination et le rapport
coût-efficacité des services au regard des directives et politiques du Fonds multilatéral, et rassembler des données et faire des recommandations en vue de la prise de décisions ;
- définir des stratégies de proximité avec les clients en matière de HCFC et de HFC et en coordonner la mise en œuvre ; encadrer les responsables des services nationaux de l’ozone, les fonctionnaires nationaux et autres parties prenantes. 2. Coordonner la promotion au niveau interrégional d’échanges mutuellement bénéfiques de données d’expérience, d’informations et de connaissances sur l’élaboration et la mise en œuvre de projets relatifs aux HCFC et aux HFC : - coordonner les projets et activités du Service en liaison avec d’autres groupes ; gérer et exécuter les activités d’élaboration de politiques et les projets en rapport avec les services fournis aux pays par le programme d’aide au respect en facilitant la diffusion efficace d’informations relatives aux plans de gestion de l’élimination des HCFC et l’analyse et la présentation des enseignements clefs tirés par les pays durant l’élaboration et la mise en œuvre de ces plans, ainsi que le cofinancement des bienfaits pour le climat entre les pays et les régions ; - lancer et coordonner des activités d’information sur les projets et outils relatifs aux plans de gestion de l’élimination des HCFC ; mener des ateliers de formation et des séminaires ; diriger des missions complexes et de grande ampleur ou y participer ; - appuyer les travaux se rapportant au portefeuille de projets du programme d’aide au respect afin de permettre à celui-ci de gérer efficacement l’évaluation des projets durant les phases d’élaboration, de formulation d’observations, de présentation et de mise en œuvre. 3. Dialoguer et collaborer avec divers bureaux sur les initiatives et projets de gestion des informations et de mise en commun des connaissances : - assurer la liaison avec les bureaux régionaux du programme d’aide au respect, les services nationaux de l’ozone, le secrétariat du Fonds multilatéral et le Secrétariat de l’ozone au sein des bureaux du PNUE au sujet des pratiques en matière d’échange d’informations et de connaissances ; - coordonner l’échange d’informations entre le PNUE et les gouvernements intéressés sur les activités menées dans le cadre des plans de gestion de l’élimination des HCFC et les activités de renforcement des capacités, afin d’aider les pays à respecter leurs obligations au titre du Protocole de Montréal et de l’Amendement de Kigali ; - participer aux réunions des réseaux régionaux aux niveaux national et régional ; - formuler des avis techniques spécialisés à l’intention du Chef du Service et des responsables des activités et des projets concernant l’élaboration et la mise en œuvre globale des projets du programme ActionOzone.

Compétences

- Professionnalisme : connaître les travaux menés dans le cadre du Protocole de Montréal et les questions connexes relatives aux changements climatiques ; être au fait des politiques et projets relatifs à l’élimination progressive des substances appauvrissant la couche d’ozone et aux solutions de remplacement à rendement énergétique élevé ; connaître les accords multilatéraux sur l’environnement ou les régimes nationaux de respect des obligations en matière d’environnement ; connaître les activités, politiques, procédures et opérations de l’ONU ; savoir circonscrire et analyser les questions et les problèmes et participer à leur résolution ; être capable d’effectuer des recherches et des analyses ; tirer fierté de son travail et de ses réalisations ; apporter à l’exécution de ses tâches la conscience et le souci d’efficacité voulus pour être en mesure d’honorer les engagements contractés, de tenir les délais impartis et d’obtenir les résultats escomptés ; agir pour des motifs professionnels plutôt que personnels ; persévérer face aux obstacles et aux difficultés ; garder son calme dans les situations de crise.
- Esprit d’équipe : collaborer avec ses collègues afin d’atteindre les objectifs de l’Organisation ; solliciter les apports, apprécier à leur juste valeur les idées et la compétence de chacun et être prêt à apprendre de lui ; faire passer l’intérêt de l’équipe avant son avantage personnel ; accepter les décisions finales du groupe et s’y plier, même si elles ne cadrent pas parfaitement avec sa position propre ; partager les réussites de l’équipe et assumer sa part de responsabilité dans ses échecs.
- Aptitude à planifier et à organiser : définir clairement des buts compatibles avec les stratégies convenues ; hiérarchiser les activités et tâches prioritaires ; modifier les priorités en fonction des besoins ; prévoir suffisamment de temps et de ressources pour mener sa tâche à bien ; tenir compte des risques et des imprévus dans la planification ; surveiller la planification ; suivre l’exécution des plans et les modifier s’il y a lieu ; tirer le meilleur parti du temps dont on dispose.

Formation

Diplôme universitaire du niveau du master dans le domaine des sciences environnementales ou dans une discipline apparentée. À défaut, diplôme universitaire de premier cycle assorti de deux années d’expérience pertinente.

Expérience professionnelle

Au moins sept années d’expérience professionnelle, à des niveaux de responsabilité de plus en plus élevés, de la gestion, de l’élaboration, de la mise en œuvre et du suivi de programmes dans le domaine des sciences de l’environnement, dont trois dans des fonctions de gestion des connaissances au niveau international.

Connaissances linguistiques

L’anglais et le français sont les langues de travail du Secrétariat de l’ONU. Pour le poste faisant l’objet du présent avis, la maîtrise de l’anglais à l’oral et à l’écrit est exigée. La connaissance d’une autre langue officielle de l’ONU est un atout.

Méthode d'évaluation

Les candidats qualifiés pour ce poste pourront être invités à participer à une évaluation technique qui pourra être suivie d’un entretien axé sur les compétences.

Notice spéciale

Ce poste est à pourvoir pour une durée initiale d’un an renouvelable. Les fonctionnaires sont soumis à l’autorité du Secrétaire général, qui décide de leur affectation. Dans ce contexte, tous les fonctionnaires sont censés assumer, périodiquement, de nouvelles fonctions durant leur carrière, conformément aux règles et procédures établies. Le Secrétariat de l’ONU est déterminé à équilibrer ses effectifs féminins et masculins. Les femmes sont vivement encouragées à postuler. Il est vivement recommandé à tous les candidats de poser leur candidature en ligne aussitôt que possible après la publication de l’avis de vacance de poste et bien avant la date limite indiquée. Un accusé de réception sera envoyé à tous les candidats qui auront donné leur adresse électronique. Si vous ne recevez pas un tel accusé de réception dans les 24 heures, il se peut que votre candidature n’ait pas été bien reçue. Au besoin, veuillez renvoyer votre candidature. Si le problème persiste, veuillez demander une assistance technique en cliquant sur le lien « Besoin d’aide ? » dans Inspira.

Charte des Nations Unies

Les appels à candidatures sont retirés du Portail Carrières à minuit (heure locale New York) à la date d'échéance.

Les candidatures déposées font l'objet d'une présélection automatisée selon les critères d'évaluation publiés de l’appel à candidature (AC) et sur la base des informations fournies par les candidats. Vous ne pouvez déposer qu'une seule candidature pour un poste spécifique - une fois déposées, les candidatures ne peuvent être modifiées.

Les candidats sont invités à suivre attentivement toutes les instructions disponibles sur la plate-forme de recrutement en ligne, inspira. Pour des conseils plus détaillés, les candidats peuvent se référer à « Aperçu... Procédure de dépot de candidature » et le manuel d'instruction pour les candidats, qui peut être consulté en cliquant sur "Manuels" sur le côté supérieur droit du navigateur Web d’inspira.

Aucune restriction ne sera imposée par l'Organisation à l'accès des hommes et des femmes, dans des conditions égales, à toutes les fonctions, dans ses organes principaux et subsidiaires. (Charte des Nations Unies - Chapitre III, Article 8). Le Secrétariat des Nations Unies est un espace non-fumeurs.

Les candidats devront répondre aux exigences de l’Article 101, paragraphe 3, de la Charte ainsi qu’aux conditions requises pour le poste. Les Nations Unies s’attendent aux plus hautes qualités de travail, de compétence et d’intégrité chez l’ensemble de son personnel, ce qui inclut le respect des droits de l’homme et du droit humanitaire. En conséquence, les candidats pourront être sujets à des procédures de vérification contrôlant, sans s’y limiter, leur perpétration, ou accusation de perpétration, de délit et/ou de violation des droits de l’homme et du droit humanitaire international.

Aucun frais de dossier

L’ONU NE PERÇOIT DE FRAIS À AUCUN STADE DU RECRUTEMENT (DÉPÔT OU TRAITEMENT DE LA CANDIDATURE, ENTRETIEN, FORMATION, ETC.), ET ELLE NE DEMANDE AUCUNE INFORMATION BANCAIRE.

Désolé, cet appel à candidature n'est plus disponible.
partager
Accueil | Confidentialite | Plan du site | Courriers frauduleux | Contactez-nous
Copyright 2019 United Nations. All rights reserved